Tag Archives: ouvrages


Journée mondiale du théâtre

 

 

À l’occasion de la journée mondiale du théâtre, Edilivre a réalisé une sélection d’ouvrages mettant en exergue nos pièces théâtrales. Figure de l’art de la représentation, qu’il soit dramatique ou comique, le théâtre est un genre littéraire particulier qu’il faut mettre à l’honneur !

 

La sélection Edilivre

 

Le Miroir par Jimmy Mineau

 

 

 

Aydan est un jeune homme en marge des codes classiques de notre société. Aujourd’hui, sa petite-amie l’a quitté et l’université dans laquelle il étudiait l’a exclu parce qu’il est… différent. Réfugié dans son appartement, il noie sa douleur dans l’alcool et des complaintes pleines de rancœur, jusqu’au moment où il croise son reflet dans le miroir… Le Miroir : une pièce dans laquelle se réverbère l’absurdité humaine.

 

Malaise à la chambre par Bernard Lecat

 

 

Une chambre de commerce dont le président est devenu schizophrène. Un fonctionnement routinier essentiellement dévolu aux petits arrangements entre amis. L’annonce de la visite du nouveau préfet vient troubler cette tranquillité. Des solutions doivent être trouvées (rocambolesque bien entendu) pour pouvoir éviter de graves problèmes. S’ensuit une série de situations bizarres, explosive. Des retrouvailles, des jalousies, des rebondissements. Les choses finissent cependant par s’arranger et la vie paisible peut alors reprendre son cours habituel.

 

Laissez-nous rire par Michalina Muchai

 

 

 

Les références sont légion dans cet ouvrage atypique où l’auteur s’amuse à mélanger les genres et ponctue ses écrits d’illustrations. Il débute ainsi en célébrant Molière qui sut si bien se moquer des médecins, des femmes savantes ou encore des prévôts et autres bourgeois. Et imagine un dialogue entre l’homme de théâtre, le comédien qu’il fut, et Louis XIV, le bien nommé Roi-Soleil, en truffant leur échange des pièces les plus célèbres.

 

Chienneries par Michel Debray

 

 

 

 

D’après une histoire authentique, cette tragi-comédie cruelle, ou comédie tragique et amorale, se situe dans une « Romanie » après la chute du « Grand Cronducator » dont la folie dictatoriale a produit les pires conséquences.

 

 

Assemblage par Michalina Muchai

 

 

 

Dans le dialogue piquant de « L’art du langage », la professeure de théâtre donne des consignes, aiguillonne ses élèves Florence et Lucien pour qu’ils se laissent aller sur scène, qu’ils jouent dans la joie. Lucien montre de l’aisance quand Florence, elle, est plus réticente mais ils finiront dans une belle alliance.

 

 

Et vous, quelle est votre pièce de théâtre préférée ?

Ivan Jacquin sur le site Hebdo 39 met en avant ses ouvrages

le site Hebdo 39 dresse le portrait de Ivan Jacquin. L’occasion pour l’auteur de présenter ses ouvrages.

Ivan Jacquin, avant tout musicien mais aussi écrivain

Le Jurassien d’origine a publié un recueil de nouvelles. Il est également l’auteur de La Symphonie du Juif errant Livre I, le miroir de l’opéra-rock du même nom qu’il a composé. Rencontre…

 

 

Retrouvez l’article en cliquant ici

A-propos des livres :

 

Solitudes

Ce recueil est un patchwork de nouvelles sur le thème de la solitude, étudiant différents instants, proposant différentes histoires sur le fait de ressentir ce même sentiment, ou cet état de fait, pouvant se manifester en chacun d’entre nous, un jour ou l’autre. Il aura fallu vingt ans de réflexion (1997-2017) pour divulguer ces récits tantôt introspectifs, tantôt cinglants d’espoir… Ces petites histoires font partie du chemin de vie de l’auteur et ont été essentielles à son évolution personnelle.

La Symphonie du Juif Errant – Livre I

La Symphonie du Juif errant – Livre I est le miroir de l’opera-rock du même nom composé par Ivan Jacquin sur le mythe d’Ahasverus/Isaac laquedem, simple cordonnier qui aurait refusé un peu d’eau à Jésus Christ au moment où il portait sa croix jusqu’à sa propre crucifixion. Pour cet affront, Jésus le priva du droit de mourir et le punit à errer sans but jusqu’à la fin des temps, ou jusqu’au jour de la rédemption accordée. Le texte suit cet immortel à travers les âges, l’espace et le temps jusqu’à nos jours, et peut-être au-delà. L’histoire se décline en trois ouvrages et trois albums, le deuxième volume verra le jour fin 2018.

Guy et Vetty MARCON dans L’Eclaireur, mettent en avant leurs ouvrages.

L’Eclaireur dresse le portrait de Guy et Vetty MARCON. L’occasion pour les auteurs de présenter leurs différents livres

 

 

 

 

 

 

A-propos des auteurs :

Guy Marcon est né en 1940 à Saint-Jean-Brévelay dans le Morbihan.
En 1982, il est l’auteur d’un recueil de poésie, Les Tumultes de l’âme, publié aux éditions La Pensée universelle. En 2012, il publie Les Cendres de la liberté, un roman historique sur la résistance bretonne durant la Seconde Guerre mondiale.
En 2013, il publie Le Comptoir des contes tome 1, et en 2014, Le Comptoir des contes et nouvelles tome 2, puis en 2015, aux Éditions Edilivre, Le Diable du Conguel, un roman évoquant la vie des Quiberonnais au milieu des années 1930. Puis La forêt enchantée, illustrée par Françoise By aux Éditions Edilivre. 

____________

Vetty Marcon-Ameline est née le 22 janvier 1945 à Sion-les-Mines en Loire-Atlantique. Passionnée par la culture japonaise, elle s’est imprégnée de l’esprit nippon en retournant sur les bancs de l’école pendant dix ans avec Atsuko Sasaki (professeure de japonais), puis à l’école Tenri de Paris en passant par sa prestigieuse université près de Nara au Japon.

 

 

Le top 5 des écrivains Kabyles les plus connus

À l’occasion de Yennayer (le nouvel an Berbère) qui sera célébré demain le 12/01/2018, nous voulons vous faire découvrir une liste d’auteurs Berbères les plus connus et incontournables dans le monde de la littérature et en Kabylie. Les voici:

Marguerite Taos AMROUCHE (1913-1976) : 

Issu d’une famille chrétienne kabyle qui a sorti quelques excellents ouvrages de la littérature, Marguerite Taos AMROUCHE fut tour à tour chanteuse et écrivain. Que ce soit au travers de ses écrits ou de ses tournées, elle a toujours tenu à faire partager la culture dans lequel elle a grandi. Formée à la double culture berbère et française, profondément marquée par le déracinement, l’exil et la solitude, elle retranscrit dans ses romans le besoin d’émancipation de ces femmes étouffées par la tradition. Son ouvrage le plus célèbre s’intitule Grain Magique.

 

 

Tahar DJAOUT (1954-1993) : 

Tahar Djaout était un écrivain, poète, romancier et journaliste Kabyle. En 1993, il fut l’un des premiers intellectuels victime de la « décennie du terrorisme » en Algérie. À travers ses nombreux écrits, il a dénoncé et condamné toute forme de répression et de dictature en défendu la liberté d’expression et la démocratie. Parmi ses principaux ouvrages : La Kabylie, Les Vigiles, L’Invention du désert

 

 

 

 

 

Mouloud Mammeri (1917 – 1989) :

Écrivain, anthropologue et linguiste kabyle, il a enseigné à Médéa, puis à Ben Aknoun. Son premier roman, La Colline oubliée, fut publié en 1952. Mouloud Mammeri recueille et publie en 1969, les textes du poète algérien Si Mohand. En 1980, c’est l’interdiction à l’une de ses conférences, à Tizi Ouzou, sur la poésie kabyle ancienne qui est à l’origine des événements du Printemps berbère. Mouloud Mammeri meurt le soir du 26 février 1989 des suites d’un mystérieux accident de voiture. Il revenait d’un colloque à d’Oujda (Maroc) portant sur l’amazighité.

 

 

 

Mouloud Feraoun (1913 – 1962):

Élève de l’école normale de la Bouzareah (Alger), Mouloud Feraoun enseigne durant plusieurs années comme instituteur, directeur d’école et de cours complémentaire, avant d’être nommé inspecteur des centres sociaux. Feraoun commence à écrire en 1934 et fini par publier son premier roman, Le fils du pauvre. L’ouvrage, salué par la critique, obtient le Grand prix de la ville d’Alger. Il entame, par la suite, une correspondance avec Albert Camus, et reçoit le prix populiste en 1953 pour son roman La terre et le sang. L’écrivain est finalement abattu à Alger avec cinq de ses collègues inspecteurs de l’Éducation Nationale par un commando de l’OAS (l’assassinat de Château Royal) à quatre jours seulement du cessez-le-feu.

 

 

Si Mohand Oumhand (1843-1905):

Si Mohand U M’hand est le grand poète kabyle de l’errance, de la révolte et de l’amour. Refusant tout compromis, il aura vécu dans l’insoumission face au nouvel ordre imposé par la présence coloniale française sur le territoire algérien.

 

 

 

 

 

 

 

Si nous pouvons relever un point en commun parmi tous ces écrivains, poètes, journalistes, romanciers, c’est bien la liberté, la résistance et l’insoumission propres aux amazighs.

À l’occasion de Yennayer (le nouvel an Berbère) qui sera célébré demain le 12/01/2018,
À l’occasion de Yennayer (le nouvel an Berbère) qui sera célébré demain le 12/01/2018

Top 5 des plus grandes bibliothèques du monde

Aujourd’hui nous vous avons préparé une sélection des 05 plus grandes bibliothèques du monde. Quelle est celle qui vous plait ?

 

Bibliothèque du Congrès, Washington, DC, Etats-Unis

Le trophée de la plus grande bibliothèque est attribué à la Bibliothèque du Congrès. Construite en 1 800 à Washington, elle possède la plus grande collection de bouquins dans le monde : plus de 38 millions de livres dans toutes les langues. Elle compte 70 millions de manuscrits, 14 millions de photographies, 5,5 millions de plans et de cartes et 8,1 millions de disques. Aujourd’hui, la bibliothèque sert principalement comme centre de recherche pour les demandes de renseignements provenant des Congrès. Elle est ouverte au public.

Bibliothèque nationale de Chine, Pékin

A la deuxième place, la Bibliothèque nationale de Chine est la plus grande du continent asiatique. Située à Pékin, la « BNC », son autre nom, possède environ 26,3 millions de livres. Elle détient la plus riche collection de documents chinois. Créée en 1909, elle ne fut ouverte au public qu’en 1912. Cette bibliothèque contient de nombreux ouvrages étrangers dans plus de 115 langues. Enfin, elle offre un accès gratuit à des documents de la période républicaine (8000 ouvrages).

Bibliothèque de l’Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg

La Bibliothèque de l’Académie des Sciences de Russie à Saint-Pétersbourg complète le podium. Elle compte aujourd’hui une collection de plus de 20 millions de livres. Elle comprend de nombreux écrits sur des découvertes de scientifiques. Depuis 1774, chaque chercheur doit fournir un exemplaire gratuit de ses conclusions. La bibliothèque est uniquement ouverte aux employés des institutions qui sont membres de l’Académie des sciences de Russie et à ceux de l’enseignement supérieur.

Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa

Pour la quatrième place, on retrouve la Bibliothèque et les Archives du Canada avec ses 18 800 000 livres. 241 kilomètres linéaires de documents textuels gouvernementaux et privés, plus de 3 millions de dessins, plans et cartes d’architecture, dont certains datent du début du XVIe siècle. Elle referme aussi environ 5 milliards de mégaoctets d’information sous forme électronique, dont des milliers de thèses, périodiques et livres canadiens accessibles en ligne et près de 30 millions de photographies, comprenant des épreuves photographiques, des négatifs, des diapositives et des photos numériques.

Bibliothèque nationale allemande, Francfort

La Bibliothèque nationale allemande se classe cinquième. Elle a été créée afin d’archiver les publications allemandes. Avec ses 18 500 000 livres, elle possède aussi une collection de tous les enregistrements musicaux allemands. Il existe en fait trois bâtiments de la Bibliothèque nationale allemande. Le premier est situé à Francfort, le deuxième à Berlin et le dernier à Leipzig. En combinant les trois, on arrive aussi à un total de 32,700 000 articles. Ajoutons à cela, que le gouvernement fédéral demande à ce que toute personne publiant un écrit dans le pays soit tenu de remettre une copie à la bibliothèque.

Ces livres qui nous font réfléchir

Qui n’a jamais été touché par la lecture d’un livre ? Certains nous émeuvent, nous font rire ou nous dérangent . . . Ce qui est sûr, c’est que certains romans ne nous laissent pas indifférents. Aujourd’hui, nous vous proposons un petit florilège d’ouvrages qui vous invitera à réfléchir sur le sens de la vie et de notre société.

 

 

Dieu est un pote à moi, Cyril Massarotto

CV-DieuNewCV:Mise en page 1

Un titre qui annonce la couleur. Premier d’une longue série d’ouvrages, « Dieu est un pote à moi » narre l’histoire peu banale d’un jeune trentenaire dont l’existence va basculer avec l’arrivée d’un nouvel ami hors du commun : Dieu. Une suite de péripéties entre humour et tendresse. Malgré un roman à l’apparence légère et humoristique, l’histoire invite toutefois le lecteur à réfléchir sur des sujets plus profonds tels que le décès ou la vie en général. Un concentré d’émotions pures qui ne vous laissera pas indifférent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans nouvelles de Gurb, Eduardo Mendoza

gurb

Là encore, l’histoire prête à sourire. Gurb est un extraterrestre qui va débarquer sur terre avec une mission particulière : étudier les hommes. Problème, il va malencontreusement perdre la trace de son subalterne, déambulant dans la ville sous les traits de Madonna pour « se fondre dans la masse ». S’ensuivra alors une série d’aventures désopilantes en plein cœur de Barcelone. Loin d’être uniquement humoristique, « Sans nouvelles de Gurb » est avant tout une satire de notre société moderne. L’occasion de réfléchir sur nous-mêmes . . .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cosmétique de l’ennemi, Amélie Nothomb

Cosmetique-de-l-ennemi

Malgré un rythme soutenu d’un livre publié par an, Amélie Nothomb arrive encore à nous surprendre. Ce fut notamment le cas en 2003 avec « Cosmétique de l’ennemi ». L’histoire se passe dans un aéroport. Alors qu’il s’apprêtait à embraquer, Jérôme (homme d’affaires un peu blasé), va se retrouver prisonnier d’un individu qui va bouleverser sa vie. Mais alors, qui est donc cet inconnu au nom étrange (Textor Textel) qui semble tout connaitre de ses pensées les plus sombres ? Une réflexion sur le rapport à l’autre (et à soi). Un huis clos captivant que vous ne pourrez pas lâcher.

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre chiens et loups, Malorie Blackman

entre-chiens-et-loups,-tome-1---entre-chiens-et-loups-46253-264-432

Callum et Sephy sont deux adolescents amis depuis toujours. Malheureusement, dans le monde où ils vivent, leur amitié est vue d’un mauvais œil. En effet, Sephy fait partie des Primas, communauté noire riche et puissante. Callum quant à lui appartient à la communauté Nihils, des blancs opprimés et méprisés par les Primas. Parviendront-ils à s’aimer malgré tout et vaincre la haine qui les entoure ? Une histoire d’amour bouleversante combinée à une profonde réflexion sur les classes sociales et les inégalités. Best-seller à sa sortie en 2001 au Royaume-Uni, « Entre chiens et loups » est le premier tome d’une tétralogie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Huis clos, Jean-Paul Sartre

783280

C’est certainement l’une des pièces de théâtre les plus connues de Jean-Paul Sartre. À l’origine de la fameuse citation « L’enfer c’est les autres », l’intrigue se passe en enfer. On y fait la connaissance de trois personnages : Garcin, journaliste perfide et hautain ; Inès, lesbienne suicidaire et Estelle,  mondaine meurtrière et menteuse. Au fil de l’action, les personnages vont se rendre compte que leurs histoires sont intimement liées les unes aux autres. Sartre interroge ici le rapport à l’autre, pensée analogue au mouvement littéraire existentialiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, quels sont les livres qui vous ont marqués ?

Chut… Il se prépare des salons littéraires sauvages pour la première fois en France !

Quatre jours après le désormais célèbre et confidentiel « Dîner en blanc » à Paris, ce sont plus de 300 auteurs qui ont décidé de se rassembler au cœur des cinq plus grandes villes françaises pour partager leur passion et faire découvrir leur ouvrage. Ces salons sauvages sont une occasion unique et festive de réunir les amoureux littéraires !

Pour télécharger le communiqué de presse dans son intégralité, cliquer sur ce lien.

Les livres les plus lus au monde

Certains livres ne passent pas inaperçus du grand public et ont marqué l’histoire de la littérature de par le succès planétaire qu’ils ont rencontré. Nous vous proposons de découvrir les ouvrages les plus lus à l’échelle mondiale.

livres_plus_lus_au_monde_EdilivreLa Bible
Cet ouvrage qui est un ensemble de textes réunissant l’Ancien Testament, la bible hébraïque et le Nouveau Testament s’est vendu à 3,9 milliards d’exemplaires dans le monde entier. Son écriture s’est échelonné sur plusieurs siècles, du VIIIème siècle jusqu’au IIème siècle avant Jésus-Christ. C’est également le premier livre qui est sorti des presses de Gutenberg. Traduite en 2 454 langues, 95 % de la population ont accès à une version de La Bible dans leur langue d’origine. On estime qu’environ 40 millions d’exemplaires sont distribués dans le monde entier chaque année dont 280 000 en France. Cette vaste distribution est due à une diffusion gratuite de la part de l’Eglise.

Les Citations du Président Mao Tsé-toung, Mao Tsé-toung
Ce livre connu mondialement fut renommé Le petit livre rouge en France. Il fut publié par le gouvernement de la République populaire de Chine à partir de 1964 et sa distribution fut organisée par l’Armée populaire de libération. Ce livre qui est un recueil de citations extraites d’anciens discours et écrites de Mao Tsé-toung fut vendu à 820 millions exemplaires. L’étude de cet ouvrage fut obligatoire pendant la révolution culturelle dans les écoles de l’enseignement primaire, du supérieur et sur le lieu de travail. Dans la société chinoise, des cours étaient organisés afin de l’étudier dans le but d’améliorer l’entrain au travail.

Harry Potter, J.K Rowling
Cette saga qui a bercé toute une génération s’est vendue à 400 millions d’exemplaires dans le monde entier et fut traduite dans plus de 70 langues. Cette histoire retraça, en sept tomes, les péripéties d’un apprenti sorcier prénommé Harry Potter et de ses amis, Ron Wasley et Hermione Granger, à l’école de sorcellerie Poudlard. Le jeune sorcier souhaite venger la mort de ses parents exécutés par le terrible sorcier de magie noire, Lord Voldemort. Huit films à succès furent tirés de ces écrits ainsi que de nombreux produits dérivés. Le premier tome, Harry Potter à l’école des sorciers, sorti en 1997 rencontra un vif succès et fut acclamé par la critique. Cette réussite bouleversa le destin de l’écrivain britannique jusqu’alors inconnue, J.K Rowling.

Le seigneur des anneaux, J.R.R Tolkien
Cette histoire constituée de trois volumes, publiés de 1954 à 1955, fut vendue à 103 millions d’exemplaires dans le monde entier. Cet ouvrage reprend des personnages présentés dans le premier roman de l’auteur paru en 1937, Le Hobbit. Cette trilogie plus complète et plus sombre a totalement séduit le public. Ce récit marqua la littérature dite fantasy. Pour la petite histoire, Tolkien souhaitait publier cette histoire en un seul tome mais le prix du papier étant trop élevé en cette période d’après-guerre, l’œuvre fut divisée en trois volumes : La Communauté de l’anneau, Les Deux Tours et le Retour du roi. L’ouvrage fut adapté en plusieurs œuvres cinématographiques, la première fut sortie en 1978. En 2001, le réalisateur néo-zélandais, Peter Jackson, réalisa une seconde adaptation constituée de trois volets.

L’alchimiste, Paulo Coelho
Ce conte philosophique de Paulo Coelho, auteur brésilien, paru en 1988 fut vendu à 65 millions d’exemplaires. Ce court roman relate l’histoire d’un jeune berger espagnol qui entreprit un voyage en Andalousie puis en Egypte en passant par Tanger et le Sahara. Lors de son périple, il y découvrit sa légende personnelle grâce à l’aide d’un roi et d’un alchimiste.

Parmi les livres qui se sont le plus vendus à l’échelle planétaire, on peut également citer lalivres_plus_lus_au_monde_Edilivre saga Twilight avec 43 millions d’exemplaires, Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell fut lu par 33 millions de personnes, 30 millions de personnes ont fait l’acquisition du livre de motivation personnelle Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill et le Journal d’Anne Frank fut cédé à 27 millions d’exemplaires. Et vous, quel est le livre que vous retiendrez parmi toutes vos lectures ?

Inondations_à_la_BNF_Edilivre

Inondation à la BNF : des dégâts irrémédiables pour le patrimoine ?

Le 12 janvier dernier, la Bibliothèque nationale de France a été victime d’inondations dues à une importante fuite d’eau. Heureusement, la catastrophe a été évitée et « seuls » 1 500 ouvrages ont été endommagés.

Inondations_à_la_BNF_EdilivrePlus de peur que de mal
Il y avait de quoi être inquiets ! Dimanche 12 janvier, une canalisation d’eau se rompt et déverse son contenu dans l’un des trois magasins de stockage de la BNF. Plus de 12 000 ouvrages, conservés au département Littérature et Art, sont touchés à des degrés divers.

Volontaires et professionnels de la BNF se sont attelés à faire sécher les pages humides, soumises au souffle des ventilateurs et épongées par du papier buvard, dans les différentes pièces du bâtiment. La réaction a été immédiate puisqu’il est primordial de traiter rapidement des livres en cas d’inondation. Le site de la BNF est catégorique, les moisissures apparaissent « au bout de 48h ».

Selon la direction, de nombreux ouvrages concernés dateraient de la deuxième moitié du XIXème jusqu’à aujourd’hui et devraient rapidement réintégrer leur place.
Seuls 1 500 d’entre eux – qui ont été vraiment mouillés – vont nécessiter un traitement plus approfondi, comprenant notamment un travail sur les reliures et une remise à plat Inondations_à_la_BNF_Edilivre(diminution du volume) des livres gorgés d’humidité.

Les ouvrages devront également être lyophilisés, un nom savant qui cache en réalité une technique de déshydratation. Le papier trempé est gelé puis mis sous vide. Réchauffée ensuite à très basse pression, l’eau contenue dans les pages s’évapore peu à peu. Les pertes prévoient donc d’être minimes. La BNF a en tout cas affirmé qu’il n’y aurait « pas de perte irrémédiable » pour le patrimoine.

Des risques connus depuis 2004
En 2004 déjà, une inondation avait touché la BNF. A l’époque, quelques milliers d’ouvrages avaient été abîmés par le sinistre et la gestion de crise avait fait débat. C’était alors une autre réserve, celle du fonds Histoire et religions, qui avait été endommagée.

Inondations_à_la_BNF_EdilivreL’accident du 12 janvier semble être dû cette fois à une avarie matérielle, principalement à une surpression qui aurait fait exploser les tuyaux d’évacuation d’eau en PVC, trop fragiles. Le PVC rigide, souvent utilisé pour construire les tuyaux de canalisation, n’est pas extrêmement solide mais présente l’avantage d’être beaucoup moins coûteux que d’autres types de matériaux. Un constat dénoncé par le syndicat FSU qui incrimine un budget trop léger alloué à l’entretien.

Décidé fin 2013 par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, le dégel des crédits devrait permettre à la BNF de se doter d’un réseau hydraulique conforme et éviter à l’avenir de nouveaux accidents de ce genre.

Que pensez-vous de cet incident ?

Article écrit avec la participation de Quentin

Les meilleures ventes de romans du moment

Si l’année 2012 s’est clôturée avec la vente de nombreux romans tels que 50 Shades of Grey d’Erika Leonard James, L’appel de l’ange de Guillaume Musso, ou encore La Vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker, l’année 2013 n’est pas en reste et propose elle aussi de nombreux ouvrages.

Meilleures_ventes_romans_EdilivreMrs Dalloway
Numéro 1 des ventes en ce mois de juillet 2013, le roman de Virginia Woolf, publié en 1925, a su trouver son public. L’histoire se déroule après la Première Guerre mondiale et raconte la journée de Clarissa Dalloway, une femme élégante de Londres. A travers son roman poétique, la plus grande romancière du XXème siècle mêle à la fois les impressions présentes et les souvenirs, exprime la difficulté de relier soi et les autres, présent et passé, langage et silence, mouvement et immobilité.

Demain, j’arrête !
C’est ensuite au tour de Gilles Legardinier de suivre la tête du classement. D’après les internautes, le roman contemporain est à la fois très drôle et touchant. Julie, l’héroïne gaffeuse à laquelle on s’attache très vite, fait beaucoup de choses stupides, de quoi provoquer plus d’un fou rire chez les lecteurs. Elle nous donne alors à réfléchir à la chose la plus stupide que nous ayons fait de notre vie.

Inferno
On ne compte plus les célèbres best sellers de Dan Brown, entre Da Vinci Code, Anges et Démons, ou encore Le symbole perdu. Après Paris, Rome et Washington, c’est aujourd’hui en Italie que nous retrouvons Robert Langdon. Le professeur de symbologie à Harvard va cette fois devoir déchiffrer l’énigme la plus complexe de sa carrière, entraîné dans un monde centré sur l’une des œuvres les plus grandioses et les plus mystérieuses de la littérature italienne : l’Enfer de Dante.

Le gardien de phare
Il s’agit déjà du septième volet de la série de Camilla Läckberg, et cette fois, Erica Kalck est sur tous les fronts. Entre ses bébés jumeaux dont elle doit s’occuper, son enquête sur l’île de Gräskar, et son soutien infaillible à sa sœur Anna victime d’un terrible accident de voiture, l’auteure poursuit avec brio la série policière la plus attachante du moment.

La liste de mes envies
Le roman de Grégoire Delacourt nous raconte ici une histoire lumineuse, forte d’amour et de hasard, qui nous invite à revisiter nos envies. Jocelyne, dit Jo, qui rêvait d’être styliste à Paris, aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque, et son père, malade, oublie sa vie toutes les six minutes. Elle rencontre Jocelyn, dit Jo, avec qui elle a deux enfants, et perd un ange, ce qui va dérégler les choses entre eux. Son mari devient alors cruel, mais elle reste et courbe l’échine. Puis vient le jour où elle décroche le ticket gagnant du loto et remporte plus de 18 millions d’euros.

Meilleures_ventes_romans_Edilivre

La liste des meilleures ventes de romans ne s’arrête pas là et comporte également de nombreux ouvrages tels que Un avion sans elle de Michel Bussi ou encore Immortelle Randonnée de Jean-Christophe Rufin, de quoi occuper les lecteurs pour un bon moment.
Et vous, que pensez-vous des meilleures ventes de romans de cette année ? Lequel préférez-vous ?

Article écrit avec la participation d’Ilanie

Ce qu’il ne fallait pas manquer la semaine dernière

Retrouvez ci-dessous les actualités de la semaine dernière qu’il ne fallait pas manquer. Bonne lecture !

>>> Actualités Edilivre :

L’auteur de la semaine : Françoise Sagan   

Parrainez un auteur et gagnez 15 € ! Lancement du parrainage Edilivre

L’expression de la semaine : Carpe diem

Un succès en Champagne !

La photo de la semaine

 

>>> Actualités Autour du livre :

Le Marathon des mots, la littérature à l’honneur dans la ville rose

Sélection d’ouvrages pour cet été

A la découverte de livres qui retracent le Tour de France

Ce_qu’il_ne_fallait_pas_manquer_Edilivre

Sélection d’ouvrages pour cet été

Il faut le dire, cette période estivale n’est pas à la hauteur de nos espérances. Il semble même, d’après les services météorologiques, que nous ne sommes pas près d’accueillir un soleil plus constant. En attendant le véritable retour des beaux jours, si ces derniers daignent se montrer, nous vous proposons une sélection d’ouvrages pour tous les goûts à dévorer quelle que soit la température extérieure.

Sélection_de_bouquins_été_EdilivrePour les accros au roman policier : Le Tueur se meurt de James Sallis
Si vous n’avez pas lu Drive, vous en avez sûrement entendu parler de par son adaptation cinématographique adulée par les critiques. L’écrivain à la base de cette histoire, James Sallis, vient de publier son nouveau polar noir qui ravira les adeptes du genre. Dans le cadre d’une Amérique profonde, comme on l’aime, trois personnages atypiques vivent des destinées parallèles. Chrétien est un tueur à gage, mourrant, obnubilé par l’idée de retrouver l’homme qui a tiré sur celui qu’il a pour mission d’assassiner. Jimmy est un jeune garçon qui survit, tant bien que mal, en effectuant de la vente sur le net et cela malgré l’abandon total qu’il a subi. Le dernier est un détective, tout aussi seul, dont la femme est mourante. Par un tour de force étonnant, James Sallis réunira ces trois personnages dans ce roman où tous les détails comptent.

Pour enrichir ses connaissances : Élite Academy : Enquête sur la France malade de ses grandes écoles de Peter Gumbel
Comme son titre l’indique, l’anglais Peter Gumbel cherche, dans cet ouvrage, à prouver l’existence d’une réelle élite en France où la reproduction sociale perdure logiquement à travers ses grandes écoles. Grâce à une recherche approfondie et son expérience en tant que professeur à Science Po Paris, le journaliste n’hésite pas à comparer les systèmes éducatifs français avec celui de ses voisins dans cette enquête qui est, somme toute, très intéressante. Que vous soyez d’accord ou non avec ses conclusions, il est sûr que ce livre vous en apprendra beaucoup sur l’état actuel de notre beau pays.

Pour s’évader sans bouger : Deux étrangers d’Emilie Frèche
Sous forme de road trip, ce roman débute avec un coup de fil. Celui du père à sa fille, Elise, qui s’exécute et accepte de le revoir au Maroc où il s’est installé, malgré le mépris qu’elle ressent pour lui. Equipée d’une vieille Renault R5 qui lui rappelle sa mère défunte, elle s’engage dans un voyage où les souvenirs reviennent au fil des bornes parcourues et où « introspection » est le maître mot. Lauréate du prix Orange 2013 avec cet ouvrage, la trentenaire nous livre un roman d’une grande finesse et d’une sensibilité remarquable.

Pour les indiscrètes à la recherche de lectures atypiques : Marié mais disponible de Rouge
La thématique de ce guide qui est indéniablement la tendance de l’année, l’érotisme, mais aussi son style d’écriture ne nous laissent pas de marbre. L’écrivaine propose de traiter le sujet de l’adultère du point de vue de la maîtresse, un angle de vue qui est trop souvent Livres_été_Edilivrenégligé. Ce livre, découpé en différentes leçons même s’il n’est pas utile pour tout le monde, n’en reste pas moins divertissant et enrichissant grâce à ces anecdotes croustillantes qui donneront chaud à certains afin de combler le jeu incessant de cache-cache du soleil.

Et vous, quelles seront vos lectures pour cet été ?

Article écrit avec la participation d’Alexandre 

Cap sur les nouveautés littéraires de 2013

Ami de récits exotiques et sentimentaux, admirateur fervent de témoignages politiques, amoureux de thrillers ou de fresques familiales, vous serez comblé par la diversité romanesque de ce début d’année.

nouveautes_litteraires_2013_EdilivreQuand les talents de la génération 2000 font leur come-back
Catherine Cusset revient tout d’abord avec L’Indigo, épopée narrant le périple de quatre occidentaux invités au festival de Bombay. Après avoir convié son lecteur dans le New-York universitaire (Le Problème avec Jane) puis dans l’Europe de la guerre froide (Un Brillant avenir), Cusset nous parachute cette fois dans une Inde menacée par le terrorisme. La finesse psychologique de l’écrivain s’impose comme l’atout incontestable de ce captivant récit. David Foenkinos fait également son grand retour sur la scène littéraire. Après l’hyper médiatisation de La Délicatesse, adapté au cinéma avec Audrey Tautou dans le rôle-phare, le prosateur suédois publie Je vais mieux. Foenkinos met en scène un quadragénaire dont la prospérité  financière et familiale est malmenée par un grave problème de santé. Ce roman contient tous les ingrédients qui avaient déjà contribué au succès des précédents opus de notre auteur qui sait traiter de sujets graves tout en délicatesse. Edito politique à présent, avec Bruno Lemaire, ancien ministre de l’agriculture, qui retient l’attention avec ses Jours de pouvoir dans lequel il témoigne de sa trépidante expérience au sein du gouvernement Fillon. Quelques révélations politiques fracassantes en vue ?

Quand les plumes infiltrent le milieu journalistique
Yasmina Reza relate dans Heureux les heureux les déboires de dix-huit personnages exprimant leurs insatisfactions sous forme de monologues. Elle y brosse notamment le portrait d’un reporter en mal d’amour, déçu par une vie conjugale contraignante. Dans le registre journalistique toujours, la psychanalyste Alice Massat signe une œuvre vertigineuse avec Les Quatre éborgnés. Ce roman rapporte la perversion cruelle dont sont victimes une jeune reporter et trois de ses proches. Les mésaventures de ces personnages permettent à Reza de brosser un portrait au vitriol de la société contemporaine. Enfin, c’est l’américain Thomas H.Cook qui retient notre attention avec la parution de L’Etrange destin de Katherine Carr. Véritable polar, celui-ci met en scène un écrivain-journaliste, hanté par la disparition de son jeune fils, et déterminé à mener l’enquête pour retrouver une poétesse enlevée dans sa ville. Suspense, quand tu nous tient !

Quand les héros de 2013 se révèlent particulièrement atypiques
Des personnages en perte de repères: tels sont les protagonistes-clés d’Olivier Bleys et de Pascal Bruckner, auteurs respectifs du Le Maître de café et de La Maison des anges. Le premier narre les périples d’une famille italienne des années 1950 qui se lance dans un road-trip rocambolesque, sous l’influence du patriarche. Ce dernier conduira femme et nouveautes_litteraires_2013_Edilivreenfants jusqu’au Costa Rica ! Le second s’intéresse, quant à lui, aux errances sadiques d’un agent immobilier cynique perdu dans le Samu social parisien. Surpris par un trop plein d’ennui et de désabus amer, l’homme déferle sa violence sur les indigents qui croisent sa route… Trouvera-t-il le chemin de la rédemption ?

Alors, l’un de ces ouvrages a-t-il particulièrement attiré votre attention ?

Article écrit avec la participation de Camille

Les livres qui ont marqué l’année 2012

La fin du monde étant reportée à plus tard, l’année 2012 marque ses derniers pas et 2013 pointera bien le bout de son nez. Au cours de cette année, certains livres ne sont pas passés inaperçus autant par leurs contenus, par le succès qu’ils ont rencontré ou bien par la personnalité de leur auteur. Nous vous proposons donc de découvrir une rétrospective des ouvrages qui ont marqué 2012.

Langue fantôme suivi de Eloge littéraire d’Anders Breivik de Richard Millet
Publié en août 2012, ce livre a fait l’objet d’une vive polémique. Certains l’ont qualifié d’éloge au meurtrier Anders Breivik et de pamphlet raciste qui déshonore la littérature. D’autres ont estimé qu’il s’agissait d’une critique purement littéraire dont des phrases ont été sorties de leur contexte afin de créer la controverse. Ecrire un éloge sur le responsable du massacre de 77 personnes en Norvège, qu’il soit sincère ou constituant une tentative d’explication du geste de l’assassin, dérangea. L’auteur français de cet ouvrage, Richard Millet, fut contraint de se retirer du comité de lecture de Gallimard. Selon la maison d’édition, ses fonctions étaient incompatibles avec un roman tant contesté.

Les lisières d’Olivier Adam
Olivier Adam, âgé de 38 ans, né à Draveil près de Paris, est non seulement un écrivain hors pair mais également un scénariste. Il a participé, entre autres, à l’écriture du film Je vais bien ne t’en fais pas du réalisateur Philippe Lioret. Cette année, son livre fut placé en tête des romans préférés de la rentrée et également au sein des favoris pour les prix littéraires mais l’auteur fut boudé par les membres des jurys. Cet ouvrage, de 450 pages, retrace l’histoire de Paul Steiner qui vient soutenir sa mère hospitalisée et son père en détresse au sein d’une tranquille banlieue parisienne. L’auteur y règle ses comptes avec les deux France qui s’ignorent : celle du Front national et celle de Saint-Germain des Prés représentant la gauche caviar. Au vu du contexte politique lors de sa sortie, le thème n’est pas passé inaperçu.

 

Une place à prendre de J.K Rowling
Le 27 septembre 2012, 15 ans après la sortie du premier volet d’Harry Potter, le dernier ouvrage de J.K Rowling fut publié. Pour ce roman de 512 pages, l’auteur décida de changer entièrement de registre. En effet, l’histoire se déroule à Pagford, un petit village du sud de l’Angleterre. Le conseiller paroissial, Barry Fairbrother, y est assassiné et sa place est désormais vacante. Cet écrit, plutôt grinçant, véritable peinture de l’Angleterre contemporaine, fut vendu à 33 500 exemplaires en France seulement une semaine après sa sortie. La romancière, qui a porté toute une génération avec la vente de 450 millions d’exemplaires de la saga d’Harry Potter dans le monde entier, continue donc de faire rêver et d’attiser les curiosités avec son dernier livre qui n’est en rien semblable à ses précédents.

Une semaine de vacances de Christine Angot
Malgré ce que l’on pourrait croire, ce livre de 138 pages, publié en septembre dernier, n’est pas un ouvrage sensuel. Il s’inscrit dans la continuité d’un précédent roman publié en 1999 et expose un sujet phare de l’écrivain : l’inceste. Christine Angot y fait sa propre thérapie psychanalytique avec un enchaînement de scènes de sexe très violentes qui raconte l’horreur qu’elle a vécu étant petite fille sous l’emprisonnement de son père. Ce livre écrit à la troisième personne lui a permis de garder une certaine distance avec ce qu’elle y raconte.  Pressentie pour le Prix Décembre, tout comme Olivier Adam, elle fut également l’une des plus grandes déconvenues des prix littéraires de cette année. Celui-ci était peut-être trop noir et trop détaillé pour faire l’unanimité.

Parmi les ouvrages qui ont marqué cette année, on peut également citer Le sermon de la chute de Rome de Jérôme Ferrari car il a reçu le prix Goncourt, prix littéraire de grande renommée, le récit américain érotique Fifty Shade of Grey de E.L James qui n’est pas passé inaperçu lors de sa sortie aux États-Unis et enfin l’auteur Joël Dicker qui a marqué les esprits en étant mis en lumière par le prix de l’Académie française pour son deuxième roman La vérité sur l’affaire Harry Québert alors que les pronostics n’étaient pas en sa faveur. Et vous, quel est le livre qui a marqué votre année 2012 ?

Article écrit avec la participation de Camille