Interview vidéo


3 novembre 2014
Posté par
Flora

Bande-annonce de  » Il était une fois, en forêt d’Orléans…  » de Pierre Deloire

bande_annonce_il_etait_une_fois_en_foret_d_orleans_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Il était une fois, en forêt d’Orléans… aux Éditions Edilivre. 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=SjMNcEPOAfQ&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 250
. Date de publication : 17 juillet 2014

– Résumé du livre :

1936…
En France, le Front Populaire,
la semaine de quarante heures,
les congés payés et autres,
font espérer une vie meilleure.

À côté, les Allemands entrent
en Rhénanie, la guerre d’Espagne
débute et Hitler commence à
montrer ses griffes.

Pendant ce temps, en forêt d’Orléans,
dans un château imaginaire,
des héros de la légende arthurienne
sont incarnés en domestiques.

Une fine équipe composée d’une fée,
de Merlin l’enchanteur et du magicien
Maugis, va alors faire des siennes.

Et les conséquences de l’achat par les
châtelains d’une bicyclette enchantée par
ces trois-là inspireront à Pierre Deloire
un conte fantastique, humoristique,
moral et hors des sentiers battus.

– Biographie de l’auteur :
L’auteur de cette surprenante fiction est un Orléanais, ancien élève du réputé lycée Pothier. Pierre Deloire (dissimulé sous l’immodeste pseudonyme de Professeur Chondar* dans son premier ouvrage intitulé Dictionnaire humoristique, incomplet et inexact) ne s’appuie sur la béquille d’aucun titre universitaire flatteur. En plus d’un goût inné pour notre langue, il a simplement hérité d’un bel humour et de l’art d’écrire et il utilise les deux avec talent depuis qu’il a quitté sa blouse de kinésithérapeute libéral en 1999. Par ailleurs, il met la dernière touche à un grand roman de mœurs du XVIIIème siècle, intitulé La Jarretière et la Corde, sous-titré la vie édifiante de Thérèse de Bellemotte. * Chondar, pseudonyme choisi pour son Dictionnaire, est l’anagramme de son patronyme. Dessin de couverture par J.P. Vomorin, caricaturiste, illustrateur orléanais. (Tous droits réservés)