Bande-annonce


5 mai 2015
Posté par
Flora

Bande-annonce de « Bégaiement : une méthode efficace pour réduire son bégaiement » de Evelyne Ngue

bande_annonce_begaiement_une_methode_efficace_pour_reduire_le_begaiement_Edilivre

Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Bégaiement : une méthode efficace pour réduire son bégaiement aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=NV-8hIeprY0&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4X20,4
. Nombre de pages : 90
. Date de publication : 11 mars 2015

– Résumé du livre :
Bègue sévère depuis l’enfance, je me suis penchée sur la question et j’ai trouvé des méthodes qui m’ont permis d’améliorer considérablement mon élocution.
Ce travail consiste en partie à prononcer les mots en marquant des pauses entre les syllabes, avec un entrainement préalable basé sur des exercices qui permettent au cerveau de faciliter la mise en place de cette technique.
Parfois en marquant des pauses entre les syllabes, vous constaterez que votre élocution est plus fluide. Alors vous pourrez parler normalement et reprendre les techniques si besoin, mais n’hésitez pas à marquer des pauses entre les syllabes volontairement.
Certains mots restent cependant difficiles à prononcer : j’ai mis en place d’autres techniques qui permettent de surmonter ces difficultés. Ceci dit, aucune élocution n’est parfaite mais grâce à ces méthodes vous noterez une grande amélioration.
Pour ma part j’ai noté une grande amélioration de mon élocution en pratiquant régulièrement ces exercices et j’espère de tout cœur que ce livre vous aidera également.

– Biographie de l’auteur :
Née au Cameroun et bègue depuis mon enfance, je suis arrivée en France à l’âge de 8 ans en 1992. J’ai énormément souffert de mon bégaiement notamment à l’école où il était souvent sujet de moquerie de la part de certains élèves. Le plaisir d’aller à l’école est remplacé par l’angoisse, la peur d’être en retrait et de ne pas pouvoir s’exprimer et faire partager ses idées. Par la suite, on rate des opportunités de travail, des possibilités d’évolution professionnelles… La vie en générale devient donc vite infernale ; la communication étant la base de toutes les relations, il est difficile de créer des liens et de se faire des amis. L’angoisse permanente et les tensions que crée le bégaiement rendent les situations de communication très effrayantes d’où l’obligation, pour un bègue, de rester en retrait, ce qui engendre un sentiment d’impuissance, d’infériorité, et freine la réussite personnelle et professionnelle.