Tag Archives: Un voile sur ma vie


Pascale Le Mouël dans Ouest France pour son ouvrage « Un voile sur ma vie »

logo_Ouest_France_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

article_Ouest_France_Pascale_Le_Mouël_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Couverture Recueil 48 heures pour écrire

Newsletter Libraires mai 2015 – Sortie du recueil de 48 heures pour écrire, sélection du mois…

Sortie du recueil du concours « 48 heures pour écrire »

Il y a quelques semaines, Edilivre organisait la 2édition du concours de nouvelles image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_76653« 48 heures pour écrire », le 1er concours d’écriture francophone.L’événement avait rencontré un grand succès avec plus de 2 000 auteurs participants à travers le monde.Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du livre regroupant les meilleurs textes du concours.
À lire et à partager sans modération 😉 

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le livre du mois

Un voile sur ma vie de Pascale Le Mouël
Genre : Roman de société / actualité

Résumé : Sous la dictature de Salazar, Héléninha vit dans un petit village niché au creux des montagnes du nord du Portugal. Issue d’une famille de paysans, elle grandit au sein d’un univers rude et sauvage. Tous les jours, elle doit aider ses parents. Son père très autoritaire lève parfois la main sur elle. Au fil des années, la jeune fille étouffe sous le carcan des traditions de son village et de son époque. En grandissant, elle apprend à se libérer de cet univers pesant. Mais, un jour, avec l’aide de sa meilleure amie, elle défie la morale et commet l’irréparable.

Pourquoi vous l’aimerez ?
Un voile sur ma vie est un livre attachant. Au fil des pages, vous marcherez aux côtés de Héléninha. Vous sentirez sous vos pieds les sentiers rocailleux du Portugal reculé et vous tremblerez avec elle lorsqu’elle défendra seule son troupeau de moutons. À travers cet ouvrage riche en émotions, l’auteur vous transportera dans l’univers de la jeune fille : la beauté sauvage de la nature, la culture et les traditions portugaises, la dictature de Salazar, le climat de tension et son combat pour briser ses chaînes.
Ouvrez votre cœur à une jeunesse vibrante et à sa soif de liberté poignante !

En quelques mots : Portugal, traditions, liberté, dictature, instants de vie, émotions.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La sélection du mois

L'opportunisteLes dames de l’Océan Indien Pour elle pour Lui La partition de ma vieAventures amoureuses… entre autres Le GüegüenseUne plume pour ma poésie
Vierge noireParis-Shanghai ou à peu près Il ne se passait jamais rienContes, fables et autres machins bidules à ma manière Destins croisésIncontro Meraviglioso IncognitoSerment d’Épicure
Vierge noireMarguerite Il ne se passait jamais rienLa malle à ma tante Destins croisésLa poésie dans sa simplicité La Quatrième PériodeHistoires étranges

Pascale Le Mouël dans Ouest France pour son ouvrage « Un voile sur ma vie »

logo_Ouest_France_2015_Edlivre

 

 

 

 

 

 

 

 

article_Ouest_France_Pascale_Le_Mouël_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur_a_succes_du_mois_miniature_Edilivre

L’auteur à succès du mois : Pascale Le Mouël

Nous avons le plaisir de vous présenter « L’auteur à succès du mois », Pascale Le Mouël et son ouvrage Un voile sur ma vie qui s’est vendu à plus de 300 exemplaires en 2014.

Auteur_a_succes_du_mois_Pascale_Le_Mouël_Edilivre

Quand et comment vous êtes-vous mise à l’écriture ?
J’ai commencé il y a 36 ans, lorsque j’étais étudiante en lettres à Rennes, en racontant les mémoires de ma grand-mère paternelle. Ce manuscrit est d’ailleurs resté dans la famille.

Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ?
J’ai écrit Un voile sur ma vie qui a été publié en novembre 2013 par Edilivre. Actuellement, je viens de terminer Vengeance Post-Mortem.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre et quelles ont été vos sources d’inspiration ?
Mon écrit s’inspire d’une histoire vraie. C’est lors d’un de mes voyages que j’ai rencontré une Portugaise, Héléninha, qui m’a raconté sa vie sous la dictature Salazar. Son témoignage m’a profondément émue et j’ai tenu à le partager avec d’autres personnes. Ayant appris le Portugais lors de mes études à l’université, je me suis très vite passionnée pour ce pays et ses habitants. D’ailleurs, je vais régulièrement au Portugal pendant les vacances.

Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ?
J’ai connu Edilivre par hasard, lors du concours littéraire international de Servon sur Vilaine. Lors de cet événement, quelques exemplaires de l’ouvrage L’Amour à point d’âge de Maïti Goldman se trouvaient sur une table attendant d’éventuels acheteurs. J’ai donc fait ma curieuse et l’avenir m’a donné raison. J’ai été agréablement surprise de la rapidité avec laquelle Edilivre m’a répondu après l’envoi de mon manuscrit et puis ce qui m’a surtout séduite, c’est qu’Edilivre n’exigeait pas d’argent pour la publication de mon manuscrit.

Pourquoi avoir choisi le service « de couverture personnalisée » et qu’est-ce qu’il a apporté à votre livre ?
J’ai fait le choix d’une couverture personnalisée pour rendre mon roman plus visible et plus attractif. D’ailleurs, je ne le regrette pas car la couverture a contribué au succès de mon livre. Le lecteur est tout de suite transporté dans cette magnifique région du Beira Alta au nord-est du Portugal.

Vous avez bénéficié d’un article dans Ouest France. Comment avez-vous fait pour l’obtenir et quel a été l’impact de cette mise en avant ?
Afin de promouvoir mon livre, je n’ai pas hésité un seul instant à téléphoner à différents journalistes pour leur parler de la sortie de mon premier roman. Certains libraires m’ont même parfois proposé de les contacter à ma place. Depuis un an, je commence à être connue localement et dans les départements limitrophes car je fais de nombreuses séances de dédicaces souvent relayées par la presse ou la radio. J’informe également mes lecteurs par le biais des dédicaces en ligne sur le site de ce journal régional.

Vous avez également bénéficié d’une interview radio. Comment avez-vous fait et quels ont été les impacts de cette mise en avant ?
J’ai bénéficié de plusieurs interviews sur différentes radios dont notamment les radios Zénith FM et France Bleu Armorique. Pour France Bleu Armorique, je me suis déplacée et j’ai eu l’agréable surprise d’avoir un rendez-vous dans les 5 minutes suivant mon entretien. Je conseille à tous les auteurs de ne pas hésiter à pousser des portes pour faire connaître leur livre. Suite à cette interview, plusieurs personnes ont contacté les librairies de leur secteur pour acheter mon roman.

Votre ouvrage a reçu le prix d’honneur au Concours Littéraire International de Servon sur Vilaine. Quelles démarches avez-vous effectuées pour décrocher ce prix et qu’est-ce que cela vous a apporté ?
C’est en écoutant France Inter que j’ai eu connaissance de ce concours littéraire en Bretagne. Je suis donc allée sur le site du concours et je me suis inscrite en tant qu’auteur pour mes poésies en 2012 et pour mon roman en 2013 qui ont été primés tous les deux. Un prix littéraire, même s’il est peu connu du grand public, favorise la reconnaissance de votre roman. D’ailleurs, les libraires mettent cet atout en avant lors de mes séances de dédicaces.

Avez-vous participé à des salons ? Si oui, lesquels ?
Pour l’instant, j’ai uniquement participé à 2 salons : un salon à Vitré et à celui des Gayeulles à Rennes où j’ai été invitée avec 3 auteurs d ‘Edilivre par la librairie Planète IO.  Je participe à quelques salons pour faire connaître mon roman et surtout pour y faire des rencontres culturelles. Pour le moment, je n’ai pas l’intention de participer à d’autres salons.

Votre livre a été vendu principalement via des libraires. Avez-vous effectué des démarches particulières auprès d’eux ? Comment l’expliquez-vous ?
J’ai contacté les libraires par téléphone et, parfois, je me déplace quand ils le souhaitent. Je mets un point d’honneur à leur fournir une affiche de la couverture de mon livre et je rédige une affichette que je leur envoie par mail. Je m’occupe de contacter les journalistes pour les dédicaces et ma passion fait le reste. Je participe habituellement à 2 séances de dédicaces par mois mais en novembre et en décembre 2014, j’en ai doublé le nombre. Maintenant, ce sont les libraires qui me recontactent pour que je revienne.

Comment avez-vous fait la promotion de votre livre ?
Tout d’abord, j’ai parlé de cet ouvrage à mes amis, dans ma commune et dans les clubs sportifs que je fréquente assidûment depuis de longues années. Puis, j’utilise aussi beaucoup ma page Facebook pour relayer des informations concernant mes prochaines séances de dédicaces ou l’avancée de mon deuxième roman. Par ailleurs, en janvier, j’ai eu la chance de participer à ma première conférence auprès de l’association Alma Lusa à Rennes où j’ai vendu également des livres. De plus, l’année dernière, j’ai présenté mon roman auprès du club du troisième âge dans ma commune pour le faire connaître. Enfin, j’ai démarché plusieurs médiathèques de ma région qui m’ont acheté mon roman.

Quels sont vos projets d’écriture à venir ?
Je viens d’achever Vengeance Post-Mortem et j’envisage d’écrire un troisième roman cet été. Mon second ouvrage est un thriller dont l’action se déroule dans un château à Corps-Nuds en Ille-et-Vilaine sur fond d’ésotérisme et de vengeance.

Quels conseils souhaitez-vous délivrer aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ?
Tout d’abord, concernant l’écriture, je leur conseille de toujours choisir un sujet qui vous passionne lorsque vous écrivez. Lorsque vous démarrez, faites une trame de votre récit puis laissez courir votre plume sur le papier et laissez-vous guider. L’imagination fera le reste.
Pour promouvoir votre ouvrage, je leur conseille à tous de rester déterminés, toujours et tout le temps. Mettez-vous en avant au maximum et constituez-vous un carnet d’adresses. Les relations sont importantes pour promouvoir votre livre. Je rajouterais même : ayez confiance en vous et toutes les portes s’ouvriront !

Pascale Le Mouël interviewée sur Zenith FM pour son ouvrage  » Un voile sur ma vie « 

logo_Zenith_FM_2014_Edilivre

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous faire partager cette séquence diffusée sur Zenith FM dans laquelle Pascale Le Mouël est interviewée afin de présenter son ouvrage  » Un voile sur ma vie « .

Découvrez l’interview de l’auteur.

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=sagBCwx6vNw&feature=youtu.be »]

 

 

Pascale Le Mouël dans Ouest France pour son ouvrage  » Un voile sur ma vie « 

logo_Ouest_France_2014_Edlivre

 

 

 

article_Ouest_France_Pascale_Le_Mouël_2014_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 » Un voile sur ma vie  » a reçu le prix d’honneur au Concours Littéraire International de Servon sur Vilaine