Tag Archives: Journal de bord d’une détenue


Josina Godelet sur France 2 dans l’émission L’Histoire Continue pour l’ensemble de ses ouvrages

Logo France 2_2016_Edilivre

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous faire partager cette séquence diffusée sur France 2, dans laquelle Josina Godelet  est interviewée afin de présenter l’ensemble de ses ouvrages.

Découvrez l’interview de l’auteur.

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=RopjlRc6u60&feature=youtu.be »]

 

 

 

Le Club Auteurs Edilivre Nord-Pas-de-Calais a organisé la deuxième édition du Salon du Livre de Raismes

Après le Salon du livre de Porticcio en Corse, celui de Sarreguemines en région Lorraine, Les Choralivres de Saint-Jean-de-Buèges en région Languedoc-Roussillon et le Salon du livre de Niort en région Poitou-Charentes, seize de nos auteurs se sont rassemblés pour participer à la 5e manifestation organisée par un Club Auteurs Edilivre cette année.

Ainsi, le 17 octobre dernier, la seconde édition du Salon du Livre de Raismes a été lancée par Jean-Pierre Fusier, auteur de l’ouvrage « Heure d’hiver » et  Martine Aristot, auteur de l’ouvrage « Dédicace céleste » pour mettre en valeur les écrivains de la région Nord-Pas-de-Calais.

Au sein de la bibliothèque municipale de Raismes, Christelle DescampsDominique SchreinemacherÉmilie PerinFarida BoumedjériaHélène DupasLucie CapucinMarie-Hélène CoppaJean-Paul ParentRoselyne DelvaléeLaurence et Véronique Pleuvret-LandyVincent KnockAdam LéonniDaniel Alain de Roeck et Joëlle Chevalier et Ludovic Bourdon ont pu rencontrer les lecteurs et dédicacer leur ouvrage « Saga solarienne – Tome 1« , « Les poèmes de Badar « Tristis »« , « Destinée – Tome I« , « Lignes de foi, lignes de vie« , « Nouvelles encrées« , « Arthur et les douze chevaliers de la Table Ronde« , « SENTIMENTALE« , « Le Tisserand des sens au fil de soi« , « Quêtes sanglantes« , « Fairy le clan des hommes-loups« , « Deux par deux« , « L’amour du mal« , « Goldwave 2013 Tome 1 » et « Le Monde d’Adam« .  

Une seconde édition qui cette année encore a séduit les visiteurs et les auteurs !

 

Photo_1_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre Photo_2_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre Photo_3_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre Photo_4_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre Photo_5_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre Photo_5_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

Photo_6_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_EdilivrePhoto_6_Salon_du_livre_de_Raismes_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 

 

Comment_et_pourquoi_participer_à_des_salons_du_livre_2015_Edilivre

 

 

Résultats du Prix de l’auteur sans piston 2015

Prix_Auteur_Sans_Piston_2015_Edilivre

 

 

 

 

                  Le Prix de l’auteur sans piston d’Edilivre met en avant la lumière à travers sa deuxième édition

Edilivre, maison d’édition ouverte, collaborative et trublionne, organise pour la deuxième année consécutive le Prix de l’auteur sans piston. Face à un monde de l’édition difficile d’accès, Edilivre a décidé de créer en 2013 un prix ouvert à ses 11 000 auteurs. Aujourd’hui, le jury, composé d’une quarantaine de journalistes et d’une trentaine de libraires, et présidé par Thierry Beccaro, vient de décerner le 1er Prix à Amélie Louis, juriste de formation et bourguignonne, pour son ouvrage Libre ou rebelle. 

Libre ou rebelle, 1er Prix du Jury du Prix de l’auteur sans piston

Edilivre est heureuse d’annoncer les résultats du Prix de l’auteur sans piston 2015, en remettant le 1er Prix du Jury à Amélie Louis pour son livre Libre ou rebelle. Ce très beau roman tente d’aborder la difficulté que rencontre chacun à trouver une place dans la société.

Le parcours de Rachid Taha a inspiré l’auteur pour son quatrième roman. Né en Algérie pendant la guerre d’indépendance, Rachid émigre en France à l’âge de 10 ans, et devient ensuite le chanteur emblématique d’un groupe de rock. On le retrouve ici dans les coulisses d’un concert. Dans le stress intense qui précède l’entrée en scène, sa vie défile à bride abattue, mêlant incompréhensions, colères, doutes, mais aussi beauté, amitié, amour. Une question se pose à lui : « Pour être un homme libre doit-il fuir ou entrer en scène ? »

« J’ai beaucoup  aimé ce voyage dans le temps de cet enfant qui quitte l’Algérie et qui découvre la douleur, la solitude, l’incompréhension et les battements du cœur au rythme d’une vie faite bon an mal an, de rencontres, des belles et des plus difficiles, de celles qui font le chemin, le chemin de Rachid qui un jour de 1985 criera de toutes ses forces : Touche pas à mon pote ! » déclare Thierry Beccaro, Président du Jury 2015 du Prix de l’auteur sans piston, à propos du roman d’Amélie Louis.

 » Écrire est une liberté absolue, ma richesse ultime. Ce prix témoigne de l’alchimie de la rencontre entre ma liberté d’auteur et le plaisir des lecteurs. Quelle exaltation. Je suis très honorée par cette reconnaissance qui est aussi un bel encouragement. Merci aux lecteurs, au jury, ainsi qu’à Edilivre et à tous ceux qui défendent le livre avec générosité. » déclare Amélie Louis à la remise de son prix.

L’interview de l’auteur et une rencontre avec l’auteur

La bande annonce du livre

Site Internet de l’auteur

2ème édition du Prix de l’auteur sans piston, un palmarès éclectique et poétique, mettant en avant la thématique de la liberté

Thierry Beccaro et son jury ont récompensé trois ouvrages très différents, mais qui mettent tous en avant la liberté. Le 1er Prix du Jury est donc attribué à Amélie Louis pour son livre Libre ou rebelle.

Le 2ème Prix est attribué à Monique Bousch pour son recueil de poèmes Poussière d’étoile, un livre qui invite à cheminer dans un monde de rêves et de douce folie, où tous les espoirs sont permis, où les souliers ne s’usent pas sur les pavés jaunis, où la lune murmure et les étoiles sourient.

Le 3ème Prix récompense Caroline Fabre-Rousseau pour son recueil de poèmes Les Belles Esclaves, un recueil qui fait entendre la voix de femmes soumises et révoltées et qui explore la voie de la liberté.

Le public a de son côté décidé de récompenser Josina Godelet pour son roman Journal de bord d’une détenue : un témoignage poignant d’une mère de famille incarcérée puis placée sous surveillance électronique.

Le palmarès complet

GRAND PRIX DU JURY

Libre ou rebelle d’Amélie LOUIS

2e GRAND PRIX

Poussière d’étoile de Monique Bousch

3e GRAND PRIX

Les Belles Esclaves de Caroline Fabre-Rousseau

PRIX DU PUBLIC

Journal de bord d’une détenue de Josina Godelet

Couvertures des ouvrages primés :

Couverture_Libre_ou_rebelle_2015_Edilivre Couverture_Poussière_d'étoile_2015_Edilivre

Couverture_Les_Belles_Esclaves_2015_Edilivre

Couverture_Journal_de_bord_d_une_déténue_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prix de l’auteur sans piston, un prix littéraire atypique

Fin 2013, Edilivre lance un prix littéraire atypique qui récompense des auteurs publiés en-dehors du circuit éditorial traditionnel. Ce prix s’étale en deux temps. Une première sélection est faite au niveau régional : dans chaque Club Auteurs Edilivre en France, en Suisse et en Belgique, les auteurs d’un club ont évalué leurs pairs. 26 lauréats régionaux ont été élus parmi plus de 500 participants début 2015.

Dans un second temps, tous les auteurs de notre maison ont été appelés à départager ces 26 lauréats afin d’élire les 5 finalistes nationaux.

Enfin, pendant 2 mois, un jury composé d’une quarantaine de journalistes et d’une trentaine de libraires a désigné 5 finalistes afin d’attribuer 3 Grands Prix. Parallèlement, l’éditeur a invité tous les amoureux du livre à voter sur sa page Facebook pour élire le Prix du Public parmi ces mêmes finalistes.

« Nous sommes très satisfaits de cette deuxième édition qui a rencontré un accueil extrêmement positif auprès de nos auteurs et dans l’écosystème du livre, avec la mobilisation de nombreux journalistes et libraires », déclare David STUT, Directeur Général d’Edilivre. « Avec plus de 500 auteurs participants, c’est plus de 46% par rapport à la première édition. Cela confirme que les auteurs ont envie de partager leur talent sans piston ! Ce prix ouvre de nouvelles perspectives aux auteurs édités en dehors du circuit d’édition traditionnel, en leur donnant l’opportunité de rayonner différemment auprès des lecteurs et des médias. Nous commençons dès à présent à préparer la troisième édition qui sera lancée en fin d’année. »

Contacts Presse :

Agence Burson-Marsteller 

Tanaquil Papertian
Tanaquil.papertian@bm.com
01 56 03 13 79

Florence Perrin-Meric
Florence.perrin-meric@bm.com
01 56 03 13 70


Edilivre

Astrid Laurent
astrid@edilivre.com
01 41 62 14 46

 

À  propos d’Edilivre

Edilivre, devenu 1er éditeur de France en 2013, est une maison d’édition alternative et trublionne qui favorise l’émergence de nouveaux talents. La maison rassemble une communauté active de plus de 12 000 auteurs, qu’elle anime  grâce à une présence soutenue sur les réseaux sociaux et par le biais de ses 27 Clubs Auteurs dans chaque région de France métropolitaine, en Belgique, en Suisse, au Maghreb, au Canada et dans les DOM-TOM.
Au sein de cette communauté, construite sur un procédé de publication ouvert, Edilivre fait émerger des œuvres littéraires singulières et offre aux auteurs ainsi sélectionnés une exposition médiatique et une stratégie de distribution renforcées.
Plus d’informations sur www.edilivre.com.

 

 

Josina Godelet dans L’Écho de la Lys pour son ouvrage « Journal de bord d’une détenue »

logo_L_Echo_de_la_Lys_2015_Edilivre

 

 

 

article_L'Echo_de_la_Lys_Josina_Godelet_2015_Edilivre

 

Josina Godelet sur Le Huffington Post pour son ouvrage « Journal de bord d’une détenue »

Témoignage de Josina Godelet, auteure de l’ouvrage  » Journal de bord d’une détenue  » dans Le Huffington Post.

 

 

logo_Huffington_Post_France_2015_Edilivre

 

 

 

article_Huffington_Post_Josina_Godelet_2015_Edilivre article_Huffington_Post_Josina_Godelet_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’auteur à succès du mois : Josina Godelet

Nous avons le plaisir de vous présenter « L’auteur à succès du mois », Josina Godelet et son ouvrage Journal de bord d’une détenue qui s’est vendu à plus de 350 exemplaires en 2014.

Auteur_a_succes_du_mois_Josina_Godelet_Edilivre

Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ?
« Journal de bord d’une détenue »‘ est ma première publication.

Quand et comment vous êtes-vous mis à l’écriture ? Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?
Je me suis mise à l’écriture de ce livre dans ma cellule le jour où j’ai reçu par la surveillante un bloc-notes et un stylo. À ce moment-là, j’avais besoin de coucher sur le papier mes émotions les plus profondes : le mal-être en moi, mes joies, mes peines… Surtout, je ressentais le besoin de faire découvrir aux gens extérieurs ce que l’on vit quotidiennement lorsque nous sommes incarcérés.
Mon manuscrit est donc comme un journal de bord de mon incarcération puisque j’y raconte les injustices subies, les amitiés naissantes et la proximité avec les détenues jugées pour de grosses peines.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de publier votre témoignage ?
La publication de cet ouvrage m’a apporté une grande satisfaction. J’ai été heureuse d’être enfin reconnue en tant qu’auteur et non plus comme « détenue ». En osant parler de ce sujet, j’ai su faire de mon inconvénient, un avantage. Publier ce que j’avais écrit revenait pour moi à estimer que j’avais un talent d’écrivain. Je suis donc passée de l’ombre à la lumière dans les deux sens du terme. Je voulais faire vivre et ressentir à mes lecteurs l’intérieur de mon donjon. Désormais, je pense que c’est chose faite.

Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ?
J’ai connu Edilivre en effectuant des recherches sur Internet. Je voulais être publiée le plus rapidement possible afin de livrer mon journal à tous ceux qui me soutenaient sur ma page Facebook.
Edilivre m’a permis d’être publiée sans a priori, ni préjugés. Son équipe a toujours su être à mon écoute. Je leur dois donc beaucoup.

Pourquoi avoir choisi le service « d’aide à l’écriture » et qu’est-ce qu’il a apporté à votre livre ?
J’ai opté pour le service « d’aide à l’écriture » pour être sûre que mes lecteurs comprennent ce que j’ai écrit et que mon message soit bien transmis.

Pourquoi avoir choisi le service de création d’une « couverture personnalisée » et qu’est-ce qu’il a apporté à votre livre ?
J’ai opté pour une couverture personnalisée pour avoir un plus gros impact sur les lecteurs. Grâce à cette couverture, on sait tout de suite de quoi mon ouvrage traite et surtout de l’endroit d’où je viens.

Vous avez bénéficié de plusieurs mises en avant dans les médias (Metro News, Grand Lille TV, Radio Lez’art et le Huffington Post). Comment avez-vous fait et quels ont été les impacts de ces mises en avant ?
C’est assez rare qu’une personne ose parler de son incarcération. Du coup, j’ai été repérée par les journaux locaux très facilement. De plus, un ami blogueur a fait un article sur mon parcours et mon livre. Puis, il l’a diffusé sur Facebook. Beaucoup de personnes l’ont lu. Sur cet article, il y avait un lien pour acheter mon livre, cela a donc eu un effet boule de neige. Les journaux locaux (Nord éclair, La Voix du Nord) l’ont eux aussi relayé.
Puis, j’ai ouvert une page sur Facebook où j’ai continué à écrire des textes et une journaliste l’a aimé. Elle a eu un coup de cœur pour mes textes et a donc décidé de les publier dans le « Huffington Post », même Anne Sinclair aime mes textes. Pas plus tard que ce matin, j’ai écrit un nouveau texte et il a été publié sur leur site. Pour la radio, une dame a adoré mon livre, elle l’a donc lu à haute voix sur la Radio Lez’art.

Pourquoi avoir participé au Festival du Livre du Bois-L’Evêque et qu’est-ce que cela vous a apporté ? Pensez-vous participer à d’autres salons et pour quelles raisons ?
J’ai participé au Festival du livre du Bois-L’évêque le 15 juin 2014. Cet événement m’a permis de rencontrer d’autres auteurs, de sympathiser, d’échanger nos livres et de dédicacer les miens. Ce salon fut un joli petit succès d’ailleurs, un beau moment d’échanges et de partages.
Je compte participer au salon du livre de Paris le 22 mars prochain car pour moi Paris est la ville lumière et c’est un honneur d’y assister.

Où et comment votre livre s’est-il le mieux vendu et dans quel format (papier ou numérique) ? Comment l’expliquez-vous et qu’avez-vous fait en particulier ?
Mon livre s’est le mieux vendu sur le site d’Edilivre, sur Amazon, sur la Fnac et également auprès des libraires. Mon ouvrage s’est majoritairement vendu au format papier.
Concernant les librairies, j’ai organisé des séances de dédicaces. Tout d’abord afin de les mettre en place, je me suis rendue dans un Leclerc de ma région, à l’espace Librairie et j’ai osé présenter mon livre à la responsable. La dame bienveillante a choisi de prendre le temps de le lire et de me dire ce qu’elle en pensait. Quelques jours après, le cœur serré, j’ai téléphoné et elle m’a dit l’avoir apprécié. Suite à cela, l’espace culturel a commandé une quinzaine d’exemplaires de mon livre. Je les ai tous vendu lors d’une séance de signatures dans cette librairie.
Au mois de février, je suis allée à la libraire Majuscule à Armentières pour une nouvelle séance de dédicaces. Mon livre est vendu dans cette chaîne de librairies sans que je fasse de démarches. Cela est dû au fait qu’une personne a commandé un exemplaire de mon livre et du coup ils en ont acheté un stock. Il en est de même dans un village où j’ai grandi. Le libraire a été sollicité par des gens qui recherchaient mon livre donc il s’est procuré quelques exemplaires. De plus, certaines de mes connaissances ont souhaité le réserver dans leur librairie de quartier qui a effectué leur commande en contactant directement Edilivre.

Comment avez-vous fait la promotion de votre livre ?
J’ai mis en place une page Facebook pour promouvoir mon livre. C’est grâce à celle-ci que beaucoup de mes lecteurs m’ont connu. Cette page continue d’être aimée car je rassure les gens qui en ont besoin et qui se mettent à la place de la personne détenue. Je leur fait ressentir mon vécu et mon expérience.

Quels sont vos projets d’écriture à venir ?
J’ai un projet de livre en cours d’écriture. Il est totalement différent de ma première publication car c’est une fiction, un thriller. Pour l’écrire, je me documente beaucoup sur le sujet.

Écrivez 3 conseils que vous pourriez donner aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ?
Je conseille surtout aux auteurs de rester soi-même, sincère et de se livrer à leurs lecteurs sans en faire des tonnes.
De plus, je leur recommande de ne pas se précipiter dans leur publication, c’est-à-dire de se relire encore et encore pour éviter les fautes. Pour finir, mon dernier conseil est d’être tenace. Il ne faut jamais rien lâcher !

 

Josina Godelet dans Le Passe Murailles pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

logo_Le_Passe_Murailles_2015_Edilivre

 

 

 

 

article_Le_Passe_Murailles_Josina_Godelet_2015_Edilivre article_Le_Passe_Murailles_Josina_Godelet_2015_Edilivre article_Le_Passe_Murailles_Josina_Godelet_2015_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez Josina Godelet en dédicace au Salon du Livre de Paris sur le stand Edilivre le dimanche 22 mars de 15 h 00 à 17 h 00.

 

 

Josina Godelet sur Le Huffington Post pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

Témoignage de Josina Godelet, auteure de l’ouvrage  » Journal de bord d’une détenue  » dans Le Huffington Post.

 

logo_Huffington_Post_2014_Edilivre

 

 

 

article_Huffington_Post_Josina_Godelet_2014_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josina Godelet sur Le Huffington Post pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

Témoignage de Josina Godelet, auteure de l’ouvrage  » Journal de bord d’une détenue  » dans Le Huffington Post.

 

 

logo_Huffington_Post_2014_Edilivre

 

 

 

article_Huffingtonpost_Josina_Godelet_2014_Edilivre article_Huffingtonpost_Josina_Godelet_2014_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josina Godelet dans le Huffington Post pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

Logo_Huffington Post_Edilivre

Article_HuffingtonPost_Josina Godelet_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josina Godelet sur Radio Lez’art pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

Logo_Radio-Lezart_Edilivre           Logo-Tremplin-des-auteurs_Edilivre

 

Josina Godelet, ancienne détenue, raconte son expérience de la prison dans Journal de bord d’une détenue, entre témoignage, dénonciation, et anecdotes.

Vous pouvez la découvrir lors d’une interview qu’elle a donnée sur Radio Lez’art, dans l’émission Le Tremplin des auteurs.

 

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=lE8Yr3qCutQ]

 

Josina Godelet dans Metro News pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue  »

logo_metro news_Edilivrearticle1_Josina Godelet_Metronews_Edilivrearticle2_Josina Godelet_Metronews_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josina Godelet sur Grand Lille TV pour son ouvrage  » Journal de bord d’une détenue « 

Logo-Grand-Lille-TV_Edilivre

Josina Godelet, ancienne détenue, raconte son expérience de la prison dans Journal de bord d’une détenue, entre témoignage, dénonciation, et anecdotes.

Vous pouvez la découvrir lors d’une interview qu’elle a donnée sur la chaîne de télévision Grand Lille TV.

 

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=dWkGdWv68EU&feature=youtu.be]