Tag Archives: Olivier Adam


Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre

Les meilleurs adaptations de livres sur le grand écran

Faire vivre sur le grand écran nos personnages de romans préférés n’est pas chose facile. Lorsque l’on se lance un tel défit cela peut parfois donner un résultat décevant. Nous allons détailler ici pour vous ce que l’on pense être le top 10 des meilleures adaptations cinématographique.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreLes liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos
Un couple d’acteurs époustouflants permet à cette œuvre immensément célèbre de revivre et de connaître une nouvelle jeunesse. Pour toute une génération, Valmont aura toujours les traits de John Malkovitch. Stephen Frears réussit à mettre en scène les trahisons et les jeux pervers de la marquise de Merteuil et de ce Valmont au profil psychologique très intéressant.

Gatsby, le magnifique de Francis Scott Fitzgerald Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Avant sa sortie, le film avait suscité beaucoup d’interrogations. Serait-il à la hauteur de cette œuvre qui décrit si bien l’univers richissime des années 20 ? Eh bien oui, le pari est réussi ! Les décors sont flamboyants et fastueux, les sentiments sont parfaitement décrits et DiCaprio interprète à merveille le rôle de ce milliardaire qui peut tout acheter, sauf l’amour de sa vie.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreLe Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa
Plongez au cœur de la Sicile en compagnie du prince don Fabrizio Salina pour assister à la fin de l’aristocratie italienne ! Don Fabrizio a peur de cette nouvelle situation mais il est rassuré par son neveu Tancrède, qui lui est prêt à tirer avantage de ce tournant de l’histoire. Et qui mieux que le jeune Alain Delon pour jouer ce représentant de la nouvelle noblesse italienne ? Personne apparemment puisque le film a obtenu la Palme d’Or du Festival de Cannes en 1963.

Le Nom de la rose d’Umberto Eco Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Le livre, publié en 1980, est adapté par Jean-Jacques Annaud dès 1986. Ce roman, considéré comme un policier médiéval, est fondé sur la division de la chrétienté, en 1327 entre le pape et l’empereur. Une série de meurtres est perpétrée et l’enquête commence. Le film, servi par un casting de rêve, notamment grâce à Sean Connery dans le rôle du moine franciscain Guillaume de Baskerville, nous plonge dans l’ambiance monastique des abbayes du Moyen-Âge, tout en restant très moderne grâce à un suspense haletant.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreCharlie et la Chocolaterie de Roald Dahl
Un peu de douceur dans ce classement ne peut pas faire de mal ! Les lecteurs de Charlie et la Chocolaterie s’imaginaient-ils Willy Wonka sous les traits de Johnny Depp ? Dans tous les cas, il joue ce rôle à la perfection. Mi-chocolatier, mi-savant, ce génie donne toute sa saveur au film. Les décors acidulés et colorés construits par Tim Burton sont fidèles au roman et nous font voyager dans un univers de sucreries et de chocolat.

Je vais bien, ne t’en fais pas d’Olivier Adam Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Tout en douceur, Je vais bien, ne t’en fais pas nous dévoile le quotidien d’une jeune fille, Lili, dont le frère jumeau a quitté le domicile familial sans raison apparente, et ne donne depuis plus signe de vie. Lili plonge dans une profonde dépression, jusqu’à ce qu’elle reçoive un jour une carte de lui, lui demandant de ne pas s’inquiéter. Elle reprend alors goût à la vie, et décide de partir à sa recherche. La caméra de Philippe Lioret filme avec bienveillance le parcours de Lili, qui lutte pour retrouver son frère.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreL’Écume des jours de Boris Vian
L’univers décalé de Boris Vian méritait un talent hors du commun pour mettre en images les inventions les plus folles de Colin. Le monde du cinéma l’a trouvé en la personne de Michel Gondry, déjà remarquable pour ses histoires loufoques dans ses films précédents comme Soyez sympas, rembobinez ! Le réalisateur rend parfaitement à l’écran les décors poétiques de L’Écume des jours, et tout sonne juste dans cette histoire d’amour éternelle entre Colin et Chloé.

Le Seigneur des anneaux de J. R. R.Tolkien Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Les fans ont eu peur, très peur, de l’adaptation au cinéma de cette trilogie considérée comme une œuvre majeure. Même si certains puristes sont mécontents de cette version sur écran géant, la plupart des lecteurs de J. R. R. Tolkien s’accorde à dire que la transposition est réussie. Heureusement, puisqu’il s’agissait d’un des projets les plus ambitieux de l’histoire du cinéma, avec un budget de 285 millions de dollars.

Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_EdilivreNe le dis à personne… d’Harlan Coben
Lorsqu’on lit les romans d’Harlan Coben, on a l’impression qu’ils sont faits pour être adaptés au cinéma. Le suspense est à son comble à chaque chapitre et les dialogues fusent. Pour sa première réalisation, Guillaume Canet a fait fort. Il obtient d’ailleurs le César du meilleur réalisateur en 2006 pour ce film à couper le souffle, à la fois thriller et histoire d’amour bouleversante.

Le pianiste de Władysław Szpilman Top_10_des_meilleures_adaptations_cinématographiques_de_roman_Edilivre
Roman autobiographique, Le pianiste a pour cadre le ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le jeune pianiste juif Władysław Szpilman tente d’échapper aux lois nazies. C’est sa passion pour la musique qui va de nombreuses fois le sauver de la volonté d’extermination des allemands. Roman Polanski signe avec Le pianiste un film bouleversant. Adrien Brody joue le rôle de ce pianiste prêt à tout pour s’en sortir et nous emmène avec lui dans cette quête d’humanité.

Pensez-vous que ce soit une bonne idée d’adapter un roman au cinéma ? Quelle est selon vous l’adaptation cinématographique la plus réussie ?

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Que faut-il retenir de la rentrée littéraire 2014 ?

Ça y est, nous sommes en Octobre et la rentrée littéraire, cette période d’effervescence est dernière nous. De nombreux livres étaient présents sur les étagères des librairies et nous avons décidé de faire le retour après-vente de cette rentrée en vous présentant cinq ouvrages qui retiendront sûrement votre attention.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivrePeine perdue d’Olivier Adam

Peine perdue est le portrait des laissés pour compte de la société. Olivier Adam s’intéresse à la vie et au quotidien de ces classes populaires qui forment la société française. Ses mots sont parfois durs mais toujours percutants et saisissants. Par le point de vue de 22 personnages, l’auteur nous transmet une émotion et l’on ne sort pas de cet ouvrage indemne.

Le Royaume d’Emmanuel Carrère Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Emmanuel Carrère est un écrivain à part. Il s’intéresse aux moindres détails, est curieux de tout. Dans cet ouvrage, il mène une véritable enquête sur les origines de la chrétienté et sur la résurrection. Le Royaume n’est pour autant pas un travail d’historien, mais bien d’écrivain. Il nous plonge dans cette période de l’histoire tout en s’attachant à des personnages, essayant de comprendre leurs convictions et leurs motivations pour cette nouvelle religion. Un ouvrage passionnant qui ouvre l’horizon et fait cheminer notre pensée.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’amour et les forêts d’Éric Reinhardt

Ce roman est avant tout le portrait véridique d’une femme, de son courage et de sa volonté alors qu’elle était prisonnière d’un enfer conjugal. L’amour et les forêts devient vite une tragédie, avec pour personnage central cette femme au caractère fort, Bénédicte Ombredanne qui a elle-même demandé à l’auteur de raconter son expérience. A travers le harcèlement, Éric Reinhardt nous décrit les perversités de la société. Plongez vite dans ce roman fort !

Charlotte de David Foenkinos Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

On connaissait David Foenkinos pour sa manière formidable de raconter des histoires d’amours balbutiantes avec La délicatesse. C’est pourquoi nous sommes ravis de retrouver cet auteur de talent en lisant Charlotte, hommage à Charlotte Salomon, artiste morte à Auschwitz. Ce roman est presque une déclaration d’amour tant David Foenkinos est fasciné par cette femme qui a occupé ses pensées pendant 8 ans. L’auteur a enquêté sur Charlotte Salomon dès le moment où il a découvert son œuvre, pour un rendu magistral que vous devez vous empresser de découvrir !

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’aménagement du territoire d’Aurélien Bellanger

Le titre de cet ouvrage n’est pas glamour, et pourtant l’histoire est passionnante. Aurélien Ballanger nous raconte la création d’un empire familial à la française, dans le département de la Mayenne. La richesse arrive avec le développement du TGV et le pouvoir politique qui gravite autour de l’aménagement du territoire. L’auteur se lance dans des détails méticuleux sur la construction des lignes ou les enjeux locaux entre autres. Ce roman nous livre une partie de l’histoire de France et permet de comprendre notre société actuelle.

Et vous, qu’avez-vous retenu de cette rentrée littéraire ? Pensez-vous qu’il s’agit d’une période importante pour la littérature ?

Article écrit avec la participation de Louise

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre