Tag Archives: prix littéraires


L’auteur à succès du mois de juin

Chaque mois nous nommons « L’auteur à succès » : un auteur qui s’est démarqué par le nombre de ventes d’un de ses ouvrages, par les prix littéraires qu’il a reçus ou encore par ses retombées presse.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter l’auteur à succès du mois de juin : Annie Malochet et son ouvrage « C’est ainsi suivi de Insolites » qui s’est vendu à beaucoup d’exemplaires et qui a notamment reçu la médaille d’or de l’Académie d’Arras en 2017.

Annie Malochet2

Quand et comment vous êtes-vous mis à l’écriture ?
Je me suis mise à écrire vers la trentaine environ poussée par un besoin irrépressible de… Je ne sais quoi, puisque tout en écrivant je me demandais bien à quoi cela allait me mener. J’ai mis assez longtemps à accepter que j’avais la fibre d’un écrivain, et d’un poète car personne jusqu’à ce moment n’avait soupçonné cette possibilité : ni dans ma famille ni parmi mes amis. Ce n’est que bien plus tard lorsque que je me suis présentée à des concours et que j’ai obtenu quelques récompenses que j’ai fini par intégrer le fait que l’écriture faisait bien partie de ma personnalité et aussi de mon… destin, si ce n’est pas trop pompeux pour ce dernier terme.

Comment de temps vous prend l’écriture d’un ouvrage ?
Cela dépend. Je ne peux pas vous donner un laps de temps car je peux commencer un ouvrage, puis le reprendre des mois voire des années, c’est selon l’inspiration du moment. L’inspiration est maîtresse de tous mes ouvrages et je ne suis pas certainement la seule à le dire ainsi. L’inspiration est peut-être le départ de toute œuvre mais la maturation de ou des idées s’impose par la suite et pour la suite. L’écriture vient ensuite beaucoup facilement. Mais sachez que je ne maîtrise pas l’inspiration, c’est elle qui m’appelle et me sollicite. D’où vient-elle, je n’en sais rien, elle n’est pas toutefois le fruit d’un travail intense : me mettre devant une table et noircir du papier  sans inspiration ne fait pas du tout avancer l’écriture de cet ouvrage. J’estime que l’inspiration est quelque chose de donné, et qui se donne à qui elle en a l’envie.

Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ?
En chiffres : 3 romans, 5 recueils de Nouvelles, 1 récit de voyages, 16 recueils de poésie (1 recueil de poésie est en cours de publication chez Edilivre).

Pourquoi avez-vous écrit ces livres et quelles ont été vos sources d’inspiration ?
Sources d’inspiration : la vie en général, les rapports entre les êtres humains, la société qui nous entoure, les rapports des humains avec l’au-delà, les énigmes de l’Univers et donc de la vie en général.

Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ?
Par une amie. Edilivre me paraissait être une bonne solution pour être publié lorsque l’on était et est inconnu du public.

Pourquoi avoir choisi le service « couverture personnalisée » pour chacun de vos ouvrages ? Qu’a-t-il apporté ?
Tout d’abord, j’ai moi-même élaboré mes couvertures personnalisées en essayant de les faire attractives, parfois comme un petit tableau ou une photo prise par mon mari.

Vous vendez beaucoup d’exemplaires par an depuis votre inscription chez Edilivre, quel est votre secret ?
J’aimerais vous dire que mes ventes ont explosé, mais ce n’est pas le cas, car malgré mes nombreux recueils je ne suis pas encore un écrivain, un poète connu. Reconnue, oui, dans un certain milieu : associations, clubs littéraires, etc… Mais pas du grand public, Cependant, il faut le dire la poésie est difficile d’accès et à l’heure actuelle, n’intéresse que peu de monde.

Comment faites-vous la promotion de vos livres (amis, médias, événements, blogs, forums, réseaux sociaux…) ?
Les amis oui pour ceux qui s’intéressent à ce que j’écris.
Les médias lorsque je peux les contacter, s’ils sont d’accord mais c’est difficile.
J’ai un site  et tout le monde peut y avoir accès : http://annie-malochet.jimdo.com/

Quels sont vos projets d’écriture à venir ?
Sans doute de la poésie une pièce de théâtre, des récits de voyages et autres suivant mon inspiration.

Pouvez-vous donner 3 conseils que vous pourriez donner aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ?
Un conseil pour écrire : écouter la petite voix intérieure qui vous sollicite à ce sujet, éviter d’écouter des propos négatifs ou insipides à propos de vos œuvres (amis, famille etc..).

Promouvoir leur livre : n’ayant pas moi-même trouvé la bonne clé, il m’est difficile de donner un conseil  à ce sujet, mais s’intéresser aux salons du livre, s’insérer dans des événements comme le «  Printemps des Poètes » etc…

Participez à des prix littéraires !

shutterstock_508408030En France, et partout dans le monde, de nombreux prix littéraires sont décernés chaque année. Mais, c’est bien en France que l’on compte le plus grand nombre : près de 2 000 récompenses et distinctions sont remises tous les ans.

Bien sûr, certains prix sont plus reconnus et plus prestigieux que d’autres. On connait tous les Prix Goncourt, Renaudot, Femina ou encore Medicis. Ils offrent un véritable coup de projecteur aux auteurs qui se voient attribuer ces Prix.

On parle souvent (presque exclusivement) de ces 5 ou 6 prix littéraires, qui sont les plus glorieux. Mais, avec le développement de la culture de masse, de nombreux autres prix sont apparus ces dernières années dans le but de démocratiser la littérature.  Ces prix littéraires alternatifs permettent aussi de mettre sur le devant de la scène de nombreux écrivains, parfois encore inconnus, parfois déjà connus des lecteurs. Et il y en a pour les tous goûts, tous les styles, tous les genres.

 

 

De nombreux prix littéraires ont été décernés à des auteurs Edilivre, ce qui leur a permis de se distinguer et se faire connaître auprès des lecteurs et ainsi de booster les ventes de leur ouvrage. En 2016, 7 auteurs ont reçu un prix, en 2015 ce sont 12 auteurs qui ont été récompensés.

Retrouvez tous les prix attribués à nos auteurs : par ici !

Ces prix littéraires sont gratuits et ouverts à tous. Tout auteur peut donc participer et soumettre son ouvrage. N’hésitez pas, renseignez-vous auprès de votre mairie ou à la bibliothèque de votre ville par exemple.

Véritables tremplins pour vous et votre livre, de telles distinctions ne seront que positives : vous profiterez d’une plus grande visibilité médiatique, car les médias parlent beaucoup des prix littéraires, vous gagnerez en notoriété, et vous noterez une hausse plus ou moins importante de vos ventes !

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre

Tour d’horizon des prix littéraires 2014

La semaine de remise des prix littéraires les plus prestigieux est passée et il est désormais temps de dresser un bilan. On peut noter que les jurés se sont voulus paritaires avec 2 femmes et 3 hommes primés pour leur ouvrage cette année. Voici un tour d’horizon des auteurs qui ont marqué les remises des prix en 2014.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Grand Prix de l’Académie Française est attribué à Adrien Bosc pour son ouvrage Constellation. Ce prix est attribué par 12 académiciens au livre qui est, selon eux, le meilleur roman de l’année. Une récompense suprême donc, qui ouvre le bal des prix littéraires. Constellation revient sur un crash d’avion mythique: celui qui a coûté la vie à Michel Cerdan, mais aussi à 47 autres passagers anonymes. Adrien Bosc s’intéresse à tous ses passagers dont l’existence a été éclipsée par celle du célèbre boxeur. Il expose également de façon méthodique l’enchaînement des faits qui ont conduit au crash de l’avion Constellation le 28 octobre 1949.

Le Prix Femina est attribué à Yanick Lahens pour son roman Bain de luneTour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce prix est remis par un jury entièrement féminin, pour critiquer le manque de parité du jury du Prix Goncourt. Yanick Lahens est une figure de la littérature haïtienne. Son dernier ouvrage, Bain de Lune traite des difficultés politiques en Haïti à travers le regard d’une famille sur trois générations. L’auteur est engagée dans le développement social et culturel d’Haïti et Bain de Lune nous livre une analyse de ce que traverse ce pays en pleine mutation.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Médicis est attribué à Antoine Volodine pour Terminus Radieux. Fondé en 1958, le Prix Médicis a pour but de mettre en avant un auteur qui n’a pas encore la notoriété qu’il mérite. Cette année, le Prix met donc à l’honneur Antoine Volodine, connu également sous les pseudonymes de Manuela Draeger, d’Elli Kronauer et de Lutz Bassmann. A la fois roman de science-fiction et livre politique engagé, Terminus Radieux nous offre la vision d’un monde apocalyptique, malgré des paysages magnifiques. La Sibérie a été entièrement irradiée et des personnages fantômes cherchent à faire revivre le rêve soviétique. Mais cela sera-t-il possible dans un monde dirigé par le très puissant Solovieï ?

Le Prix Renaudot est attribué à Charlotte de David Foenkinos. Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce roman est l’un de ceux qui avaient marqué la rentrée littéraire, le Prix Renaudot le consacre désormais comme l’un des meilleurs romans de l’année. Ce prix a été créé en 1926 par des journalistes impatients de connaître les résultats du Prix Goncourt. Charlotte est un roman bouleversant qui dépeint la vie de l’artiste peintre Charlotte Salomon, déportée et assassinée à Auschwitz alors qu’elle était enceinte. L’auteur est passionné par son sujet et il nous livre dans ce roman un portrait magnifique qui ne laissera personne indifférent

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Goncourt est attribué à Lydie Salvayre pour Pas pleurer. Edmond de Goncourt crée ce prix par testament en 1896 et la première récompense est proclamée le 21 décembre 1903. C’est le prix littéraire français le plus ancien, et il est de ce fait considéré comme très prestigieux. Pas pleurer est un roman sur la guerre civile espagnole qui mêle deux voix. Au premier abord, on découvre cette histoire à travers la parole du célèbre écrivain Georges Bernanos, témoin privilégié de cette guerre. Puis vient celle, anonyme, de la mère de la narratrice. Lydie Salvayre joue avec ces deux personnages. Son écriture diffère, passe d’un style classique et épuré à un langage plus familier, parfois bancal, lorsqu’elle fait parler l’un ou l’autre de ses deux témoins. Un exercice de style qui n’en reste pas moins un témoignage poignant de l’Espagne des années 30.

Et vous, suivez-vous les prix littéraires pour vos propres lectures ? Quel est selon vous le meilleur livre de l’année ?

Article écrit avec la participation de Louise

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014

Prix_de_l_auteur_sans_piston_2015

Découvrez les binômes régionaux du Prix de l’auteur sans piston !

Prix_de_l_auteur_sans_piston_2015_EdilivreDu 12 novembre au 31 décembre 2014, les Clubs Auteurs Edilivre sélectionneront les lauréats régionaux.

En effet, les auteurs membres d’un club évalueront les livres d’un autre club en sélectionnant obligatoirement 3 livres parmi l’ensemble des ouvrages en compétition.

Suite à un tirage au sort, nous sommes heureux de vous dévoiler les binômes des Clubs Auteurs qui s’évalueront mutuellement :

– Basse-Normandie / Suisse

– Île-de-France / Maghreb

– Bretagne / Alsace

– Poitou-Charentes / Midi-Pyrénées

– Corse / Haute-Normandie

– Aquitaine / Franche-Comté

– Belgique / Rhône-Alpes

– DOM-TOM / Centre

– Limousin / Picardie

– Lorraine / PACA

– Nord-Pas-de-Calais / Bourgogne

– Languedoc-Roussillon / Pays de la Loire

– Champagne-Ardenne / Auvergne

Nous vous donnons rendez-vous le mercredi 12 novembre pour l’ouverture des votes régionaux au sein de chaque Club Auteurs.

Pour en savoir + sur le Prix de l’auteur sans piston, allez sur ce lien.

Prix de l’auteur sans Piston – 1ère édition

Prix_auteur_sans_Piston_Edilivre– Face à un monde de l’édition des plus fermés, Edilivre s’est positionné comme étant l’éditeur souhaitant rendre l’édition accessible à tous. Nous avons donc décidé de créer chaque année un prix littéraire sans piston qui mettra en lumière une belle plume élue par des auteurs et des lecteurs

– Participez gratuitement à un prix littéraire régional et national : un lauréat sera élu dans chaque Club Auteurs et parmi eux un grand lauréat national

– Saisissez l’opportunité d’émerger et de profiter d’une exposition médiatique importante auprès des journalistes, des libraires et du public de votre région et au niveau national

– Offrez-vous un vrai tremplin pour promouvoir votre livre

Comment participer ?
Une rencontre de votre Club Auteurs sera dédiée à cet événement. Afin de pouvoir vous y inscrire, vous devrez obligatoirement être présent.

Téléchargez le règlement du Prix de l’auteur sans Piston

Les dates clés de l’événement :
> Du 14 novembre 2013 au 31 décembre 2013 :
Sélection des lauréats régionaux dans chaque Club Auteurs.
Les auteurs membres d’un club évalueront les livres d’un autre club en sélectionnant obligatoirement 3 livres parmi l’ensemble des ouvrages en compétition. Pour participer aux votes, uniquement ouverts aux membres des Club Auteurs, adressez-nous votre demande à marketing@edilivre.com.

Les binômes des Clubs Auteurs, qui évalueront les livres entre eux, sont les suivants :
– Aquitaine // Corse
– Bretagne // Bourgogne
– Limousin // Languedoc Roussillon
– Île de France // Belgique
– Lorraine // Pays de la Loire
– Centre // Haute-Normandie
– Picardie // Poitou-Charentes
– Franche-Comté // Midi-Pyrénées
– Alsace // Auvergne
– Nord-Pas-de-Calais // Rhône Alpes
– PACA // Champagne-Ardenne
– Basse-Normandie // Suisse

Ces binômes ont été crées suite à un tirage au sort d’une main innocente.

> Du 17 janvier au 14 février 2014 :
Annonce des lauréats régionaux.
Nous dévoilerons chaque jour sur notre site les résultats d’un club différent. Retrouvez les 24 lauréats régionaux en allant sur ce lien.

> Du 1er mars au 15 avril 2014 :
Sélection des 5 finalistes nationaux parmi les lauréats régionaux.
Les membres d’un club devront voter pour 3 livres obligatoirement, ni plus, ni moins.

> Du 20 avril au 20 juin 2014 :
Annonce des 5 finalistes.
Evaluation du Grand Jury composé de professionnels de l’édition, de libraires, de distributeurs, de lecteurs et d’imprimeurs pour choisir les lauréats nationaux. Le Grand Jury attribuera 3 Prix et les lecteurs pourront élire le Prix du Public en votant sur Facebook.

> Jeudi 26 juin 2014 : Cérémonie de remise des Prix avec l’ensemble des résultats.

Pour retrouver les résultats de la 1ère édition du Prix de l’auteur sans piston, allez sur ce lien. 

Les récompenses qui seront attribuées aux gagnants sont les suivantes :

Les lots qui seront offerts à chacun des 24 lauréats régionaux sont les suivants :
. La création de la bande-annonce de leur livre (valeur 119 € TTC).
. 30 bandeaux à mettre autour des exemplaires de leur livre pour annoncer leur Prix régional.
. L’écriture et la diffusion d’un communiqué de presse aux médias de leur région.

Les lots qui seront attribués aux trois lauréats nationaux et au Prix du Public sont les suivants :
– 1er Prix :
. La relecture professionnelle avec corrections orthographiques, grammaticales et typographiques de son livre (valeur 5,5 € TTC/page).
. La création de la couverture de son choix pour son livre (valeur 345 € TTC).
. Le pack Ebook de son livre à travers le référencement de son livre au format numérique sur les principales plates-formes : iBooks d’Apple, Kindle Store d’Amazon, Kobo by Fnac, Bookeen, Chapitre.com et Read&Go d’Orange (valeur 149 € TTC).
. 100 exemplaires de son livre (prix unitaire TTC du livre x 100).
. La réalisation et la diffusion d’un communiqué de presse aux médias nationaux.
. 30 bandeaux à mettre autour des exemplaires de son livre pour annoncer son Prix national.

– 2ème Prix :
. Le pack Ebook de son livre à travers le référencement de votre livre au format numérique sur les principales plates-formes : iBooks d’Apple, Kindle Store d’Amazon, Kobo by Fnac, Bookeen, Chapitre.com et Read&Go d’Orange (valeur 149 € TTC).
. 50 exemplaires de son livre (prix unitaire TTC du livre x 50).
. 30 bandeaux à mettre autour des exemplaires de son livre pour annoncer son Prix national.

– 3ème Prix :
. Le pack Ebook de son livre à travers le référencement de votre livre au format numérique sur les principales plates-formes : iBooks d’Apple, Kindle Store d’Amazon, Kobo by Fnac, Bookeen, Chapitre.com et Read&Go d’Orange (valeur 149 € TTC).
. 20 exemplaires de son livre (prix unitaire TTC du livre x 20).
. 30 bandeaux à mettre autour des exemplaires de son livre pour annoncer son Prix national.

– Prix du Public :
. Le pack E-book de son livre à travers le référencement de votre livre au format numérique sur les principales plates-formes : iBooks d’Apple, Kindle Store d’Amazon, Kobo by Fnac, Bookeen, Chapitre.com et Read&Go d’Orange (valeur 149 € TTC).
. 20 exemplaires de son livre (prix unitaire TTC du livre x 20).
. 30 bandeaux à mettre autour des exemplaires de son livre pour annoncer son Prix national.

Jury :

>>> JOURNALISTE :

Benjamin_Dahan_Edilivre Benjamin Dahan, Président Fondateur de la FFBDE, Journaliste pour le Parisien et Ma Chaîne Etudiante
Mathias_Mégy_Edilivre Mathias Mégy, Collaborateur et journaliste à France Culture
Mylène_Moulin_Edilivre Mylène Moulin, Journaliste pour Livres Hebdo et France Livre
Mathieu_Perrichet_Edilivre Mathieu Perrichet, Journaliste indépendant pour Les Inrocks, Slate, Vivre Paris et Rue89
Claire_Steinlen_Edilivre Claire Steinlen, Journaliste pour l’Express et Clés
Marjorie_Philibert_Edilivre Marjorie Philibert, Journaliste pour Le Nouvel Obs, Les Inrocks et Techikart
Gabriel_Siméon_Edilivre Gabriel Siméon, Journaliste pour Libération, L’Humanité, Science & Vie, L’Expansion et cofondateur du collectif Press On
Clarence_Edgard-Rosa_Edilivre Clarence Edgard-Rosa, Journaliste indépendante pour Be, Technikart et Côté Famille et rédactrice du blog Poulet Rotique
Clementine_Fitaire_Edilivre Clémentine Fitaire, Chef de rubrique Actu chez aufeminin.com
Lauren_Malka_Edilivre Malka Lauren, Rédactrice en chef de MyBOOX
Louis_Carle_Edilivre Louis Carle, Président de Maddyness.com
 Jean_Philippe_Guerand_Edilivre Jean-Philippe Guerand, Journaliste pour TéléCinéObs, Le Monde des Religions et Pleine Vie, biographe et photographe
 Karin_Aujay_Edilivre Karin Aujay, Journaliste pour Psychologies magazine, Femmes actuelle, Le Figaroscope, Marie-Claire, Vivre Zen

 

>>> LIBRAIRES

Marie_Cauderlier Marie Cauderlier, Chargée des relations éditeurs et suivi des commandes petits éditeurs de la librairie la Générale Librest, Ivry-sur-Seine, Ile de France
Véronique_Bagarry_Edilivre Véronique Bagarry, Gérant de la librairie Points Communs, Villejuif, Ile de France
Tiphaine_Dumortier_Edilivre Tiphaine Dumortier, Libraire de la librairie du Roule, Neuilly-sur-Seine, Ile de France
Héloïse_Houssais_Edilivre Héloïse Houssais, Libraire de la librairie Patenôtre, Rambouillet, Ile de France
Isabel_Edilivre Isabel, Gérante et libraire de la librairie Davout, Savigny-sur-Orge, Ile de France
Mickaël_Druart_Edilivre Mickaël Druart, Libraire de la librairie Erasmus, Paris, Ile de France
Cécilia_Bianchi_Edilivre Cécilia Bianchi, Gérante et libraire de la librairie Le Marque Page ,Choisy-le-Roi, Ile de France
Michèle_Lablache_Combier_Edilivre Michèle Lablache Combier, Gérante de la librairie page 1, Sceaux, Ile de France
Adeline_Courchet_Edilivre Adeline Courchet, Créatrice et gérante de la Librairie-Bar à Vins Lire entre les vignes « , Sainte-Maxime, PACA
 Didier_Crémadès_Edilivre Didier Crémadès, Libraire de la librairie La Loul, Bargemon, PACA
Bruno_Meloni_Edilivre Bruno Meloni, Président de la librairie Meloni – Rémy Presse , Saint Rémy de Provence, PACA
 César_Baroukh_Edilivre César Baroukh, Gérant de la librairie Libre de lecture, Grenoble, Rhône-Alpes
 Marion_Doyen_Edilivre Marion Doyen, Libraire de la librairie Buisantine, Le Bois d’Oingt, Rhône-Alpes
Aurélie_Sandon_Edilivre Aurélie Sandon, Gérante de la librairie la Plume Rouge, Trévoux, Rhône-Alpes
Jean_Marc_Lefevre_Edilivre Jean-Marc Lefevre, Gérant de la librairie des Aravis, Thones, Rhône-Alpes
Marie_Cécile_Delsaux_Edilivre Marie-Cécile Delsaux, Libraire de la librairie Eclats de Lire, Amplepuis, Rhône-Alpes
Nathalie_Casalis_Edilivre Nathalie Casalis, Présidente de la librairie associative Livres à tous, Messery, Rhône-Alpes
Sylvie_Begon_Edilivre Sylvie Begon, Gérante de la librairie La Belle Plume, , Rhône-Alpes
Clément_Forir_Edilivre Clément Forir, Libraire de la librairie Caumes des livres, Millau, Midi-Pyrénées
Annie_Destrade_Edilivre Annie Destrade, Libraire de la librairie Au bon papier, Gimont, Midi-Pyrénées
 Bou_Bounoidier_Edilivre Bou Bounoidier, Directeur de la librairie Acrodacrolivres, Tilly, Belgique
 Marc_Rapilly_Edilivre Marc Rapilly, Libraire de la librairie du Jardin, Comines, Belgique
 Corinne_Hansart_Edilivre Corinne Hansart, Libraire de librairie MediaLivres, Tournai, Belgique
 Elodie_Pierard_Edilivre Elodie Pierard, Libraire de la librairie-salon de thé Chapitre 7, Hannut, Belgique
Patricia_Martin_Edilivre Patricia Martin, Libraire de la librairie indépendante le Porte Plume, St Malo, Bretagne
Gilles_Lacroix_Edilivre Gilles Lacroix, Gérant de la librairie Les Arcades, Tournus, Bourgogne
Maud_Ouillon_Edilivre Maud Ouillon, Responsable de la librairie Leclerc, Beaune, Bourgogne
Jean-Claude_Legros _Edilivre Jean-Claude Legros, Libraire de la librairie Chrétienne, Brive, Limousin
Nathalie_Coupé_Edilivre Nathalie Coupé, Libraire de la librairie La Petite Marchande d’Histoires, Uzerche, Limousin
Frédéric_Vergne_Edilivre Frédéric Vergne, Directeur de la librairie La Croisée, Beynat, Limousin
 Michel_Guillet_Isabelle_Tous_Edilivre Isabelle Tous et Michel Guillet, Co-gérants de la librairie La Plume Enchanté, St Jean d’Angely, Poitou-Charentes
 La_Broche_à_foin_Edilivre Madame la BAF, Animatrice de la librairie La Broche à Foin, Loudun, Poitou-Charentes
 Pascal_Benzerara_Edilivre Pascal Benzerara, Co-gérant de la librairie Itinérances, Angers, Pays de la Loire
 Christelle_Collin_Weber_Edilivre Christelle Collin Weber, Libraire de l’espace culturel Barroidis, Bar-le-Duc, Lorraine
 Murielle_Martin_Edilivre Murielle Martin, Libraire de la librairie Privat, Perpignan, Languedoc-Roussillon
 Anne_Marie_Puybaret_Edilivre Anne-Marie Puybaret, Libraire de la librairie Bureau et Loisirs, Bonneval, Centre
 Isabelle_Migeon_Edilivre Isabelle Migeon LC, Libraire de la librairie Plume du Sarthate, Bourges, Centre
 Sylvie_Champagne_Edilivre Sylvie Champagne, Directrice de la librairie Passion Culture, Orléans, Centre
 Nathalie_Durand_Breton_Edilivre Nathalie Durand-Breton, Responsable de la librairie Saline Royale, Arc et Senans, Franche-Comté
 Christine_Seydlitz_Edilivre  Christine Seydlitz, Libraire de la librairie Racine, Cassel, Nord-Pas-de-Calais
 Thérèse_Parsy_Edilivre  Thérèse Parsy, Libraire de la librairie Le Monde d’Uranie, Lille, Nord-Pas-de-Calais
 Gérard_Vallais_Edilivre Gérard Vallais, Libraire de la librairie de l’Elnon, Saint-Amand-les-Eaux, Nord-Pas-de-Calais
 Virginie_Delmarre_Edilivre Virginie Delmarre, Libraire de la librairie Martelle, Amiens, Picardie
Amandine_Hermant_Edilivre Amandine Hermant, Gérante de la librairie D’autres Mondes, Carignan, Champagne-Ardenne

Ce qu’il ne fallait pas manquer la semaine dernière

Retrouvez ci-dessous les actualités de la semaine dernière qu’il ne fallait pas manquer. Bonne lecture !

>>> Actualités Edilivre :

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Basse-Normandie – Samedi 21 septembre à Néville sur Mer

L’auteur de la semaine : Guillaume Apollinaire

Christelle Mansour sur Europe 1 pour son ouvrage  » Poutoune « 

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Corse le samedi 21 septembre à Bastia

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Lorraine le samedi 21 septembre à Metz

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Franche Comté le samedi 21 septembre à Besançon

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Auvergne le samedi 21 septembre à Thiers   

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Pays de la Loire le samedi 21 septembre à Angers

A ne pas manquer ! Rencontre du Club Auteurs Île de France le vendredi 20 septembre ou samedi 21 septembre à Paris

L’expression de la semaine : Etre dans le pétrin

L’astuce de la semaine pour promouvoir son livre

> La photo de la semaine

 

>>> Actualités Autour du livre :

Ouverture des grands prix littéraires d’automne

Comment trouver le nom des personnages de vos écrits ?

Hamlet de Shakespeare :  » trop violent  » pour la British Library ?

5 conseils pour mettre du rythme dans vos textes

Des bibliothèques dans le métro de Londres et Shanghai

Ce_qu'il_ne_fallait_pas_manquer_Edilivre

Les livres qui ont marqué l’année 2012

La fin du monde étant reportée à plus tard, l’année 2012 marque ses derniers pas et 2013 pointera bien le bout de son nez. Au cours de cette année, certains livres ne sont pas passés inaperçus autant par leurs contenus, par le succès qu’ils ont rencontré ou bien par la personnalité de leur auteur. Nous vous proposons donc de découvrir une rétrospective des ouvrages qui ont marqué 2012.

Langue fantôme suivi de Eloge littéraire d’Anders Breivik de Richard Millet
Publié en août 2012, ce livre a fait l’objet d’une vive polémique. Certains l’ont qualifié d’éloge au meurtrier Anders Breivik et de pamphlet raciste qui déshonore la littérature. D’autres ont estimé qu’il s’agissait d’une critique purement littéraire dont des phrases ont été sorties de leur contexte afin de créer la controverse. Ecrire un éloge sur le responsable du massacre de 77 personnes en Norvège, qu’il soit sincère ou constituant une tentative d’explication du geste de l’assassin, dérangea. L’auteur français de cet ouvrage, Richard Millet, fut contraint de se retirer du comité de lecture de Gallimard. Selon la maison d’édition, ses fonctions étaient incompatibles avec un roman tant contesté.

Les lisières d’Olivier Adam
Olivier Adam, âgé de 38 ans, né à Draveil près de Paris, est non seulement un écrivain hors pair mais également un scénariste. Il a participé, entre autres, à l’écriture du film Je vais bien ne t’en fais pas du réalisateur Philippe Lioret. Cette année, son livre fut placé en tête des romans préférés de la rentrée et également au sein des favoris pour les prix littéraires mais l’auteur fut boudé par les membres des jurys. Cet ouvrage, de 450 pages, retrace l’histoire de Paul Steiner qui vient soutenir sa mère hospitalisée et son père en détresse au sein d’une tranquille banlieue parisienne. L’auteur y règle ses comptes avec les deux France qui s’ignorent : celle du Front national et celle de Saint-Germain des Prés représentant la gauche caviar. Au vu du contexte politique lors de sa sortie, le thème n’est pas passé inaperçu.

 

Une place à prendre de J.K Rowling
Le 27 septembre 2012, 15 ans après la sortie du premier volet d’Harry Potter, le dernier ouvrage de J.K Rowling fut publié. Pour ce roman de 512 pages, l’auteur décida de changer entièrement de registre. En effet, l’histoire se déroule à Pagford, un petit village du sud de l’Angleterre. Le conseiller paroissial, Barry Fairbrother, y est assassiné et sa place est désormais vacante. Cet écrit, plutôt grinçant, véritable peinture de l’Angleterre contemporaine, fut vendu à 33 500 exemplaires en France seulement une semaine après sa sortie. La romancière, qui a porté toute une génération avec la vente de 450 millions d’exemplaires de la saga d’Harry Potter dans le monde entier, continue donc de faire rêver et d’attiser les curiosités avec son dernier livre qui n’est en rien semblable à ses précédents.

Une semaine de vacances de Christine Angot
Malgré ce que l’on pourrait croire, ce livre de 138 pages, publié en septembre dernier, n’est pas un ouvrage sensuel. Il s’inscrit dans la continuité d’un précédent roman publié en 1999 et expose un sujet phare de l’écrivain : l’inceste. Christine Angot y fait sa propre thérapie psychanalytique avec un enchaînement de scènes de sexe très violentes qui raconte l’horreur qu’elle a vécu étant petite fille sous l’emprisonnement de son père. Ce livre écrit à la troisième personne lui a permis de garder une certaine distance avec ce qu’elle y raconte.  Pressentie pour le Prix Décembre, tout comme Olivier Adam, elle fut également l’une des plus grandes déconvenues des prix littéraires de cette année. Celui-ci était peut-être trop noir et trop détaillé pour faire l’unanimité.

Parmi les ouvrages qui ont marqué cette année, on peut également citer Le sermon de la chute de Rome de Jérôme Ferrari car il a reçu le prix Goncourt, prix littéraire de grande renommée, le récit américain érotique Fifty Shade of Grey de E.L James qui n’est pas passé inaperçu lors de sa sortie aux États-Unis et enfin l’auteur Joël Dicker qui a marqué les esprits en étant mis en lumière par le prix de l’Académie française pour son deuxième roman La vérité sur l’affaire Harry Québert alors que les pronostics n’étaient pas en sa faveur. Et vous, quel est le livre qui a marqué votre année 2012 ?

Article écrit avec la participation de Camille

Philip Roth pose sa plume

En novembre 2012, l’annonce fut confirmée par le New York Times. L’écrivain Philip Roth annonça dans une interview inédite qu’il arrête définitivement l’écriture. Après avoir signé 31 romans, l’ouvrage Némésis, publié il y a 3 ans, fut le dernier de l’auteur américain octogénaire.  

Un grand conteur américain
Petits-fils d’immigrés juifs originaires de Galicie, Philip Roth est né le 19 mars 1933 à Newark dans le New-Jersey. Après avoir consacré sa vie à l’écriture, à l’âge de 27 ans, il accéda à la reconnaissance internationale pour son recueil de nouvelles Goodbye, Colombus et remporta le prix du National Book Award en 1960. Il est le seul auteur américain vivant à voir son œuvre publiée par la Library of America. Il fut souvent cité pour le prix Nobel de littérature mais n’a jamais été récompensé. Cet auteur est reconnu pour son style tout à fait particulier : tour à tour satirique et sérieux. Il a notamment été influencé par des auteurs du 19ème siècle tels que Henry James et Gustave Flaubert. Après avoir reçu un prix Pulitzer en 1998 pour La pastorale américaine, puis après avoir développé toute une réflexion sur l’identité américaine dans Complot contre l’Amérique publié en 2005, il s’arrêta d’écrire mais maintenu tout de même un lien avec ses admirateurs avec la rédaction de sa biographie par l’écrivain Blake Bailey qui auparavant redigea la biographie de Richard Yates, un auteur reconnu. Bailey vient tout juste d’entamer son travail et selon lui l’écriture du livre pourrait prendre un large lapsus de temps. Agé de 80 ans, le talent de Philip Roth est salué par le monde entier. Cette année, il reçut pour l’ensemble de sa carrière le prix Prince des Asturies de littérature 2012.

Un point final à une œuvre reconnue
Beaucoup n’osent pas y croire mais sa décision est belle et bien définitive. Celle-ci n’a pas été facile mais l’auteur a confirmé dans une interview donnée au New York Times qu’il pose sa plume définitivement. Il l’a décidé quelques mois après la publication de son dernier ouvrage Némésis en 2010. Les raisons de cette retraite sont liées à sa maladie et à son âge. En effet, il déclare qu’il ne pourra pas recommencer à écrire, que cette activité nécessite pour lui un effort physique et intellectuel trop rude. Il concède qu’il ne dispose plus de l’énergie nécessaire pour gérer la frustration qui selon lui accompagne la création littéraire. Après avoir annoncé son retrait du monde de la littérature, Philip Roth déclara être soulagé et libre. Cette révélation fut une énorme surprise car auparavant l’auteur déclara « écrire me tient à distance de la dépression ». Après 53 ans de carrière, la publication de 31 romans et récompensé par 3 prix littéraires, l’écrivain a tous les compliments pour s’arrêter la tête haute. Et vous, que pensez-vous de la décision de Roth ? Pensez-vous que des raisons pourraient vous faire arrêter l’écriture ? Lesquelles seraient-elles ?

Article écrit avec la participation de Camille