Tag Archives: fiction


Bande-annonce de « L’Arbre de Laetschi » de Jean-Pierre Baumert

 Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de L’Arbre de Laetschi aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre : .

. Format : 134X204

. Nombre de pages :  190

. Date de publication : 17 janvier 2018

 

– Résumé du livre :

Jean-Claude, la soixantaine passée, a quitté les turpitudes de la capitale de Basse-Normandie pour vivre dans un petit village campagnard. Une vie qui se déroule au rythme des saisons et des promenades avec son chien. Dans le champ qui jouxte sa maison, un inconnu se fait sauvagement agresser.

Son compagnon à quatre pattes ayant été mortellement blessé dans cette attaque, cet ancien soldat décide de retrouver les coupables. Il sera entraîné dans une spirale infernale, l’horreur de ses souvenirs de la guerre d’Algérie, les atrocités commises par des anciens du village sous l’occupation allemande, le quotidien de la vie des gens du voyage, rien ne lui sera épargné dans sa quête de la vérité.

 

– Biographie de l’auteur :

Né à Caen en 1950, l’auteur a passé une partie de sa vie professionnelle à travailler comme éducateur dans divers quartiers périphériques de cette ville. À la retraite depuis près trois années, il a décidé d’occuper son temps libre à la rédaction de ce premier roman.

 

 

 

Bande-annonce de « Entre larmes et lumières » de Gill Amet-Dumiot

 

Nous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Entre larmes et lumières aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :

. Format : 17,0×24,0

. Nombre de pages : 80

. Date de publication : 18 décembre 2014

– Résumé du livre :

C’est l’histoire d’un danseur étoile, Grishka, et de son vieux théâtre. Un jour, lors d’un accident de cheval, ce dernier perd l’usage de sa jambe droite : il ne peut plus danser… Il n’a alors plus qu’un seul but dans sa vie : laisser au monde artistique un testament, son Ballet Signature. La pièce est un huis clos dans ce microcosme de l’univers de la danse. Dix personnages composent cette compagnie qui va mener à terme ce Ballet Signature. Vont se mêler des trahisons, de l’amour, des chants russes, des envies, de la jalousie, des injustices, des surprises. Mais surtout cet amour de la danse, cet art si difficile, mais si beau. Ce petit théâtre se trouve en Russie, dans la ville de Yalta. Nous sommes en 1835.

Bande-annonce de « Vengeance au pays des éléphants » de Jean-Claude PIERRE

bande_annonce_vengeance_au_pays_des_elephants_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Vengeance au pays des éléphants aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre : .

. Format : 134X204

. Nombre de pages :  420

. Date de publication : 22 décembre 2017

 

– Résumé du livre :

Georges Desmarets, charismatique retraité de la Légion étrangère française, est le commandant du parc national animalier de Zukabé au Tansaboé. Jour après jour, il s’engage en faveur de la protection de la faune sauvage africaine et s’évertue à faire régner l’harmonie entre les habitants. Cependant, plusieurs facteurs menacent l’équilibre naturel du site, à commencer par le braconnage. Il lui faut en outre constituer une équipe de rangers pour déjouer la tentative d’attentat menée par un groupe rebelle contre le gouvernement. Sensible à la cause environnementale, Jean-Claude Pierre se sert habilement des ressorts de la fiction pour tisser une intrigue au suspense haletant qui dénonce le sort des populations locales et celui des espèces animales menacées d’extinction.

 

– Biographie de l’auteur :

Reporter-photographe à 21 ans, Jean-Claude PIERRE s’est passionné pour l’information tout au long de sa carrière dans la presse quotidienne. Aujourd’hui il signe son premier roman, un thriller exaltant sur fond de société.

 

 

 

Bande-annonce de «Nouvelles du métro» de Mathys Foreau

bande_annonce_nouvelles_du_metro_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Nouvelles du métro aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :


. Format : 134×204

. Nombre de pages :  68

. Date de publication : 13 octobre 2017

 

 

– Résumé du livre :

Les apparences sont souvent trompeuses. Simon, père de famille accompli, est atteint d’une étrange phobie. Il ne parvient plus à mettre les pieds dans le métro parisien, après y avoir croisé un inconnu antipathique. Que pouvait bien avoir cet individu de si extraordinaire pour que tout le monde lui prodigue autant d’attentions ? La jalousie empêche Simon de comprendre que cet homme est non-voyant. Comme en miroir, la deuxième nouvelle du recueil fait entendre le point de vue d’un jeune homme aveugle, qui se bat courageusement pour réussir malgré les obstacles que lui impose son handicap.

L’écriture enlevée de Mathys Foreau donne vie à des personnages auxquels le lecteur parvient aisément à s’identifier, pour mieux combattre les préjugés.

 

 

Bande-annonce de «Un peu avant la nuit» de Semcheddine Krim

bande_annonce_un_peu_avant_la_nuit_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Un peu avant la nuit aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 168
. Date de publication : 7 septembre 2017

 

– Résumé du livre :
Un homme, rescapé d’un accident, qui se réveille dans une chambre d’hôpital et qui ne se souvient plus de rien, pas même de son nom. Un psychanalyste qui reçoit la visite d’un mystérieux patient au regard vif et au verbe rare. Un détenu narrant les derniers jours de son incarcération avant le grand saut dans un monde qu’il ne reconnaît plus. Ou encore un médecin urgentiste qui trouve sur les lieux d’un suicide, le journal d’un poète de la nuit.

Avec en toile de fond la ville envoutante de Marseille, une galerie de personnages tourmentés à la croisée des chemins et des destinées au point de rupture.

Un peu avant la nuit, tout est possible.

Un peu avant la nuit, les silhouettes s’estompent.

Un peu avant la nuit, les ombres réinvestissent leurs hôtes.

Un peu avant la nuit, il est souvent déjà trop tard…

 – Biographie de l’auteur :
Semcheddine Krim est né le 6 mars 1972 dans la ville de Sétif en Algérie. Passionné de littérature depuis sa plus tendre enfance, ce recueil de nouvelles est son premier ouvrage. Après un parcours brillant mais chaotique aux portes de la marginalité, il suit aujourd’hui des études de psychologie.

 

 

Bande-annonce de «Pelkan, l’enfant noir» de Tichimfolo Pelkan Hili

bande_annonce_pelkan_l_enfant_noir_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Pelkan, l’enfant noir aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 170×240
. Nombre de pages : 92
. Date de publication : 19 septembre 2017

 

– Résumé du livre :
Pelkan est né dans le petit village de Kaha, au nord du pays de la dent de l’éléphant ; sa date de naissance demeure floue, car à cette époque-là on ne se préoccupe guère de registre civil ou de papier d’identité, disons entre 1953 et 1956. Il n’y a ni eau courante ni électricité et, lorsque le puits du village est à sec, comme c’est souvent le cas, les femmes doivent aller jusqu’à la rivière située à trois kilomètres. Le soir, on s’éclaire avec des lampes qui fonctionnent en brûlant du beurre de karité. C’est une société solidaire, chacun est au service du groupe, et d’ailleurs on ne dit pas « comment t’appelles-tu ? » mais « comment te nommes-t-on ? ». Il n’y a pas de parcelles individuelles non plus, tout le monde travaille ensemble dans des champs collectifs. Le surplus de production est réservé aux grandes occasions, on distribue, on n’épargne pas. Durant la saison de maturation du maïs, les jeunes enfants sont chargés de faire fuir perroquets et singes qui se régalent d’épis bien mûrs. Et gare à eux s’ils manquent de vigilance, ils risquent alors de prendre une belle chicotte !

 – Biographie de l’auteur :
Djakaridja KONE est psychologue clinicien auprès d’enfants et leurs familles en Bretagne. Après des études primaires et secondaires en Côte d’Ivoire où il est né, il obtient une bourse d’état pour des études de psychologie à Poitiers puis à Rennes. Il retourne ensuite exercer ce métier, d’abord dans son pays d’origine, puis dans toute l’Afrique de l’Ouest avant de revenir s’établir en France. D. Koné est auteur de nombreux articles spécialisés sur l’enfant et la famille ici et ailleurs ; notamment Les enfants et jeunes face à la pauvreté urbaine en Afrique, In L’Autre, Cliniques, culture et société, Vol.4 n°2, 2003 ; ou « Les consultations psychologiques parentales, une clinique de soutien à la fonction parentale », VST N°110, 2011.

 

 

Bande-annonce de «Villa Louise» de Martine Courtin-Deguînes

bande_annonce_villa_louise_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Villa Louise aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 116
. Date de publication : 23 août 2017

 

– Résumé du livre :
1984. Paul Roches, à qui tout semble réussir, se suicide dans sa maison de campagne, cette Villa Louise qui exige de ses occupants leur asservissement ou leur vie. Quelqu’un connaît le mobile de cette mort, mais se taira. À la vente de la Villa, ses proches parlent de Paul, mais en filigrane, c’est eux-mêmes qu’ils décrivent, avec leurs passions, leurs frustrations, leurs réussites et leur égoïsme. Tous ont leur version, ni vraie, ni fausse. Ce n’est qu’à la toute fin du roman qu’un dernier coup de théâtre complétera le puzzle. L’auteure évoque avec cruauté, mais non sans tendresse, la franc-maçonnerie, les expositions canines, les enseignants d’antan, la politique, les us et coutumes de la bourgeoisie aisée d’une petite ville du Nord de la France, des milieux qu’elle connaît bien.

 – Biographie de l’auteur :
Martine Courtin-Deguînes est née dans le Pas-de-Calais en 1949. Autodidacte, elle a publié plusieurs nouvelles, mais Villa Louise est son premier vrai roman. L’auteure vit aujourd’hui dans le Sud-Ouest de la France, où elle élève des lévriers et se consacre à l’écriture de la suite de Villa Louise.

 

 

Bande-annonce de «Les Chroniques de Chapel, chasseur de vampires» de Adam Mada

bande_annonce_les_chroniques_de_chapel_chasseur_de_vampires_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Chroniques de Chapel, chasseur de vampires aux Éditions Edilivre.

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 326
. Date de publication : 21 avril 2017

– Résumé du livre :
Chapel est sans nul doute le meilleur chasseur de vampires de notre époque.
Découvrez comment la vie de Christian Dammage a basculé le soir du Nouvel An 2003, après s’être fait capturer avec sa femme par des vampires.
Seul survivant d’une nuit infernale, il sera sauvé in extremis par Furio, un chasseur de vampires, qui deviendra son mentor. Officiellement mort, Christian Dammage endossera une nouvelle identité pour venger la mort de sa femme.
Seule sa soif de vengeance lui donnera la volonté de franchir les obstacles qui lui permettront d’atteindre son but et de devenir Chapel.

– Biographie de l’auteur :
Adam Mada est né le 31 mai 1976 dans la banlieue lyonnaise.
Depuis son enfance, son imagination le transporte dans des rêves et autres mondes imaginaires. Amateur de jeux de rôle, il prendra goût à être maître de jeux en réalisant des scénarios toujours plus appréciés de ses joueurs.
C’est ainsi qu’il créa un de ses personnages de jeux, Chapel le chasseur de vampires. Aujourd’hui, Adam Mada a décidé de faire partager les aventures de son héros en écrivant un premier volet sur ses origines.

 

Bande-annonce de «Alméga» de Jean-Pierre Soulès

bande_annonce_almega_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Alméga aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 358
. Date de publication : 16 juin 2017

 

– Résumé du livre :
Ce livre retrace l’histoire d’une jeune fille ordinaire devenant tout à coup surdouée, et qui mènera une carrière professionnelle brillante, au détriment de sa vie personnelle. Le responsable de cette mutation, c’est moi, Alméga. Alméga est sont deuxième roman après Miracles noirs.

 

– Biographie de l’auteur :
Longtemps journaliste spécialisé dans les réseaux et télécoms, Jean-Pierre Soules a continué à travailler au tout début de sa retraite. Aujourd’hui, il prend de la distance et se consacre d’avantage à l’écriture romanesque.

 

Bande-annonce de «La Maltaise – Tome 1» de Jean-Pierre Yvorra

bande_annonce_la_maltaise_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les Filles d’Antigone aux Éditions Edilivre.

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 190
. Date de publication : 1 juin 2017

 

– Résumé du livre :
En août 1940, dans un village de pêcheurs à l’ouest d’Alger, où règne une certaine rusticité et où le manque d’hygiène, la typhoïde, le tétanos, font des ravages chez les enfants, une jeune beauté, mariée à un vieux marin, subit une dramatique épreuve de vie.
Étrangère à ce bourg du bord de mer, rejetée par les doyennes, elle se réfugie chez ses parents adoptifs.
Sur un fond de deuxième guerre mondiale, où l’Afrique du Nord est sous la tutelle de Vichy et où des fanatiques extrémistes s’organisent, deux inspecteurs atypiques de la P.J. d’Alger sont chargés d’enquêter sur une série de meurtres sauvages.

 – Biographie de l’auteur :
Jean-Pierre Yvorra est né en 1946 dans la banlieue d’Alger. Après des études secondaires dans les Hautes-Pyrénées, il obtient un diplôme supérieur de l’école des Beaux-arts de Toulouse, puis consacre l’essentiel de son parcours professionnel dans une des plus grandes entreprises françaises de BTP. Il vit actuellement à Cannes avec son épouse.Passionné de « bons mots » et excité par la liberté créative qui l’anime depuis toujours, il consacre l’essentiel de son activité à l’écriture.
Dans ce premier roman, l’action se déroule dans l’univers policier d’Afrique du Nord dans les années 1940. Certains retrouveront au travers de l’enquête des références culinaires et un langage méditerranéen aux origines religieuses et culturelles imbriquées.

 

 

La culture gay à travers les livres

À l’occasion de la Gay Pride qui aura lieu demain à Paris, nous vous proposons un petit florilège de la littérature LGBTQ. Fiction, sociologie et histoire, plongez dans un univers gai et coloré . . .

 

Gay Pride l’Histoire, Olivero Toscani 

histoire gp

Quoi de mieux pour commencer ce classement que de revenir sur les origines de la Gay Pride. C’est en tout cas la mission que s’est donné Oliviero Toscani dans son livre « Gay Pride l’Histoire ». Célèbre photographe des années 80, il a notamment collaboré avec le magazine Elle, Vogue, Harper’s Bazar, ou encore Paris Match. Plus que de simples outils de publicité, ces photographies sont devenues avec le temps de véritables symboles de la lutte contre l’homophobie, le racisme ou encore le sida. Il est également l’un des acteurs majeurs du plus gros coup de communication de l’association Act Up :  le fameux préservatif sur l’Obélisque de la Concorde. De multiples raisons de vous laisser emporter par ce livre captivant. 

 

 

 

 

Global Gay, Frédéric Martel 

global gay

On continue ce top avec un ouvrage passionnant. Dans « Global Gay ; La longue marche des homosexuels », Frédéric Martel parcourt le monde afin d’analyser la place et les droits des homosexuels dans les différents pays du globe. Pour cela, en cinq ans l’auteur s’est rendu dans près de 45 pays et a rencontré des centaines de locaux prêts à partager leur expérience. L’occasion de faire le point sur les avancées et les inégalités qui persistent pour la minorité LGBTQ. Ainsi, on apprend par exemple qu’en Iran les homosexuels risquent encore aujourd’hui la pendaison. Ce pays n’est pas un cas isolé : huit autres infligent la même sentence. Fort heureusement, ils sont nombreux à avoir évolué. C’est notamment le cas de la France où le mariage gay est maintenant légalisé. Sans jamais tomber dans le pathos ou la victimisation, le livre retrace avec justesse les conditions de vie de la communauté LGBTQ et l’évolution progressive des mentalités dans le monde.

 

 

 

 

Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Collectif 

dictionnaire gays et lesbiennes

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur la culture LGBT : ce dictionnaire est fait pour vous ! 600 articles, 200 illustrations, une cinquantaine de dossiers thématiques sur le cinéma, le féminisme ou encore la publicité, tous les sujets y sont abordés. En plus des aspects culturels (littérature, artistique etc.), l’ouvrage apporte également un regard sur l’évolution des modes de vie LGBTQ depuis la fin du XIXème siècle. L’occasion de comprendre les enjeux sociaux et juridiques qui découlent de cette culture gay. Bien que l’ouvrage soit davantage centré sur la France, le lecteur pourra également découvrir les grandes figures du mouvement à l’étranger comme Virginia Woolf ou Pasolini. Un dictionnaire de référence pour tous les curieux de culture.

 

 

 

 

 

Harvey Milk, Randy Shilts

Harvey-Milk-Sa-Vie-Son-Epoque-

On poursuit ce classement avec la biographie de l’un des acteurs les plus importants du mouvement LGBTQ. Harvey Milk fut en 1977 le premier homme politique ouvertement homosexuel à se voir confier un poste au conseil municipal de San Francisco. Dès lors, il n’aura de cesse de lutter contre les discriminations à l’égard de la communauté dans toute l’Amérique. Un homme fort et engagé, qui fut malheureusement tragiquement assassiné seulement onze mois après sa prise de fonction. Témoin de la difficulté des minorités à faire valoir leurs droits, Harvey Milk restera néanmoins une figure emblématique de l’Histoire. Une vie et un engagement passionnants que le réalisateur Gust Van Sant porta à l’écran en 2008. Dans le rôle principal, l’acteur Sean Penn. Sur le même thème, vous pourrez également découvrir l’ouvrage de Safia Amor : « Harvey Milk : non à l’homophobie ».

 

 

 

 

Rainbow warriors, Ayerdhal 

rainbow warriors

Enfin, on termine ce top en beauté avec un roman loufoque et déjanté. « Rainbow Warriors », c’est l’histoire d’un général de division, Geoff Tyler, qui va contre sa volonté être mis à la retraite. À la place, il se voit confier la direction d’une armée privée. L’objectif est simple : parvenir à faire tomber le dictateur d’un État africain afin de permettre le bon déroulement des élections. Tout semble se dérouler sans accroc à un détail près : l’armée est majoritairement composée de personnes issues de la communauté LGBT. Un thriller à la fois intense, rempli d’émotions et surtout irrésistiblement hilarant. Un ouvrage  politiquement incorrect qui fait du bien !

 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous dire quels sont les romans LGBTQ qui vous ont marqués et inspirés.

Bande-annonce de «Quelques bonnes raisons d’aimer la mort» de Frédéric Martineau

bande_annonce_quelques_bonnes_raisons_d_aimer_la_mort_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Quelques bonnes raisons d’aimer la mort aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 204
. Date de publication : 24 mars 2017

 

– Résumé du livre :
À travers ce recueil de nouvelles, l’auteur nous fait partager les sentiments de personnages pour qui la mort est une libération, parfois même la seule solution à une situation qui les dépasse. Partez à la rencontre de cet adolescent qui ne voit pas d’intérêt à vivre la vie qui l’attend, de cet homme qui se bat contre le cancer, de cet autre qui préfère la mort à la honte familiale, tout comme celui prêt à donner une ultime preuve d’amour.

Bien souvent, la mort effraie, angoisse, elle reste taboue dans nos sociétés. On cherche à la fuir, à retarder sa venue. Pourtant, lorsque la mort permet de fuir une réalité qui ne nous convient pas, qui n’est pas celle que nous croyons mériter, elle est alors une délivrance, un recours face à notre liberté contrariée. Mais que se passerait-il si la science découvrait le moyen de nous rendre immortels ?

 

 – Biographie de l’auteur :
Né en Alsace, à Mulhouse, en 1966, l’auteur d’origine vendéenne est issu des quartiers populaires. Après un passage parmi les troupes d’élite, des études supérieures, il exerce divers emplois et crée plusieurs sociétés. Devenu chômeur et au bord de l’exclusion, il écrit Cannashop Story en 2003, rééditée en 2012. En 2006, il publie Priscille et retient l’attention des médias. L’auteur sera invité à plusieurs émissions télévisées.En 2011, sort La Malédiction de Nostradamus, un thriller historique ésotérique, mais aussi, une parabole sur l’avenir du monde tel que nous le connaissons.

 

 

Bande-annonce de «Le Monde de Justin» de Jean-Louis Godet

bande_annonce_le_monde_de_justin_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Monde de Justin aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 282
. Date de publication : 10 mai 2017

 

– Résumé du livre :
Justin voudrait convaincre Valentin, son frère jumeau, que chacun d’eux a vécu la vie de l’autre. Valentin s’en agace et choisit une vie nomade, loin de ce frère malade de son passé.
Justin sombrera dans une mélancolie profonde. Au terme d’un séjour de six mois dans un hôpital spécialisé, il demeure la proie d’un mal qui le dévore : si naître à deux ce n’était pas vivre à deux, c’est naître qu’il n’aurait pas fallu… Revenu en Europe, Valentin retrouve Justin.
L’auteur, qui tente de faire revivre les êtres qu’il a connus et aimés, a choisi, sous le masque de Justin, son alter ego imaginaire, d’inventer leur histoire, la sienne, et celle de Justin, sans pouvoir distinguer ce qui les rapproche de ce qui les différencie, tant se confondent en lui souvenirs et imaginations.

 – Biographie de l’auteur :
Jean-Louis Godet est né à La Tronche (Isère) en mars 1939. Il a fait ses études secondaires à Grenoble, et supérieures à Lyon, avant d’enseigner les lettres classiques à Montbrison (Loire) et à Crest dans la Drôme, où il vit dans un petit village.
Il est l’auteur d’une biographie parue à L’Harmattan, en 2014, intitulée : Félix Jourdan-Clet, un inventeur stendhalien (1891-1976).

 

 

 

Bande-annonce de «Les tribulations de Caméliope : des banlieusards déjantés jouent au détective en Inde» de Pauline Hirschauer

bande_annonce_les_tribulations_de_cameliope_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Les tribulations de Caméliope : des banlieusards déjantés jouent au détective en Inde aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 228
. Date de publication : 14 avril 2017

 

– Résumé du livre :
Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. Au cœur de sa métamorphose de jeune femme, un voisinage épique, un site de rencontre givré et un amour sur bout de trottoir s’entremêlent à une bonne dose d’auto-dérision.
La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s’envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers les mails de sa filleule, jusqu’au coup de téléphone de l’ambassade annonçant sa disparition…
Les voisins déjantés et solidaires décident alors de partir sur place pour retrouver la jeune fille. Curieuse enquête quasi-policière dans l’immensité vertigineuse du sous-continent indien…

 – Biographie de l’auteur :
Dotée d’une maîtrise en histoire et d’un dulco de bengali, Pauline Hirschauer collabore en Inde avec des journaux français. Mère de trois enfants, après dix ans passés à Paris, elle enseigne actuellement dans le sud de la France. Dans ce premier roman au filigrane indien, l’auteure nous propulse dans un véritable remue-méninge spontané où l’humour est teinté de lyrisme réaliste. Tendre et corrosive, son écriture ne laisse aucun lecteur indifférent.

 

 

 

Bande-annonce de «Fabuleux Pérou !» de Roland Forgues

bande_annonce_fabuleux_perouNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Fabuleux Pérou ! aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 134×204
. Nombre de pages : 274
. Date de publication : 25 avril 2017

 

– Résumé du livre :
Youri, jeune enseignant chercheur, pétri de connaissances livresques, découvre et explore sac au dos le pays de ses rêves : le Pérou. Eros et Thanatos, mystère et magie, violence et sérénité, couardise et témérité, amour et haine, truculence et douceur de vivre, font de chaque aventure une expérience unique, une tranche de vie se projetant dans l’expérience collective d’un pays et d’un peuple aux multiples facettes géographiques, ethniques, culturelles et sociales saisies dans 33 tableaux vivants, images condensées de la vie réelle, qui renvoient à l’histoire péruvienne dans sa double dimension de réalité et de mythe des années 1980 à 2010 et la remise du prix Nobel de littérature à son ami Varguitas. Un récit de découverte, de témoignage, d’amour et d’aventure aux nombreux rebondissements dans lequel la réalité dépasse la fiction, et la fiction donne à la réalité sa véritable exemplarité. Mais aussi un récit où le merveilleux tient lieu de réel et nous invite au rêve et à la poésie.

 – Biographie de l’auteur :
Agrégé d’espagnol, docteur d’État ès lettres et sciences humaines, professeur des universités, critique littéraire, écrivain.Couverture : Cosco Soncco de Manuel Domingo Pantigoso (1962)

 

 

les_écrivains_ces_nouveaux_héros_de_roman_Edilivre

Les écrivains prennent la place de leurs héros

Depuis quelques années, les écrivains prennent la place de leurs héros en en devant eux-même, grâce à la plume d’auteurs contemporains. Plus que de simple biographies, ces ouvrages sont des romans qui façonnent tout un univers autour de leur sujet.

les_écrivains_ces_nouveaux_héros_de_roman_EdilivreUne réelle fascination pour leur sujet
Quand Emmanuel Carrère écrit Limonov, il a passé deux semaines en Russie aux côtés d’Edouard Limonov. Homme trouble, à la fois écrivain, poète et homme politique, son histoire est passionnante car liée étroitement à l’histoire russe depuis le début du siècle dernier. L’auteur nous fait découvrir toute la culture russe à travers la biographie d’un homme de lettres. Emmanuel Carrère est un grand lecteur de ses ouvrages et éprouve une fascination pour le personnage que représente Limonov.

Dans le roman Le mariage de Kipling de François Rivière, l’auteur du Livre de la jungle est le personnage principal. François Rivière est à la fois biographe (d’Agatha Christie entre autres) et romancier, il sait donc mêler les styles pour un résultat captivant. Sa biographie fictive se déroule dans le Londres littéraire du 19ème siècle. Il nous décrit les débuts balbutiants de Rudyard Kipling en tant qu’auteur, jusqu’à s’identifier totalement à cet écrivain qu’il admire.

Une volonté de faire découvrir l’auteur autrement
Olivier Weber dans son roman Le Barbaresque nous fait voyager à Alger à la rencontre de Miguel de Cervantès, narrateur du roman. Bien loin de la description médiévale de Don Quichotte, ici l’Espagnol, à tout juste vingt-huit ans, se fait capturer par des pirates au retour de la bataille de Lépante et tombe amoureux d’une princesse algérienne, qui lui fera, qui sait, peut-être renoncer à son retour en Espagne. Revenant sur cet épisode de la vie de Cervantès, Olivier Weber montre comment la captivité conduit le futur auteur du Quichotte à appréhender l’idée de liberté dans l’évasion par l’imaginaire, la prière et la découverte de lui-même. Fourmillant d’anecdotes et de scènes grandioses, ce roman d’aventures et d’apprentissage remonte à la source de l’inspiration de l’un des plus grands écrivains de tous les temps.

Lorsqu’il est chargé par Samuel Beckett de classer ses papiers, un jeune doctorant en les_écrivains_ces_nouveaux_héros_de_roman_Edilivreanthropologie décide de tenir le journal de cette expérience. C’est un Beckett inattendu qu’il découvre chaque jour : un grand amateur de chocolat chaud à la garde-robe extravagante, joueur de bowling et apiculteur passionné. Martin Page a retrouvé ce journal est en a fait un livre, L’apiculture selon Samuel Beckett, qui nous donne à voir ces aspects peu connus de la vie de l’auteur d’En attendant Godot. Même si «  le cœur de ce texte est véridique », l’auteur insiste dès le départ pour en souligner le côté fantaisiste.

Un questionnement profond sur le statut de l’écrivain
En s’attaquant à un auteur célèbre, les écrivains proposent bien plus qu’un roman. Ils conduisent une réflexion sur le rôle de l’écrivain, son pouvoir et sa place dans la société. Donnant libre cours à sa fantaisie, Martin Page s’interroge, et interroge le lecteur, sur la figure de l’écrivain aujourd’hui. Les écrivains ne racontent pas simplement une histoire, ils sont les mémoires vives d’un passé.

Conter la vie d’un auteur c’est aussi se poser la question : En quoi la vie d’un écrivain serait-elle plus palpitante, plus intéressante que celle d’un citoyen lambda ? A cela, Beckett répond « ce qui compte, c’est la biographie de ceux qui lisent mes livres, plus que la mienne. Les universitaires feraient mieux d’enquêter sur leur propre vie s’ils veulent comprendre quelque chose à mon œuvre ».
Pour autant, ces ouvrages sont intéressants car ils nous offrent, en plus de la connaissance d’un auteur, la découverte de leur monde et de leur façon de penser.

Et vous, avez-vous envie d’écrire un roman qui aurait pour personnage principal un écrivain célèbre ? De quel auteur vous inspireriez-vous ?

Bande-annonce de «Le Liftier» de Charles VIDIOL

bande_annonce_le_liftier_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Le Liftier aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 42
. Date de publication : 30 septembre 2016

– Résumé du livre :
Leur rencontre avait eu lieu dans son ascenseur. Il ne s’était pas laissé impressionner, feignant de ne pas la reconnaître, elle, la riche héritière ! Nul doute que, le moment venu, elle saurait le lui faire payer. Il n’avait pas à rougir de la façon dont, des années durant, il s’était acquitté de sa tâche. Il avait su donner du lustre à une fonction sans prestige. Une fidèle clientèle se pressait habituellement autour de lui. Il savait l’écouter. Il s’était fait l’écho de certains signes avant-coureurs de sa désaffection. Mal lui en avait pris ! Le silence était l’un des attributs du métier, avec la tenue gris neutre, toujours impeccable. Un jour, il jetterait tout aux orties. Et elle, l’héritière, se souviendrait longtemps de la manière dont avait pris fin cette comédie.

 

 

 

 

 

Bande-annonce de «L’Arcane d’Éden» de William Drewitsh

bande_annonce_l_arcane_d_eden_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de L’Arcane d’Éden aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 84
. Date de publication : 13 septembre 2016

– Résumé du livre :
Dans ce livre, s’annoncent les astres, du simple être humain à l’humanité, de l’humanité à l’univers. C’est dans ces pages que se révèle à vous le Cycle du temps. Comme les sphères du ciel, chaque vie évolue et se perd.

– Biographie de l’auteur :
Stevy Godat alias William Drewitsh est étudiant dans le milieu théâtral. Il utilise l’écriture pour faire ressortir les vieux démons de l’humanité mais également les siens. L’Art va devenir sa catharsis. Appelant à la prise de conscience et à la remise en cause de toute chose, son œuvre présente la destruction, car c’est de ce chaos que naîtront les années futures.

Image fait avec la collaboration de Ken Baudean

 

 

 

Bande-annonce de «Être président là-bas» de Angelina Marie Laurentine Ky/Kankyono

bande_annonce_etre_president_la_bas_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Être président là-bas aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 168
. Date de publication : 10 juin 2016

– Résumé du livre :
Voici une fiction qui pose la problématique du pouvoir dans un pays en voie de développement.

Ce roman évoque l’exemplarité d’un président qui, aidé d’une dame de l’ombre du nom de Jeanne d’Arc-Marie-Monique, parvient à la réussite dans tous les domaines (social, économique, politique) de son pays.

Cette dernière se voit contrainte à l’exil avec son père journaliste d’investigation, métier qu’elle exerce également.

Elle fera son retour au pays avec la ferme volonté de donner « un coup de pouce » au président qui ne perçoit pas les agissements délictueux de certains de ses collaborateurs directs. Jeanne d’Arc Marie-Monique devient alors un catalyseur…

Dès lors, rien ne sera plus comme avant dans ce pays-là.

– Biographie de l’auteur :
Angelina Marie Laurentine Ky/Kankyono a fait des études d’anglais à l’université de Ouagadougou, puis au Ghana et au Nigéria.
Actuellement professeure des lycées et collèges, l’auteure pratique l’écriture en marge de ses activités professionnelles. Elle a participé plusieurs fois à la biennale culturelle de son pays (semaine nationale de la culture), a été lauréate à trois reprises en Nouvelles aux G.P.N.A.L. (Grand Prix National des Arts et des Lettres) et fut alors proclamée artiste du peuple.
Elle a obtenu un prix dans les catégories roman et théâtre.
Déjà paru : La Nuit des noces, aux Éditions Kraal (2012).

 

 

Bande-annonce de «Envol de nuit» de Ch. Saint-Vincent

bande_annonce_ne_dis_rien_sinon_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Envol de nuit aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=CUR6nJpUJ7k&feature=youtu.be »]

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 98
. Date de publication : 16 juin 2016

– Résumé du livre :
Étienne Gerfaut est un adolescent comme des millions d’autres à ceci près qu’un rêve étrange va donner une orientation inattendue à sa vie.
Suivez pas à pas son évolution et sa découverte d’un monde lui aussi en plein bouleversement.

 

– Biographie de l’auteur :
Ch. Saint-Vincent écrit depuis plusieurs années. Pour lui-même mais surtout pour les autres. De la poésie, du théâtre, des nouvelles.
Eternel révolté, il dénonce dans ces textes, qu’ils soient des nouvelles ou de la poésie, toute la dureté et l’injustice de ce monde. Dans cette première nouvelle d’anticipation, Ch St Vincent présente une autre face de son art. Il souhaite entrainer le lecteur dans un futur proche où le monde subit de profonds changements en écho aux questions et mutations du personnage principal.

 

Bande-annonce de «Elle avait 15 ans sous l’Occupation» de Annie Voisin-Coatanéa

bande_annonce_elle_avait_quinze_ans_sous_l_occupation_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Elle avait 15 ans sous l’Occupation aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=9e48vuiKfBI&feature=youtu.be »]

 

 

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 114
. Date de publication : 22 avril 2016

– Résumé du livre :
En 1944, dans le Finistère occupé, un drame endeuille la famille de Marie : son père est tué devant elle par des soldats allemands. Elle a 15 ans et ne s’en remettra jamais.
Mais à la fin de sa vie, son passé la rattrape. Anaïck, la fille cadette de Marie, servira de lien entre ce lourd passé et le présent, si inextricablement liés. Elle a tissé des liens tenaces avec un passé concernant ses aïeuls. Son attitude est-elle dictée par la fidélité envers ses origines ou par la compassion envers sa mère, douloureusement marquée par son enfance ? Cette résurgence du passé sera un des chemins qui prépareront Anaïck à la séparation définitive d’avec sa mère tant aimée. Entourée par sa famille, Marie revivra, selon un scénario totalement inattendu, cet épisode douloureux de son histoire…

 

– Biographie de l’auteur :
L’auteur est native du Finistère, auquel elle demeure profondément attachée.
Institutrice à la retraite, sa passion des livres l’a amenée à écrire cette fiction familiale, à la fois historique et actuelle. Ce roman court, centré sur sa mère, traverse trois générations, scellant les liens du passé.

 

Bande-annonce de «La Mythologie racontée par un témoin – Tome 1» de Jean-Claude Grosset

bande_annonce_la_mythologie_racontee_par_un_temoin_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de La Mythologie racontée par un témoin – Tome 1 aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=IUqC-vwOkck&feature=youtu.be »]

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 424
. Date de publication : 23 mai 2016

– Résumé du livre :
« Je suis le devin Tirésias. J’ai vécu beaucoup plus longtemps que le commun des hommes, mais j’étais un mortel et la vie m’a quitté. J’erre indéfiniment dans la triste douceur des jardins d’asphodèles. C’est là que se retrouvent, au-delà de la mort, tous ceux qui n’ont mérité dans leur vie ni le séjour des Bienheureux, ni les supplices du Tartare. Le plus grand nombre. Je suis devenu célèbre grâce à mes prédictions. Même dans mon sombre royaume, les rois viennent encore me consulter pour connaître leur sort. Je vais donc occuper mes loisirs perpétuels à vous conter ce que je sais des dieux et de leurs paraboles. J’ai, devant moi, l’éternité pour vous parler. »

 

Bande-annonce de « Miracles noirs» de Jean-Pierre Soulès

bande_annonce_miracles_noirs_EdilivreNous avons le plaisir de vous présenter la bande-annonce de Miracles noirs aux Éditions Edilivre.

 

 

 

 

 

 

[youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=VEtOoIAvjTI&feature=youtu.be »]

 

 

– Détails sur le livre :
. Format : 13,4×20,4
. Nombre de pages : 208
. Date de publication : 23 mars 2016

– Résumé du livre :
Miracles noirs retrace le parcours initiatique d’un jeune homme ordinaire que les affidés de Satan veulent recruter. Dès qu’il a mis le doigt dans l’engrenage, tout lui réussit, car c’est Satan et les siens qui mènent le monde…

– Biographie de l’auteur :
Longtemps journaliste spécialisé dans les réseaux et les télécoms, Jean-Pierre Soulès est aujourd’hui à la retraite, mais il a encore envie de continuer à travailler. Aujourd’hui, il prend de la distance et se consacre davantage à l’écriture romanesque.

 

Rencontre avec Ioana L., auteur de «Incognito»

Ioana_L._EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
«Incognito» est le récit d’un voyage en Inde. L’expression de moments courts appartenant à des fragments de vies différentes, qui se recadrent et se recentrent dans la même histoire. L’âme est défaite pour réinventer la continuité. Les dits, les non-dits, les points perdus, les points retrouvés bifurquent, contrariant des zones de confort.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Auparavant, en septembre 2013, j’avais publié  «Incontro Meraviglioso», le côté pile de la même fiction. «Incognito» est le côté face. C’est la continuité, l’éphémère permanent, une fragilité de la condition humaine.
Il n’y a pas de «pourquoi», seulement des sentiments.

Pensez-vous que les êtres humains sont si fragiles ?
Oui. Tant qu’on se voile la face. Devant nos peurs. Devant nos doutes. Devant nos oublis. Et nos arrogances. C’est difficile d’aller à la rencontre de notre propre esprit. L’existence est fragile face à l’impermanence. On ne contrôle rien, si ce n’est sa propre pensée.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À l’authenticité de chaque individu.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Nous arrivons sûrement, à travers les voyages, les longues recherches dans nos existences, à mieux nous connaître, sentir la connexion entre le cosmos et la moindre cellule qui à elle seule est une des clés de notre identité.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans mon âme et ma conscience. Elle me nourrit, m’accompagne. Une grande partie d’une force invisible m’aide à respirer. Il y a longtemps, étant enfant égratignée, l’univers m’a pris par la main.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je rédige un roman sur 2 mondes parallèles ayant existé dans les années soixante. Cela demande du temps, de la mémoire, de la patience et le courage de communier l’esprit avec le cœur en toute sincérité. Entreprise osée. Cependant je n’ai rien à perdre. Mon âme reste intacte.
Puis, j’aimerais avoir l’opportunité de rédiger des articles. Des textes ressentis, dont les genèses se partagent et forment des chemins en allant vers l’autre.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je vous remercie de vous intéresser à mes publications, de lire mes ouvrages. M’accorder votre temps est un grand cadeau. À travers mes textes, vais-je toucher vos fibres pour tisser des liens ?
Si vous le désirez, vous pouvez me retrouver au Salon du Livre de Paris, dimanche 22 mars à 17 heures. Émue, heureuse, je partage ce moment rare de dédicaces, au Parc des Expositions à la Porte de Versailles, au stand d’Edilivre à Paris. Nous rencontrer, serait un instant exceptionnel, inoubliable. Merci !

 

 

Rencontre avec Olivier Ginestet, auteur de « Le Pont »

Olivier_Ginestet_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Le héros du livre, Lucas Besson, est un homme déboussolé. Sa femme vient de le quitter, il n’a pas de véritables amis et il a un problème avec l’alcool. A quarante ans, il estime qu’il est temps pour lui d’effectuer un retour aux sources. Il démissionne donc de son travail et quitte Paris pour s’installer à La Rochelle, la ville de sa mère et de ses grands-parents. L’histoire est tout d’abord assez sombre. L’ambition de Lucas est de se suicider en sautant du pont de l’île de Ré. Mais, évidemment, les événements ne se déroulent pas comme il les avait envisagés et une rencontre accidentelle va bouleverser sa perception du monde.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Jusqu’à présent je n’avais publié que des documentaires, des biographies historiques. J’ai commencé à sortir des sentiers battus en écrivant un conte pour enfants, puis je me suis laissé tenter par l’écriture d’un roman. Il s’agit d’une nouvelle expérience, d’un essai que j’espère transformer.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mes précédents livres étaient plutôt destinés à des spécialistes ou à des passionnés d’histoire. En revanche, je pense que « Le Pont » est accessible au grand public. La ville de La Rochelle tient aussi une place importante dans ce roman, c’est presque un personnage. Les Rochelais ou les amoureux de la cité portuaire seront peut-être plus sensibles à l’histoire.

Quel message avez vous souhaité transmettre en écrivant « Le Pont » ?
Il s’agit d’une fiction. Ce n’est ni un essai ni un livre autobiographique. J’espère simplement que les lecteurs prendront du plaisir en lisant « Le Pont ». L’histoire est tout d’abord assez sombre, mais elle s’éclaircit ensuite jusqu’à laisser une petite part de liberté dans l’interprétation du dénouement.

Quels sont les thèmes qui vous inspirent le plus ?
La frontière entre le réel et l’imaginaire me fascine. Il s’agit d’ailleurs d’un thème idéal pour écrire un roman. Ensuite, le héros du « Pont » est un homme désespéré. Il n’a plus guère d’illusion et il ne porte pas une grande estime au genre humain. Ce sont des thèmes « existentiels » que l’on retrouve souvent dans les romans.

Vos auteurs de référence ?
J’ai découvert Jean-Paul Dubois en lisant « Kennedy et moi ». Depuis je lui reste fidèle. J’apprécie son humour noir et son ton désabusé. Je suis attaché à l’œuvre de Tchekhov. Je lis et relis régulièrement ses nouvelles. J’aime aussi me référer à des auteurs aussi différents que Stefan Zweig et Paul Auster.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je poursuis mes recherches historiques. Je travaille notamment sur la carrière politique d’Eugène Réveillaud, l’un des pères de la séparation des Eglises et de l’Etat. Côté roman, j’ai commencé à écrire une nouvelle histoire intitulée « Les Vieux amants ». Après l’enterrement de son beau-père, un homme passe la soirée avec sa belle-mère. Pour cet homme, qui s’interroge sur les fondements de son propre mariage, ses beaux-parents formaient un couple idéal. Sa belle-mère lui raconte alors sa vie.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci !
.