Tag Archives: guerre


Rencontre avec Alexander Contant, auteur de « L’Alliance du maître : trois jeunes apprentis unis »

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Depuis petit j’aime écrire, un jour j’ai décider d’écrire pour moi, puis découvrant la publication, j’ai décider que se serait un bon moyen de partagé mes connaissances, mon écriture, mon imagination et etc à travers l’écriture, sachant mes difficultés à l’orale. L’écriture me permet d’exprimer certains points que je ne pourrais dire à voix orale.
D’une façon ce livre est dis beaucoup sur moi et ma vie.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon livre s’adresse surtout aux jeunes adultes et adultes, à ceux qui aiment l’imagination. A beaucoup de personnes mais pas aux enfants.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage?

Il n’y a pas vraiment de message, c’est plus montrer vous comme vous êtes en l’acceptant et si vous du talent d’en profiter car, tout le monde n’aura pas le même talent que vous…

 

Où puisez-vous votre inspiration?

C’est moi qui invente l’histoire, les personnages, détails et tout le reste. Sinon je m’inspire beaucoup de créations diverses et variés passant de films, jeux vidéos, livres à la vie réelle.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir?

Mes projets pour l’écriture sont nombreux, je continuerais à écrire des histoires variées et de tout style, puis m’amélioré et continuer.

Puis j’aimerais bien m’attaquer à des scénarios de films, jeux vidéos, à paître dans un journal et d’autre choses de ce style.

 

Un dernier mot pour vos lecteurs ?

Pour finir, je suis un jeune écrivain, talentueux qui veut aller de l’avant en proposant des créations diverses est variés. A la recherche de personnes bilingues pour exporter mes livres. Moyen de contact, adresse email dans le livre. Sur ce bonne lecture en pensant que des collaborations et bien d’autres pourront être possible.

Cordialement.

Bande-annonce de « Warrior’s Organization – Tome 1 » de Lilibeth Deeclan

"Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Warrior’s Organization aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Détails sur le livre :

    • . Format : 134X204

        • . Nombre de pages :  138

            • . Date de publication : 20 avril 2018

           

           

          Résumé du livre :

          Gareth Mac Kensie est le chef de la Warrior’s Organization, groupe intergouvernemental spécialisé dans les interventions d’activités paranormales.
          Fruit d’une expérience génétique, il est ce que l’on appelle un hybride, tout comme quatre de ses compagnons. Cet état leur confère des pouvoirs surnaturels.
          Cet homme a attendu dans l’ombre que sa squaw Asha devienne femme pour se présenter à elle afin de sceller leur union. Mais le danger guette. Il n’est pas le seul à la convoiter.

          Dans ce monde, à la frontière entre les hommes et les pouvoirs occultes, il aura à combattre, aidé de ses frères d’armes pour garder en vie sa future compagne.

         

        Biographie de l’auteur :

        Passionnée de romans d’amour, de surnaturel et d’érotisme, Lilibeth DEECLAN vous invite à partager son monde, placé sous les signes du cœur et de l’imaginaire. S’inspirant d’auteurs comme Maya Banks, à son tour, elle a voulu se transcender par l’écriture.
        De cette saga qu’est la Warrior’s Organization, dans ce tome 1, l’auteur nous embarque dans une aventure sombre, ou l’on nous parle de rites ancestraux, de soubresauts de la mémoire, de l’ambiguïté du sentiment amoureux, entre deux mondes celui du réel et de l’invisible. Les personnages se métamorphosent et se superposent à la nature de leur propre être véritable.
        Que chaque lecteur parvienne à lire en son être intérieur.

         

Bande-annonce de « Les Dérives du Destin – Tome 1 » de Shirley Almosni Chiche

Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Dérives du Destin – Tome 1 aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :

    • . Format : 134X204

      • . Nombre de pages :  208

        • . Date de publication : 22 février  2018

         

         

        – Résumé du livre :

        Le premier tome de la saga familiale traverse tout le vingtième siècle. La fresque familiale s’ouvre en 1917, lorsque Carmen et Luigi prennent la route de l’exil pour fuir la guerre opposant l’Autriche-Hongrie à leur Italie natale. Après le mariage, le jeune couple s’installe dans l’Est de la France où Luigi trouve du travail comme mineur. La naissance de leur fille Marie-Ada vient couronner leur bonheur conjugal. Mais le contrat de travail de Luigi s’achève. Il doit changer de métier et se séparer de sa famille qui retourne vivre en Italie. De nouveau réunis en France dans les mines auvergnates, Luigi tombe malade de la silicose alors que Marie-Ada rencontre André venu du Nord. Mais la seconde guerre mondiale les sépare. De grandes aventures commencent pour la quête du bonheur.

         

        – Biographie de l’auteur :

        Nad Claret-Desyel est retraitée de l’Education Nationale en qualité de professeure certifiée HC en économie et gestion administrative.

        Nad a publié cette biographie selon la volonté de sa mère Marie-Ada qui l’a lue peu de temps avant son décès. Depuis l’enfance Nad s’interrogeait sur ses ancêtres : leurs origines, leurs langues et dialectes, leur histoire.

        Ces informations lui ont permis de réaliser une saga. Ses ancêtres y figurent selon leur personnalité, les métiers exercés, les lieux géographiques (Auvergne, Hauts-de-France, et Italie du Nord (Vénitie Julienne), dans leurs contextes historiques et spirituels.

        Ce tome 1 a obtenu le prix « Premier roman 2017 » Catherine de Médicis décerné par le comité de lecture de l’association ABV (Auvergne-Bourbonnais-Velay) située à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme.

        Les tomes 2 et 3 sont en voie de réalisation.

Biographie d’un humain parmi les humains

bande_annonce_biographie_d_un_humain_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Biographie d’un humain parmi les humains aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Détails sur le livre :

    • . Format : 134X204

        • . Nombre de pages :  346

          • . Date de publication : 26 décembre 2017

           

           

          Résumé du livre :

          François Rousseau est né au tout début de la Seconde Guerre mondiale. Pour lui donner une chance de survivre, sa mère l’abandonne sur le parvis d’une église. Recueilli par une vieille dame dans un petit village, et malgré les conditions de vie difficiles dans cette période troublée, il profitera de l’insouciance de l’enfance et s’attachera à cette vie simple. Cependant, après la guerre, sa vie change avec le retour de sa mère. Ce qui aurait dû être source de joie s’avère être un déchirement. Sa mère ne lui montre aucune tendresse, aucun intérêt. Heureusement, son père tentera de compenser les manquements maternels.
          C’est ainsi que commence la vie de l’auteur. À travers son parcours et les obstacles qu’il a dû surmonter, il met en lumière les valeurs qui devraient être celles de tout être humain. Il démontre que nous sommes responsables de nos actes, de nos vies, et que chaque épreuve est la source d’une leçon, à nous d’en tirer le meilleur parti et d’apprendre à vivre le moment présent.

       

       

Les plus beaux poèmes extraits de recueils

Un peu de poésie en ce mois d’octobre . . . Considérés comme les plus grands auteurs de leur époque (et de la nôtre), nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur les plus beaux poèmes de ces génies du XIXème-XXème siècles. ATTENTION CE TOP CONTIENT DES SPOILERS.

 

À une passante ; Les fleurs du mal de Baudelaire

les-fleurs-du-mal-

 » Un éclair… puis la nuit ! – Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité ? « 

 

Il s’agit certainement de l’un des poèmes les plus connus de l’auteur. Contant l’histoire d’un amour manqué, il reflète à la perfection l’esprit du « poète maudit ». À l’origine publié dans une revue, il fut ensuite inséré dans le recueil « Les fleurs du mal » comme d’autres poèmes célèbres de l’auteur. Composé de deux quatrains et deux tercets, « À une passante » est une déclaration d’amour du poète à une femme aperçue dans la rue . . . qui s’en alla aussitôt. On est loin des comédies romantiques américaines.

 

 

Le dormeur du Val ; Œuvres complètes de Rimbaud

 

oeuvres complètes

«  Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.« 

 

 À l’instar de notre premier poème, vous avez certainement entendu parler du « Dormeur du Val ». Texte favori des professeurs de français, il est pour le moins poignant et déroutant. Alors que dans les premiers vers, Rimbaud nous peint le portrait d’un soldat paisiblement en train de dormir, ce n’est qu’à la fin que l’on s’aperçoit qu’il est en fait décédé. Un choc pour le lecteur et des lignes qui retranscrivent parfaitement l’atrocité de la guerre. Le contraste entre une nature luxuriante et vivante et le corps froid victime d’atrocités est saisissant. À (re)découvrir.

 

 

Funeral blues ; Poésies choisies de W.H Auden

audenpoesieschoisies

 « C’était mon Nord, mon Sud, mon Est et Ouest,
Mon travail, mon repos
Mon midi, mon minuit, ma parole, mon chant ;
Je pensais que l’amour durait pour toujours : j’avais tort.« 

 

 

Ces quelques lignes ne vous sont peut-être pas inconnues . . . Et pour cause : Funeral Blues ou Stop all the clocks (« Arrêtez les pendules » en français ») a été popularisé grâce au très célèbre film « Quatre mariages et un enterrement ». En effet, c’est le poème que prononce le personnage de Matthew (John Hannah) lors des funérailles de Gareth (Simon Callow), apprenant alors la face du monde leur relation plus qu’amicale. Un grand moment d’émotions dû en grande partie au sublime texte de Wystan Hugh Auden.

Demain dès l’aube ; Les contemplations de Victor Hugo

les contemplations

 « Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.« 

 

On poursuit ce classement avec un poème tout aussi triste et touchant que le précédent. Il s’agit en effet du très célèbre « Demain dès l’aube » de Victor Hugo. Tout comme le « Dormeur du Val », ce n’est que dans les dernières lignes que le lecteur se rend compte du dénouement tragique de l’histoire. L’inconnu que s’en va rejoindre le narrateur n’est autre qu’une tombe . . . Certains diront que ce poème est autobiographique et qu’Hugo s’adresse ici à sa fille Léopoldine, décédée noyée.

 

 

Le Pont Mirabeau ; Alcools d’Apollinaire

 

alcools

« Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse« 

 

Enfin, on clôture ce top poésie avec un poème d’amour. Paru dans le recueil « Alcools » sorti en 1913, « Le Pont Mirabeau » fait allusion à la rupture du poète avec la peintre Marie Laurencin. Plus généralement, il évoque également le temps qui passe, symbolisé ici par l’eau qui coule sous l’un des plus célèbres ponts de Paris. . . L’amour face à l’épreuve du temps, voilà un poème au thème toujours aussi actuel. À relire pour le plaisir de la rime !

Bande-annonce de «Le Comte» de Christian Lahourcade

bande_annonce_le_comte_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Comte aux Éditions Edilivre.

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 380
. Date de publication : 16 juin 2017

 

– Résumé du livre :
L’auteur retrace le destin hors du commun d’un personnage historique, le comte Joseph Sulkowski, aide de camp du général Bonaparte de 1796 à 1798. Fervent admirateur de la Révolution française, celui-ci participe à la campagne d’Italie et sera témoin d’événements historiques majeurs. Payant de sa vie son goût démesuré pour l’aventure lors de la campagne d’Égypte, sa brève existence fut pleine de rebondissements. Passionné, il échange des lettres d’amour enflammées avec son épouse Élisabeth. Sous la forme d’un roman épistolaire, entrecoupé de passages narratifs mêlant faits réels et fiction pure, l’auteur reconstitue un moment charnière de la période révolutionnaire qui procure un intense plaisir de lecture.

 – Biographie de l’auteur :
Christian Lahourcade est l’auteur d’un essai sur les rapports entre l’anxiété et la pensée, La dernière errance de monsieur Quibus, publié aux Éditions Persée.

 

 

Bande-annonce de «Mittwerda» de Anna Quillivic

bande_annonce_mittwerda_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Mittwerda aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 120
. Date de publication : 16 décembre 2016

– Résumé du livre :
Mittwerda, roman littéraire et historique, dit avec beaucoup de pudeur l’immense émotion ressentie par l’auteur en découvrant l’existence et la réalité de la Shoah.

« Paris libéré, Paris en fête. Il fait chaud, trop chaud même en ce mois de septembre.

Je me disais : La guerre est finie, tu peux t’en retourner. C’était en juillet. Là-bas à Port-Saïd nous n’étions plus qu’une poignée à errer, cherchant au fil des jours une bonne raison de rentrer. Mais on ne rentre pas comme on part.

Des soldats, des navires, il en est passé, de tous les horizons. Mais là comme ailleurs la guerre avait usé son monde et les bateaux, il n’en passait plus beaucoup. Combien de fois me suis-je demandé si j’aurais encore le courage de revenir ?

Paris presque publié, ce Paris sur le point d’être libéré.

Alors, sans plus attendre, j’ai embarqué. Il le fallait. »

– Biographie de l’auteur :
Anna Quillivic, essayiste, est avocate au Barreau de Paris après avoir été rédactrice à la Gazette des Beaux-Arts.

 

 

Bande-annonce de «Un enfant dans le volcan» de Jean-Paul THOMAS

bande_annonce_un_enfant_dans_le_volcan_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Un enfant dans le volcan aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 170
. Date de publication : 27 juillet 2016

– Résumé du livre :
Lorsque commence cette histoire en 1939, Denis est un petit garçon heureux. Deux événements vont bouleverser sa vie : l’arrachement de sa mère hospitalisée d’urgence en sanatorium pour tuberculose aiguë et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Privé de l’être adoré, il est submergé par la détresse alors que se déroule la pire tragédie que l’humanité ait connue. Quand en 1944 la pénicilline arrive en France avec le débarquement allié, sa mère dont l’existence ne tient plus qu’à un fil sera-t-elle sauvée à temps ? Et lui, enfant fragile, comment sortira-t-il de ce volcan ?

– Biographie de l’auteur :
Ancien journaliste de télévision à Cinq Colonnes à la une, Jean-Paul Thomas s’est spécialisé dans l’histoire du XXe siècle traitée avec des archives audiovisuelles. La dernière de ses séries, Les Géants du siècle, a obtenu deux sélections et une nomination aux International Emmy Awards, une triple médaille d’or au New York Festival et le bouquet des Lauriers d’or au Sénat. Il se consacre désormais à l’écriture : Ben Laden et le XXIe siècle (avec Michel Tatu), La Rose rose (avec Martine Rodmanski) et Le dieu unique est un dictateur.

 Un enfant dans le volcan est son premier roman

 

 

Bande-annonce de «Les Brumes armoricaines» de Gérard Le Bourbasquet

bande_annonce_les_brumes_armoricaines_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Brumes armoricaines aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=sJWMpwrEUHM&feature=youtu.be »]

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 264
. Date de publication : 18 février 2016

– Résumé du livre :
Dans la France d’après-guerre, la vie reprend dans la voie que chacun s’est choisie. Florian est devenu médecin dans un hôpital de Bretagne et sa femme Anne continue ses études pour devenir chirurgienne dans un grand hôpital parisien.
Ce couple qui vit désormais loin de l’autre sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tentations ? Florian et la jolie infirmière Gaëlle. Marc, le chirurgien des armées, très sensible aux charmes d’Anne. Après Les Larmes océanes, le second roman de Gérard Le Bourbasquet, Les Brumes armoricaines, entraînera Florian vers son destin, loin de sa Bretagne natale, vers les rives du fleuve rouge, la rivière originelle se jetant dans le golfe du Tonkin.
* La Bretagne est mon pays !

– Biographie de l’auteur :
Né en 1948 à Paris, Gérard Le Bourbasquet a toujours eu l’envie d’écrire. Le temps libre lui manquait pour assouvir cette passion, c’est donc aujourd’hui qu’il accomplit son rêve.

 

 

Bande-annonce de «Pas assez d’une vie» de Patrice Murice

bande_annonce_pas_assez_d_une_vie_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Pas assez d’une vie aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=uSdPQg9_nVQ&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 236
. Date de publication : 21 janvier 2016

– Résumé du livre :

Les coulisses de la guerre contemporaine dans un camp américain de Kaboul où Christophe Roland, un militaire français, séjourne six mois pour le meilleur et pour le pire.

Une expérience forte dans la vie de cet homme confronté à la culture américaine, au conflit afghan, à une vie spartiate avec en toile de fond ses attaches en France et au bout du compte un choix cornélien.

Pour ce roman, l’auteur s’est inspiré de la correspondance de guerre qu’il a entretenue avec un ami proche, parti sur Kaboul en 2011.

C’est avant tout un livre où lectrices et lecteurs se reconnaîtront dans ce désir de changer de vie que nous ressentons tous à certains moments de notre existence.

Cette tentation nous confronte au sentiment paradoxal de ne pas avoir assez d’une vie face à nos destins possibles.

– Biographie de l’auteur :
Patrice Murice vit à Lille où il mène carrière dans l’enseignement. Il a publié notamment deux romans historiques : Le voleur de cathédrale et Sous le ciel des cathares, et s’apprête à publier deux autres romans contemporains. Outre son style acidulé, ses ouvrages ont pour dénominateur commun des intrigues ancrées dans les réalités, menant les lecteurs hors des sentiers battus.

 

Bande-annonce de «Au cœur de la guerre : témoignage d’un rescapé de la guerre du Congo» de Chris Kalenge

bande_annonce_au_coeur_de_la_guerre_temoignage_d_un_rescape_de_la_guerre_du_congo_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Au coeur de la guerre : témoignage d’un rescapé de la guerre du Congo aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=6N6gv-UrESc&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 140
. Date de publication : 27 juillet 2015

 – Résumé du livre :
Le 29 octobre 1996, la destinée de neuf membres d’une famille, dont Chris, change. Ils doivent quitter leur maison à Bukavu dans l’est du Congo car la ville vient de tomber aux mains des rebelles. C’est le début d’un long et périlleux parcours qui les conduira à travers les rudes montagnes et les dangereuses forêts de l’est et du nord du Congo. En outre, ils doivent faire face aux rebelles tutsis congolais, aux guerriers traditionnels Maï-Maï et aux soldats gouvernementaux déchaînés avant d’atteindre la ville de Kinshasa, à environ 2400 km.

Le 26 août 1998, l’Histoire se répète. Cette fois-ci, Chris et d’autres jeunes garçons abandonnés par les soldats gouvernementaux doivent faire face à d’autres rebelles qui viennent de prendre d’assaut la ville de Kinshasa.

– Biographie de l’auteur :
Chris Kalenge est né en RDC. En 1996, il est forcé par la guerre de quitter Bukavu pour Kinshasa où il est rattrapé par une autre guerre en 1998. En 1999, il quitte le Congo pour l’Algérie et termine une formation d’ingénieur en électronique à l’université Houari Boumediene d’Alger en 2005. Il débute sa carrière dans le développement international avec l’ONG italienne CISP en 2006 avant de faire un master en coopération et développement à l’Institute for Advanced Study of Pavia (IUSS-Pavia) en Italie. Après son stage à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Bruxelles en 2010, il travaille comme Assistant académique auprès de IUSS-Pavia en Italie jusqu’en 2014. Depuis 2012, il organise des conférences sur les conséquences de la guerre dans la région des Grands Lacs.

 

Bande-annonce de « Aventures amoureuses… entre autres » de Jacques Calérias

 

bande_annonce_aventures_amoureuses_entre_autres_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Aventures amoureuses… entre autres aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=UIEp01kF2lI&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4X20,4
. Nombre de pages : 88
. Date de publication : 25 février 2015

– Résumé du livre :
Jacques pose ses cartes : une cartomancienne y a fourré son nez… Mince ! Ou plutôt : chance ! Notre narrateur ne nous raconte sans doute pas tout…

L’amour, la guerre, la liberté… Les plaisirs sensuels s’offrent à lui. Quant à l’émotion, elle est là : un cri maternel, un char de guerre sur un pont de bois qui résiste, le monde du travail ; mais surtout, une adorable communiante qui deviendra une femme, jouissant et sanglotant à la fois car…
« Voilà, je suis malheureuse… et heureuse à la fois… Tu m’as libérée… Tu as raison, la vie continue ! »

Jacques aussi nous parle, en prenant un café ou en buvant une bonne bière : « avez-vous remarqué que l’on utilise toujours le qualificatif de « bonne » pour parler de la bière ? »

 

 

 

 

Bande-annonce de « D’un pont à l’autre 1943-1961 » de Sergil Jumeau

bande_annonce_dun_pont_a_lautre_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de D’un pont à l’autre 1943-1961 aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=9-oq5YrzmDw&feature=youtu.be]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4X20,4
. Nombre de pages : 270
. Date de publication : 6 février 2015

– Résumé du livre :
L’auteur nous livre le quotidien d’un enfant vivant pendant la guerre de 1939-1945. Admiratif d’un père conducteur de locomotives à vapeur blessé sur sa machine par l’aviation américaine, sa vie fut rythmée par les horaires des trains.
Adolescent confronté à une déception amoureuse douloureuse, il décide d’en faire le moteur de sa vie pour franchir, un à un, dans la solitude, les ponts de la vie sociale.
Parcours parsemé d’épreuves à affronter, au bout duquel il se retrouve à l’âge d’homme, le fusil à la main, à Pont­-du­-Caïd en Algérie, son dernier pont…
Sergil a traversé 15 années d’enfance et d’adolescence volées par deux guerres. Voilà de quoi forger un caractère, une volonté et une combativité dans la conduite de sa vie !

– Biographie de l’auteur :
Sergil Jumeau est né en décembre 1934 à Saint Marcel en Berry. Bachelier tardif, il est reçu à l’âge de 23 ans en philosophie et poursuit une année d’études en mathématiques. L’auteur fut ensuite préparateur en pharmacie de 1945 à 1949. En 1958 il devient instituteur remplaçant dans l’attente de mobilisation. De 1959 à 1961, il est militaire sursitaire appelé dans le service de santé. À son retour, il suit plusieurs formations dans les assurances et devient, à partir de 1976, directeur de caisses d’assurances agricoles à Moulins puis à Lyon. Il terminera sa carrière professionnelle à Paris comme directeur d’une société immobilière d’un groupe d’assurances.

 

 

Rencontre avec Roger Leblond, auteur de « Le Héros de Landepereuse »

Roger_Leblond_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
J’ai intitulé cette biographie sur mon grand-père, ‘’Le Héros de Landepereuse’’. J’aurais pu aussi écrire ‘’Lettres d’excuses à mon grand-père’’ avec une explication de texte à ma famille toute entière.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour lui rendre hommage, il y avait longtemps que j’y pensais, c’est un peu tard je le reconnais.

D’où vous vient cet intérêt pour la Première Guerre Mondiale ?
J’ai un intérêt pour la 1ère Guerre Mondiale pour les raisons que je vous ai cité ci-dessus. Ce sont les films comme : ‘’Les Sentiers de la gloire’’, ‘’Un long dimanche de fiançailles’’, mais surtout ‘’La chambre des officiers’’. On aurait dit que ce dernier film avait été inspiré de la vie de mon grand-père. Ces trois films nous montrent vraiment les détails et les états d’espoir des soldats durant ce conflit.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À tous les lecteurs et lectrices qui ont eu dans leur famille, de près ou de loin un membre qui a participé à cette guerre, et qui aurait peut-être voulu eux aussi écrire un livre sur lui. Car comme je le cite dans mon ouvrage, chaque soldat mériterait un roman

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Un message de paix et une pensée pour tous ces hommes tués ou mutilés qu’on aurait dû montrer dans les écoles pour faire découvrir le vrai visage de la guerre

Où puisez-vous votre inspiration ?
Ce sont des choses que j’ai entendu de la bouche même de mon grand-père que j’écoutais quand j’étais enfant et qui ont ensuite été avérées par les film dont je vous ai parlé ci-dessus.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’espère terminer le roman que je viens de commencer et il aura le même destin que celui-ci.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je souhaite que les lecteurs et lectrices passent un agréable moment en lisant ce livre. Et je souhaite remercier Alain-Michel Bea pour son aide et sa collaboration déterminante.

 

Rencontre avec Claude Riotac, auteur de «Amour, sabordage et trahison»

Claude_Riotac_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Il s’agit d’un roman d’amour avec pour toile de fond, la marine française pendant la seconde guerre mondiale. Tous les évènements décrits dans ce roman ont bel et bien existé. De plus, par certaines de mes racines, une description un peu plus poussée d’une contrée française tombait sous le sens.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour trois raisons : la première était de rendre hommage à cette branche de l’armée souvent ignorée du grand public. Par exemple, pour les dernières commémorations du débarquement en Normandie, tous les médias ont parlé du «commando Kieffer», mais aucune allusion à la marine et aux services de santé, ce jour du 6 juin. La seconde raison fut un immense plaisir de décrire cette superbe région qu’est le pays basque. Enfin la dernière motivation pour écrire ce roman était dans mon subconscient de rendre hommage à mon grand-père paternel, mort pour la France le onzième jour de guerre en septembre 1939.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Puisqu’il s’agit d’un roman historico-sentimental, je pense que tout le monde y trouvera son compte par l’apport de faits réels. Il est certain que les amateurs de cette période, surtout, ceux férus de la marine française seront plus particulièrement attirés par ce livre.

D’où tenez-vous toutes ces connaissances sur la Seconde Guerre Mondiale et la marine française ?
Je suis né 12 années après la fin de ce conflit. Par l’intermédiaire de ma famille, je peux dire que j’ai baigné dedans depuis mon plus jeune âge. Ensuite mes connaissances viennent de la lecture de nombreux ouvrages sur le sujet et aussi, merci à Internet pour des compléments d’informations. Pour finir, j’ai effectué mon service militaire dans la «royale», d’où l’intérêt pour la marine.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Si les lecteurs rentrent dans ce roman, comme moi je suis rentré dans la peau de mes personnages, alors je dirais que c’est un livre sincère, empreint d’émotions et d’amour malgré les péripéties de la vie. C’est aussi un roman en guise d’hommage.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Que dans la vie, il ne faut jamais désespérer et qu’un amour véritable fait tomber énormément de barrières.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour ce roman, l’inspiration m’est venue un soir en me couchant. Une scène défilait dans mon esprit, celle d’un officier de marine sur le pont de son bateau apercevant une jolie infirmière. Dès le lendemain, j’écrivais les premières lignes d’ « Amour Sabordage et Trahison ».

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
À ce jour, un deuxième livre est en écriture. C’est un livre de témoignages de vie sur des personnes de notre village ayant traversé un parcours hors du commun et pour un si petit village, les expériences sont vraiment hallucinantes. Un troisième livre est en préparation sur l’histoire d’un homme au parcours tumultueux.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Avant tout, je leur souhaite une très bonne lecture et de passer un moment de dépaysement total, tout en s’enrichissant d’un peu d’histoire.

 

Bande-annonce de  » Ô pays, couleur de cendres  » de Dina Mahoungou

bande_annonce_o_pays_couleur_de_cendres_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Ô pays, couleur de cendres aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=8ZGBrtzS-Vo&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 350
. Date de publication : 29 janvier 2015

– Résumé du livre :
Mama Théotokos, âgée de 90 ans, sur son lit d’hôpital se souvient de son peuple pygmée mis à l’épreuve qui n’a pu triompher du sort auquel les événements l’ont soumis.

Elle évoque ce passé grâce à la mémoire d’une personne amnésique.

Loin de son pays, réfugié à Paris après de brillantes études d’officier supérieur à Cuba, M’Passi Zi Yokélé surnommé par ses amis de lutte « El Colombiano », cherche son salut au terme d’une difficile errance sur le sol français.

Son obsession de vouloir éliminer tous les officiels de son pays en poste en Europe, le conduira à sa perte.

Nos deux protagonistes, Mama Théotokos et Colombiano, personnages désabusés, ont des points communs. Ils portent en eux la névrose d’une révolte de millions de personnes, mutilées par la vie dans un continent violent et agité.

– Biographie de l’auteur :
Michel Mahoungou-Kandza, connu sous le pseudonyme de Dina Mahoungou, est né au Congo à Brazzaville. Il fait ses études supérieures en France (lettres modernes, langues O’, géopolitique et stratégie d’entreprise). Ancien journaliste culturel à Télé Congo, ce professeur de lettres, spécialiste des enseignements de littérature et civilisation négro-africaines, s’est réinstallé à Paris pendant la bataille de Brazzaville en 1996. Il y vit, depuis, avec sa famille.

 

bande_annonce_pauvres_chevaux_de_14-18..._Edilivre

Bande-annonce de  » Pauvres chevaux de 14-18…  » de Philippe Dubourg

bande_annonce_pauvres_chevaux_de_14-18..._EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Pauvres chevaux de 14-18… aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=bb4bfRykUE8&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 11×18
. Nombre de pages : 36
. Date de publication : 11 décembre 2014

– Résumé du livre :
Dans cette longue nouvelle, Philippe Dubourg reconstitue en toute probabilité la vie de son grand-père maréchal-ferrant, pendant la guerre de 14-18. Cette fiction tente d’approcher la secrète souffrance de tous les poilus qui ne voulurent presque jamais en parler à leurs descendants, sinon par bribes échappées, comme malgré eux. Quant au sort réservé aux chevaux, on devine ce qu’il fut, quand on sait que plus de dix millions de ces pauvres bêtes disparurent au cours de la terrible Première Guerre mondiale.

– Biographie de l’auteur :
Professeur de lettres à la retraite, Philippe Dubourg a toujours été profondément attaché à l’histoire, en particulier pour faire revivre le passé éternel du monde rural et de ses ancêtres. Comme Marcel Gauchet, il est persuadé que la perte de l’ancrage avec « un territoire et une histoire » explique en grande partie le malaise de la démocratie moderne, et il craint les risques pour les générations à venir de ne plus savoir « regarder loin dans le passé pour voir dans le futur » (Churchill).
L’auteur a publié La Tempête, une chronique romancée de Klaus, deux essais (La démocratie, un état des lieux, du local au global et La Réforme des rythmes scolaires), 1 000 ans d’histoire de la ruralité et Pensées multiples, un CD de vingt textes poétiques mis en musique par Hervé Leveau.

 

bande_annonce_les_muletiers_du_sel_en_l'an_1565_Edilivre

Bande-annonce de  » Les Muletiers du sel – En l’an 1565  » de Gilbert MICHEL

 bande_annonce_les_muletiers_du_sel_en_l'an_1565_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Muletiers du sel – En l’an 1565 aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=qh1ixhllQww&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 17×24
. Nombre de pages : 218
. Date de publication : 18 décembre 2014

– Résumé du livre :
Moi, Denis Ayglon,

À l’âge de 78 ans (1628) et à l’heure de quitter tous ceux que j’aime, ainsi que mon pays de Montselgues.

J’entreprends ce récit afin que ceux qui ont vécu ne meurent pas tout à fait. Ce qui est de tout temps avéré, pour autant qu’ils demeurent en nos mémoires.

*
Nous sommes en 1565 à la veille de la deuxième guerre de religion. Denis est âgé de quinze ans et Delphine en a quatorze. Ils sont tous deux orphelins.

Auprès des muletiers, ils effectuent leur première route du sel qui les conduit des salins d’Aigues-Mortes jusqu’au Puy-en-Velay.

Au cœur de la dure vie des muletiers, Denis et Delphine vont tisser les liens d’une joyeuse amitié, avant de découvrir l’amour.

Mais les guerres de religion ont débuté depuis déjà trois ans, en 1562.

La violence est partout, avec son cortège d’horreur et de générosité, d’héroïsme et de trahison, de rencontres et de séparations. De vies et de morts.

– Biographie de l’auteur :
Gilbert MICHEL est né en 1946 à Nîmes d’où il ne s’est jamais trop éloigné. Il a quatre enfants et à ce jour sept petits-enfants d’un premier mariage. Deux filles de dix-sept et vingt ans d’une seconde union.
Après Je sais des histoires – Une enfance nîmoise de 1946 à 1967, il nous propose ici son premier roman d’aventures.

 

Interview vidéo de Jean-Philippe Barrey, auteur de  » Le Chaos d’Esculape « 

 interview_video_le_chaos_d_esculape_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter l’interview vidéo de Jean-Philippe Barrey, auteur du livre Le Chaos d’Esculape aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=zxS0TLJ0Lv0&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 17X24
. Nombre de pages : 438
. Date de publication : 2 septembre 2014

– Résumé du livre :
« Je m’appelle Anton, Anton Zauber. Et je vous attendais depuis bien longtemps.
Jeune étudiant autrichien reçu brillamment à son doctorat en médecine, je viens d’incorporer le corps d’élites de la SS, sans fierté ni aversion, simplement pour assouvir une contingence matérielle obligée. Quoique dévoré d’ambition, je n’en conserve pas moins toute la lucidité nécessaire pour me risquer à m’extirper des griffes du nazisme où je me suis plongé, par accident. Cependant, diverses autres doctrines extrémistes tenteront à maintes reprises de m’embrasser de leurs bras voraces. Presque en vain. Ma destinée débute en Europe occidentale avant de se poursuivre en direction des Amériques, empruntant le sillage des transatlantiques tout comme la mythique ligne « Aéropostale ». Sauvé in extremis d’un jugement radical, je finis par être enrôlé, faute de choix et par manque de volonté, au sein des services secrets américains. Je vais devoir reprendre mes expériences diaboliques, les sévices perpétrés sur autrui ; il en va de ma survie et de celle des miens. »

– Biographie de l’auteur :
Apprenti-romancier, Jean-Philippe Barrey nous offre avec Le Chaos d’Esculape ; Le Naufrage de la médecine son premier ouvrage aux Éditions Edilivre.

 

Bande-annonce de  » Les Squales  » de Search and Destroy

bande_annonce_les_squales_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Squales aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=StayeGXsmlg&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 440
. Date de publication : 5 décembre 2014

– Résumé du livre :
Elles étaient dix, unies contre cette société régie par les hommes. Dix braqueuses haut de gamme qui, par amitié, décidèrent de se lancer dans une croisade exterminatrice, une guerre sans merci, contre les réseaux mafieux de proxénètes venus des pays de l’Est. Une organisation criminelle dont la férocité n’avait d’égale que les moyens dont elle disposait.
Mais elles avaient juste oublié un petit détail…
« Odyssée d’une vengeance insatiable que seul un océan de sang et de larmes pourrait assouvir, jusqu’à l’étouffer.
Immersion au cœur de la barbarie à l’état pur. »

– Biographie de l’auteur :
Tous les ouvrages de l’auteur ont été refusés par les maisons d’édition traditionnelles en raison de leur noirceur et de leur violence extrême. Search and Destroy est, en effet, l’auteur de polars d’action, dont la thématique s’articule autour de quatre éléments : amitié, affrontements, souffrance et dévastation. Ses ouvrages dressent le portrait d’hommes virils, et parfois de femmes fortes, cela sans aucun manichéisme. Mélange de polars hardcore, survivals urbains, westerns modernes, légendes de samouraïs, poésie du désespoir, vison radicale et apocalyptique du monde contemporain, parcours crépusculaire de personnages au destin tragique, confrontés à l’inéluctable, radioscopie d’un monde en pleine décomposition. Voilà tous les sujets abordés par cet écrivain atypique.

 

Albert_Lasserre_Edilivre

Rencontre avec Albert Lasserre, auteur de « Le Sort des animaux requis dans l’enfer de 14-18 »

Albert_Lasserre_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Revue du quotidien  de ces animaux, assistants hors du commun, plongés dans la tourmente. ; à savoir : les juments Pâquerette, Baronne, Ma-Zaza et Bille 2 montures d’exception, les chiens Médor, Diane, Clown et sergent Stubby enchaînant les victoires et les pigeons Vaillant, Cher Ami, Spike et Kaiser héros sous la mitraille.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour rendre hommage au général Chambe, revenu plus de soixante en arrière à la 1ère bataille de la Marne où, officier de cavalerie il dénonçait déjà la souffrance des chevaux devant le silence de tout l’état-major.

Êtes-vous un défenseur des droits des animaux ou vous êtes-vous intéressé simplement à ce contexte si particulier de la guerre de 14-18 ?
Effectivement, je me suis toujours apitoyé sur le sort des bêtes. Chez moi, il n’y avait pas d’oiseaux en cage et des chiens enfermés nuits et jours. Que de tristesse également, à chaque vacance de voir à la télé ces  animaux abandonnés au bord des routes attachés à un arbre etc.. Non, en ce qui me concerne, pour la défense des droits des animaux le contexte n’est pas particulier à 14-18, mais en exemple, tout simplement.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
La réponse est toute trouvée dans un sondage réalisé par TNS Sofres pour le compte des Haras nationaux où 9 Français sur 10 aiment et adorent les chevaux. Le législateur ne s’y est pas trompé, avant sa ratification par les deux chambres, le 30 octobre 2014, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi conférant aux animaux le statut d’« êtres vivants doués de sensibilité » Ce qui jusqu’alors n’était nullement le cas, notamment à l’heure des conflits où l’animal n’était qu’un outil.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
On a tendance à l’oublier, mais nos amies les bêtes furent très impliquées dans cette première guerre sous la mitraille, dans l’eau, la boue, le froid… Elles vécurent et souffrirent dans l’enfer des tranchées aux côtés de nos vénérés poilus.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Elles sont multiples : Réquisition des équidés – Nouvel Observateur, Adieu cavalerie – Général Chambe, Dans la revue « Plaisirs équestres » Cavalier Labatut, Les vétérinaires dans l’armée française – Dr Dumas, Cheval au naturel – Julie Delfour Ceux de 14 – Maurice Genevoix Quatre années sur le front – Paul Tuffrau Voyage au bout de la nuit –Céline Extraits « Lettres de poilus » – René Jacob Extraits « Historique 16e régiment de dragon », Lectures pour tous – « Chiens de poilus », mars 1917, Lectures pour tous – « Les chiens rentrent chez eux », juin 1919, Chiens de l’Alaska – Chemin de la mémoire N° 26, Les poilus et le pigeon voyageur – Histoire généalogie.com, Le pigeon voyageur pendant la Grande Guerre – BN Gallica

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Dans ma 89e année, mes ambitions sont limitées ; on verra.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Dans cet ouvrage, mon analyse non fictionnelle me permet d’évoquer le précieux récit de ceux qui ont vécu cette boucherie où parfois, les animaux tombaient aussi comme des mouches.

Interview vidéo de Claude Duberseuil, auteur de  » Gisèle ! Qu’ont-ils fait de toi… « 

interview_video_gisele_qu_ont_ils_fait_de_toi_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter l’interview vidéo de Claude Duberseuil, auteur du livre Gisèle! Qu’ont-ils fait de toi… aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=VjZwNHrkd1E&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4X20,4
. Nombre de pages : 286
. Date de publication : 6 août  2014

– Résumé du livre :
Le 14 août 1942, au lendemain de sa naissance, Gisèle fut déposée chez les sœurs de la Charité du Monastère des Visitandines à Amiens. La maman dut abandonner son bébé qui lui fut arraché, sous la contrainte de sa belle-mère, indignée de cet enfantement à l’insu de son fils prisonnier en Allemagne.
Une jeune religieuse sera éprise de cette enfant du Bon Dieu et lui assurera ses premiers pas. Selon la vocation de la congrégation, elle sera adoptée au plus jeune âge par une famille sans enfant.
Gisèle manifestera des prédispositions pour la danse orientée par ceux qui l’entourent. Cette passion lui offrira une vie heureuse partagée entre la danse et sa famille.
Fortuitement, elle découvrira son adoption. Alors, telle une mission face à sa conscience, elle se mettra à la recherche de celle qui dut l’abandonner dans la douleur et le désespoir. Gisèle mènera ses ambitions sans relâche et partagera sa consécration avec l’amour de ceux qui la révélèrent.

– Biographie de l’auteur :
L’auteur relate dans ce roman des sentiments d’affection et d’attachement. Il nous fait vivre l’approche d’un milieu artistique fait de persévérance. De son village de Picardie il apporte les saveurs de la ruralité qui nous mènent à l’authenticité des acteurs. Ingénieur et artiste insatiable, toujours en activité, il fait renaître par ce quatrième roman, les rigueurs et l’acharnement qui conduisent à la concrétisation d’un rêve.

 

Jean_Giono_Edilivre

L’auteur de la semaine : Jean Giono

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir l’auteur : Jean Giono.

Jean Giono est un écrivain français né le 30 mars 1895 à Manosque. Il est très attaché à sa région et plusieurs de ses ouvrages présentent le monde paysan provençal. Fils unique, son père est un cordonnier d’origine italienne et sa mère travaille dans un atelier de repassage.
Il arrête ses études à 16 ans car sa famille vit plutôt pauvrement et son père est en mauvaise santé. Il commence à travailler dans une banque mais continue d’étudier par lui-même pour assouvir sa soif de connaissance.
Il est soldat au cours de la Première Guerre mondiale dès 1915 et cet épisode va le traumatiser et le marquer à vie.

Son envie d’écrire vient plus tard, lorsqu’il se met à lire des œuvres classiques, dont les œuvres de Virgile qui le marqueront durant toute sa carrière d’écrivain. Il commence l’écriture par des poèmes et c’est grâce à l’un de ses amis que ses recueils commencent à être publiés. Ils rencontrent un certain succès et il en va de même pour ses premiers romans. Grâce à ces succès, Jean Giono décide en 1929 d’arrêter de travailler pour se consacrer entièrement à l’écriture. La même année, il reçoit le prix américain Brentano pour son ouvrage Colline. Il devient Chevalier de la Légion d’honneur en 1932. Il connaît d’autres succès, notamment avec Que ma joie demeure en 1935, jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale.
Après la guerre, Giono devient un pestiféré car on considère qu’il a collaboré avec le régime de Vichy, notamment à cause de sa phrase « Je préfère être un Allemand vivant qu’un Français mort ».
Cette mise en quarantaine ne prend fin qu’en 1947 lorsqu’il publie Un roi sans divertissement. Avec le succès de ce roman, et surtout celui du Hussard sur le toit en 1951, adapté au cinéma en 1995, Jean Giono est de nouveau considéré comme l’un des plus grands écrivains français du XXème siècle.

Dans Un roi sans divertissement, Jean Giono reprend la thèse de Blaise Pascal selon laquelle l’ennui peut conduire l’homme à trouver toutes sortes de divertissement, jusque dans le mal et la fascination pour la mort. Le roman se déroule l’hiver, dans un paysage de montagne froid et glacial, durant 6 années consécutives, entre 1843 et 1848. Le personnage principal est le capitaine de gendarmerie Langlois, qui part à la recherche d’un tueur mystérieux. Jean Giono utilise ce cadre pour montrer ses talents d’écrivain. Il multiplie les narrateurs, et cela permet d’avoir une diversité de tons, de points de vue sur le personnage principal et de styles.

Jean Giono meurt le 9 octobre 1970 d’une crise cardiaque dans sa maison « Le Paraïs » de Manosque.

Jean_Giono_Edilivre

 

Bande-annonce de  » Les Larmes du combattant  » de Béchir Issa Hamidi

bande_annonce_de_les_larmes_du_combattant_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce du livre Les Larmes du combattant aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=CmGxis_E9as&feature=youtu.be »]

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 150
. Date de publication : 7 juillet 2014

– Résumé du livre :
Kalli est un éleveur nomade, amoureux de sa cousine qu’il ne peut épouser à cause de la tradition gorane. Parti voyager pour oublier, il est vite rattrapé par la guerre de son pays. Enrôlé dans la rébellion, il endure les privations, les combats et l’austérité de la nature. Kalli rejoint la légalité suite à une réconciliation nationale mais, très vite, des dissensions aboutissent à la guerre dans la capitale où des frères jumeaux, s’opposent et s’entretuent. C’est ainsi que le camp de Kalli va tuer son ami d’enfance.
C’est cette histoire émouvante que Kalli, devenu vieux et sage, raconte à son neveu journaliste venu le trouver en brousse. Cette fiction relate, au-delà de la vie des nomades tchadiens teintée d’amour et d’amitié, l’absurdité de la guerre en Afrique.

– Biographie de l’auteur :
Né en 1978 à Moussoro au Tchad, Béchir Issa Hamidi a fait ses études primaires et secondaires à N’Djaména avant d’étudier le journalisme au Niger. À son retour, il travaille au quotidien Le Progrès dont il en devient rédacteur en chef en 2005. En 2007, Béchir Issa Hamidi rejoint le cabinet du président de l’Assemblée nationale pour s’occuper de la presse. Désireux de faire carrière dans la haute fonction publique, Béchir entre à l’université Senghor d’Alexandrie en Égypte pour préparer un Master en Gouvernance et Management public en 2009. En 2013, il réussit le concours d’entrée du cycle international de la prestigieuse ENA de France (promotion Jules Verne). Béchir Issa Hamidi est aujourd’hui administrateur parlementaire. Couverture : une tente de nomades tchadiens, non loin de Moussoro (Tchad)

Michel Colas dans Ouest France pour son ouvrage  » Des nouvelles de la guerre  »

logo_ouest_france_Edilivre

Article_Ouest_France_Michel_Colas_Edilivre