Tag Archives: Tolkien


Le thème de Noël dans la littérature

Alors que les fêtes approche à grand pas, nous vous proposons un tour d’horizon des auteurs qui ont raconté Noël, chacun à leur manière

Les valeurs de Noël
Si Noël est une période de l’année à part, la littérature s’en est saisie comme n’importe quel autre thème, le déclinant sous toutes les formes, l’étudiant sous toutes les coutures. Noël_dans_la_littérature_EdilivreTrès tôt, la littérature s’en empare pour véhiculer des valeurs inhérentes, comme la compassion. Noël évoque la misère, période où les gens festoient et où les pauvres luttent pour ne pas mourir de froid dans les rues. C’est exactement le propos d’Hans Christian Andersen et de son conte La petite fille aux allumettes (1845). Autre incontournable, Un chant de Noël (aussi appelé Conte de Noël, 1843) de Charles Dickens, où un vieil avare rencontre un fantôme la nuit de Noël et où l’auteur défend une certaine conception des valeurs familiales.
Noël est aussi une période de retrouvailles, de communion. Un moment où on pardonne et où on retrouve des êtres chers. On retrouve cette idée dans L’arbre de Noël de Michel Bataille (1967), ou bien encore dans Un Noël de Truman Capote (1983).

Des histoires pour les plus petits…
Mais Noël est surtout un moment pour les enfants. Jouets, sucreries, sécurité du foyer, tous ces thèmes sont repris avec bonheur dans Casse-Noisette et le Roi des Souris (1816), signé Ernst Hoffmann. Cette littérature de Noël pour enfants connaîtra Noël_dans_la_littérature_Edilivreencore d’heureux moments avec Contes pour enfants pas sages (1947) de Jacques Prévert ou bien encore avec Quand je serai grand, je serai Père Noël (1989) de Grégoire Solotareff. Il faut également citer le charmant Une seconde avant Noël (2005) de Romain Sardou, qui mettra les jeunes lecteurs sur la piste du Père Noël, à travers le récit des aventures d’un petit ramoneur. Dans un autre ton, avec le style parfois difficile qu’il le caractérise, Tolkien a lui aussi consacré un livre à Noël avec Lettres au Père Noël (1976) dans lequel enfants sages côtoient le goût pour l’heroic fantasy de l’auteur du Seigneur des Anneaux.

…mais aussi pour les plus grands
Noël n’est pourtant pas exclusivement réservé aux enfants et il serait bien injuste de mettre les adultes de côté en cette période de fêtes. Les auteurs n’ont pas hésité à utiliser Noël_dans_la_littérature_EdilivreNoël comme cadre à des histoires plus matures. C’est particulièrement vrai chez Mary Higgins Clark et son Douce nuit (1995) où sous des airs de conte, l’auteure livre une histoire aux allures de thriller. Ou bien encore dans le grinçant Pas de Noël cette année (2002), signé John Grisham, qui raconte le calvaire vécu par un jeune couple dont le seul crime est de n’avoir pas fêté Noël. Agatha Christie y est également allée de sa petite enquête avec Le Noël d’Hercule Poirot (1938). Dans un style radicalement différent, l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov s’était lui aussi attaqué au mythe du bonhomme à la barbe blanche. Avec Noël sur Ganymède (1972), il met en scène des extra-terrestres qui menacent de faire grève si le Père Noël ne se manifeste pas . Délicieux !

Avez-vous lu certains de ces ouvrages ? Quels sont les livres sur Noël qui vous ont le plus marqué dans votre vie ?

Les dix livres les plus lus, au cours des cinquante dernières années

Un designer basé dans le Michigan a réalisé une infographie représentant les dix livres les plus lus, au cours des cinquante dernières années, dans le monde. Surprise ou pas, c’est la Bible qui monte sur la plus haute marche du podium. Vendu à un peu plus de 2.5 milliards d’exemplaires. La Bible est traduite en 2 454 langues et fut le 1er livre à sortir de l’imprimerie de Gutenberg vers 1450.

bible

Suivent les « Citations du Président Mao Zedong » plus connues sous le nom du « Petit Livre Rouge ». Ecrit par Mao Zedong, l’ancien président de la Chine en 1964, Le Petit Livre rouge est le livre le plus vendu au monde après la Bible, avec des ventes estimées à 2 milliards d’exemplaires selon les chercheurs occidentaux. En effet, les thèmes sont abordés sous un angle idéologique ouvertement communiste. L’essentiel du livre consiste en des recommandations sur la façon de s’organiser, de se comporter et de penser.

le petit livre rouge

Et la saga «Harry Potter» complète le podium avec 450 millions d’exemplaires vendus dans le monde, depuis sa première publication, toutes éditions confondues.

harry-potter

Dans le reste du classement on trouve :

« Le Seigneur des Anneaux » de Tolkien,

« L’Alchimiste » de Paulo Coelho,

« Le Da Vinci Code » de Dan Brown,

« Twilight » de Stephenie Meyer,

« Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell

« Think and grow Rich » d’un certain Napoleon Hill,

Et enfin « le Journal d’Anne Frank ».

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre

Les meilleurs adaptations de livres sur le grand écran

Faire vivre sur le grand écran nos personnages de romans préférés n’est pas chose facile. Lorsque l’on se lance un tel défit cela peut parfois donner un résultat décevant. Nous allons détailler ici pour vous ce que l’on pense être le top 10 des meilleures adaptations cinématographique.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreLes liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos
Un couple d’acteurs époustouflants permet à cette œuvre immensément célèbre de revivre et de connaître une nouvelle jeunesse. Pour toute une génération, Valmont aura toujours les traits de John Malkovitch. Stephen Frears réussit à mettre en scène les trahisons et les jeux pervers de la marquise de Merteuil et de ce Valmont au profil psychologique très intéressant.

Gatsby, le magnifique de Francis Scott Fitzgerald Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Avant sa sortie, le film avait suscité beaucoup d’interrogations. Serait-il à la hauteur de cette œuvre qui décrit si bien l’univers richissime des années 20 ? Eh bien oui, le pari est réussi ! Les décors sont flamboyants et fastueux, les sentiments sont parfaitement décrits et DiCaprio interprète à merveille le rôle de ce milliardaire qui peut tout acheter, sauf l’amour de sa vie.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreLe Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa
Plongez au cœur de la Sicile en compagnie du prince don Fabrizio Salina pour assister à la fin de l’aristocratie italienne ! Don Fabrizio a peur de cette nouvelle situation mais il est rassuré par son neveu Tancrède, qui lui est prêt à tirer avantage de ce tournant de l’histoire. Et qui mieux que le jeune Alain Delon pour jouer ce représentant de la nouvelle noblesse italienne ? Personne apparemment puisque le film a obtenu la Palme d’Or du Festival de Cannes en 1963.

Le Nom de la rose d’Umberto Eco Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Le livre, publié en 1980, est adapté par Jean-Jacques Annaud dès 1986. Ce roman, considéré comme un policier médiéval, est fondé sur la division de la chrétienté, en 1327 entre le pape et l’empereur. Une série de meurtres est perpétrée et l’enquête commence. Le film, servi par un casting de rêve, notamment grâce à Sean Connery dans le rôle du moine franciscain Guillaume de Baskerville, nous plonge dans l’ambiance monastique des abbayes du Moyen-Âge, tout en restant très moderne grâce à un suspense haletant.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreCharlie et la Chocolaterie de Roald Dahl
Un peu de douceur dans ce classement ne peut pas faire de mal ! Les lecteurs de Charlie et la Chocolaterie s’imaginaient-ils Willy Wonka sous les traits de Johnny Depp ? Dans tous les cas, il joue ce rôle à la perfection. Mi-chocolatier, mi-savant, ce génie donne toute sa saveur au film. Les décors acidulés et colorés construits par Tim Burton sont fidèles au roman et nous font voyager dans un univers de sucreries et de chocolat.

Je vais bien, ne t’en fais pas d’Olivier Adam Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Tout en douceur, Je vais bien, ne t’en fais pas nous dévoile le quotidien d’une jeune fille, Lili, dont le frère jumeau a quitté le domicile familial sans raison apparente, et ne donne depuis plus signe de vie. Lili plonge dans une profonde dépression, jusqu’à ce qu’elle reçoive un jour une carte de lui, lui demandant de ne pas s’inquiéter. Elle reprend alors goût à la vie, et décide de partir à sa recherche. La caméra de Philippe Lioret filme avec bienveillance le parcours de Lili, qui lutte pour retrouver son frère.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreL’Écume des jours de Boris Vian
L’univers décalé de Boris Vian méritait un talent hors du commun pour mettre en images les inventions les plus folles de Colin. Le monde du cinéma l’a trouvé en la personne de Michel Gondry, déjà remarquable pour ses histoires loufoques dans ses films précédents comme Soyez sympas, rembobinez ! Le réalisateur rend parfaitement à l’écran les décors poétiques de L’Écume des jours, et tout sonne juste dans cette histoire d’amour éternelle entre Colin et Chloé.

Le Seigneur des anneaux de J. R. R.Tolkien Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Les fans ont eu peur, très peur, de l’adaptation au cinéma de cette trilogie considérée comme une œuvre majeure. Même si certains puristes sont mécontents de cette version sur écran géant, la plupart des lecteurs de J. R. R. Tolkien s’accorde à dire que la transposition est réussie. Heureusement, puisqu’il s’agissait d’un des projets les plus ambitieux de l’histoire du cinéma, avec un budget de 285 millions de dollars.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreNe le dis à personne… d’Harlan Coben
Lorsqu’on lit les romans d’Harlan Coben, on a l’impression qu’ils sont faits pour être adaptés au cinéma. Le suspense est à son comble à chaque chapitre et les dialogues fusent. Pour sa première réalisation, Guillaume Canet a fait fort. Il obtient d’ailleurs le César du meilleur réalisateur en 2006 pour ce film à couper le souffle, à la fois thriller et histoire d’amour bouleversante.

Le pianiste de Władysław Szpilman Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Roman autobiographique, Le pianiste a pour cadre le ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le jeune pianiste juif Władysław Szpilman tente d’échapper aux lois nazies. C’est sa passion pour la musique qui va de nombreuses fois le sauver de la volonté d’extermination des allemands. Roman Polanski signe avec Le pianiste un film bouleversant. Adrien Brody joue le rôle de ce pianiste prêt à tout pour s’en sortir et nous emmène avec lui dans cette quête d’humanité.

Pensez-vous que ce soit une bonne idée d’adapter un roman au cinéma ? Quelle est selon vous l’adaptation cinématographique la plus réussie ?

Les dix livres les plus vendus au monde

Alors que chaque rentrée littéraire apporte son lot de satisfactions et de déceptions, il est des livres qui traversent les époques et marquent des générations. Voici dix ouvrages qui passionnent encore aujourd’hui.

Les_dix_livres_les_plus_vendus_au_monde_EdilivreLa Bible, 3,9 milliards d’exemplaires
3,9 milliards. A titre de comparaison, nous sommes actuellement un peu plus de 7 milliards d’individus sur la planète Terre. Tout est dit.

Le Petit livre Rouge, Mao Zedong, 820 millions
Président de la République populaire de Chine entre 1954 et 1959, Mao a durablement façonné le paysage politique de son pays. Son héritage, il le transmettra dans Les Citations du Président Mao, plus connu en français sous le nom de Petit Livre Rouge, publié à titre posthume et largement diffusé dès 1964.

Harry Potter, J.K. Rowling, 400 millions
Dix_livres_les_plus_vendus_Edilivre
Il aura fallu dix années à J.K. Rowling pour achever la saga du célèbre sorcier, de 1997 à 2007. Son succès phénoménal et sa popularité auprès d’un jeune public qui a grandi avec lui ont contribué à hisser la saga Harry Potter parmi les plus grands best-sellers et à le consacrer d’ores et déjà comme l’un des plus grands succès littéraires du siècle.

Le Conte des deux cités, Charles Dickens, 200 millions
Pas forcément l’œuvre la plus connue de Dickens, notamment en France, Le Conte des deux Cités (A tales of two cities en anglais) est pourtant un succès incontestable en son temps et va rester extrêmement populaire auprès du public. L’auteur y défend sa vision de la Révolution française et clame son amour pour Paris et Londres, deux villes chères à son cœur.

Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreLe Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry, 145 millions
Publié en 1943, ce conte philosophique d’Antoine de Saint Exupéry raconte les aventures d’un prince curieux baladé de planète en planète à la rencontre de personnages plus atypiques les uns que les autres. Mobilisé, l’auteur-aviateur est porté disparu en 1944 mais son Petit Prince lui a survécu, enchantant des millions d’enfants à travers le monde au fil des ans.

Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien, 103 millions
Les films de Peter Jackson ont eu, entre autres, le mérite de faire redécouvrir au grand public l’oeuvre magistrale de Tolkien, parue initialement entre 1954 et 1955. Quête grandiose, Le Seigneur des Anneaux est devenu un classique de la littérature fantasy.

Twilight, Stephenie Meyer, 100 millions
Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreSurprenant phénomène que cette série, racontant l’idylle de la jeune Isabella Swan et du vampirique Edward Cullen. Porté à l’écran par le couple Stewart-Pattinson, Twilight s’est imposé comme un succès phénoménal aussi bien sur les écrans qu’en librairies et a marqué une génération d’adolescents.

Da Vinci Code, Dan Brown, 86 millions
Paru en 2003, le best-seller de Dan Brown a lui aussi eu droit à son adaptation au cinéma. On y suit les tribulations de Robert Langdon, propulsé malgré lui au cœur d’une sombre affaire de meurtre. Complots, énigmes, action, suspense : la recette est bien rodée et a séduit des millions de lecteurs.

Dix_livres_les_plus_vendus_EdilivreRéfléchissez et devenez riche, Napoleon Hill, 70 millions
Le livre de Napoleon Hill s’est arraché à plusieurs millions d’exemplaires et la mort de l’auteur en 1970 a encore redonné de l’élan à ce succès. L’auteur y traite du développement personnel – un thème récurrent dans sa bibliographie – et de la capacité de chacun à exploiter son potentiel pour devenir riche. Dans les Etats-Unis des années 70, le livre trouve un public anxieux de son avenir, accroché au « rêve américain », et fait mouche.

L’Alchimiste, Paulo Coehlo, 65 millions
Paru en 1988, ce conte philosophique raconte l’histoire d’un jeune berger espagnol qui part à la recherche d’un trésor et se découvre spirituellement auprès d’un alchimiste. Le roman révèle Coehlo et devient un best-seller mondial.

Avez-vous lu ces ouvrages ? Pensez-vous que leur succès soit justifié ?

Article écrit avec la participation de Quentin