Tag Archives: Faim de vivre


Julie MARTIN sur France Bleu Normandie pour son ouvrage « Faim de vivre »

logo_France_Bleu_Normandie_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous faire partager cette séquence diffusée sur France Bleu Normandie, dans laquelle Julie MARTIN est interviewée afin de présenter son ouvrage « Faim de vivre ».

 

Découvrez l’interview de l’auteur.

 

 

 

L’auteur à succès du mois de mai

Chaque mois nous nommons « L’auteur à succès » : un auteur qui s’est démarqué par le nombre de ventes d’un de ses ouvrages.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter l’auteur à succès du mois de mai : Julie Martin et son ouvrage « Faim de vivre » qui s’est vendu à beaucoup d’exemplaires.

 

Capture julie martin

 

Quand et comment vous êtes-vous mis à l’écriture ?
Je me suis mise à écrire à la fin du collège. Au début, ce n’était qu’un passe-temps. J’écrivais mes pensées. C’était un peu de la philosophie. Mais je n’écrivais pas encore pour les autres. Je n’écrivais pas pour être lue, et encore moins pour être publiée.

Combien de temps vous prend l’écriture d’un ouvrage ?
J’ai mis deux ans pour réaliser le plan de Faim de vivre. En effet les souvenirs de mes deux passages en réanimation me revenaient par flashs ; c’était flou. Pour l’écriture du livre en lui-même, j’ai mis seulement deux mois ; les mots pour traduire ce que je ressentais m’arrivaient par flots, c’était libérateur.

Qu’avez-vous écrit et publié jusqu’à aujourd’hui ?
Faim de vivre est mon premier livre.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre et quelles ont été vos sources d’inspiration ?
Comme je vous l’ai dit, Faim de vivre est mon premier livre. Pour l’inspiration, je n’ai pas eu besoin d’aller chercher bien loin, car il est entièrement autobiographique. J’ai écrit cet ouvrage pour me libérer. J’avais des pensées intrusives qui me revenaient constamment à l’esprit – notamment mes délires en réanimation. Le fait de les avoir posées par écrit a permis de mettre de la distance entre elles et moi.

Comment avez-vous connu Edilivre et pourquoi avez-vous décidé de publier chez Edilivre ?
J’ai connu Edilivre en faisant des recherches sur internet. En acceptant mon ouvrage pour l’éditer, votre maison d’édition m’a en quelque sorte choisie.

Pourquoi avoir choisi le service « couverture personnalisée » pour chacun de vos ouvrages ? Que cela a-t-il apporté ?
En choisissant ce service, j’espérais que mon livre gagne en visibilité. En effet, la photo qui a servi à faire la couverture me représente lorsque j’étais encore dénutrie à l’hôpital. Je trouvais qu’elle était parlante associée au titre.

Vous vendez beaucoup d’exemplaires par an depuis votre inscription chez Edilivre, quel est votre secret ?
J’ai contacté plusieurs journalistes et beaucoup de personnes ont acheté mon ouvrage par bouche à oreille.

Comment faites-vous la promotion de vos livres (amis, médias, événements, blogs, forums, réseaux sociaux…) ?
J’ai fait la promotion de mon livre dans les journaux de ma région, sur les réseaux sociaux, en organisant des séances de dédicaces et évidemment auprès de ma famille et de mes amis.

Quels sont vos projets d’écriture à venir ?
Peut-être un roman psychologique. Qui sait ?

Pouvez-vous donner 3 conseils que vous pourriez donner aux auteurs Edilivre pour les aider à écrire et à promouvoir leur livre ?
Le contact avec les lecteurs et les journalistes constitue la partie la plus agréable du travail d’auteur. Je n’ai qu’une chose à leur dire : osez ! Allez vers les autres, vous ne serez pas déçus.

Julie Martin dans Le Pays D’auge pour son ouvrage « Faim de vivre « 

Le Pays d'Auge_Logo_2017_Edilivre

 

 

 

 

article_Le Pays D'auge _Julie Martin_2017_Edilivre

 

 

Julie MARTIN sur Le Pays d’Auge pour son ouvrage « Faim de vivre »

Le Pays d'Auge_Logo_2017_Edilivre

 

 

 

 

 

article_Le Pays d'Auge_Julie MARTIN_2017_Edilivre

Julie Martin dans Ouest France pour son ouvrage « Faim de vivre »

Logo_ouestfrance_2017_edilivre

 

 

 

article_Ouest France _Julie Martin_2017_Edilivre

 

Julie MARTIN sur Les Lectures de Naurile pour son ouvrage « Faim de vivre »

logo_les_lectures_de_naurile_2017_Edilivre

 

 

article_Les Lectures de Naurile_Julie MARTIN_2017_Edilivre

 

Julie Martin dans L’Eveil pour son ouvrage « Faim de vivre »

logo_l'eveil_2017_Edilivre

 

 

 

article_L'Eveil _Julie Martin_2017_Edilivre

Julie MARTIN dans Paris Normandie pour son ouvrage « Faim de vivre »

logo_Paris_Normandie_2017_Edilivre

 

 

 

article_Paris Normandie_Julie MARTIN_2017_Edilivre

 

Rencontre avec Julie Martin, auteur de «Faim de vivre»

Julie_Martin_EdilivreDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ?

J’habite en Normandie.

 

Présentez-nous votre ouvrage.

Ce roman autobiographique relate une période de ma vie où j’ai été anorexique. J’y raconte la spirale de la maladie, mes deux hospitalisations et la manière dont je m’en suis sortie. J’y dénonce également les idées préconçues qu’on rencontre à propos des troubles du comportement alimentaire. Mais ce livre retrace aussi le dépistage de mon syndrome d’Asperger (une forme d’autisme). Il brosse mon portrait, de façon parfois tragi-comique, pour en arriver au choix suivant : saisir la vie qui m’appelle.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Avant de coucher ces idées sur papier, je repassais en boucle dans ma tête mes hallucinations de réanimation. Mais maintenant que j’ai écrit ce livre, plus rien ne pourra jamais être retranché de mon vécu, je ne risque plus d’oublier. Je me suis en quelque sorte libérée. Ce livre a été ma psychothérapie.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Cet ouvrage s’adresse aux personnes ayant des troubles du comportement alimentaire bien sûr. Mais aussi à tous les lecteurs désireux de mieux comprendre et de mieux cerner ces troubles. Cela implique parfois de sortir de sa zone de confort, car les préjugés sont battus en brèche. Je suis loin de la jeune fille superficielle esclave de l’image de son corps. Au contraire, comme il est dit dans le livre, l’anorexie est le reflet extérieur d’un mal-être intérieur.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

J’ai voulu transmettre un message d’espoir. Même après avoir frôlé la mort, il est toujours possible d’avancer et de s’emparer de la vie. Même si l’avenir fait peur car quand on est jeune tout reste à construire, il est possible de s’emparer du stylo de l’existence et de tracer soi-même notre destin.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Comme je vous l’ai dit, cette histoire est autobiographique. Je n’ai rien inventé. J’ai vécu l’intégralité de ce qui est écrit dans mon livre.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Pour le moment, je n’ai pas d’autre projet d’écriture. J’ai l’impression d’avoir exprimé tout ce que j’avais à dire. Mais si je devais écrire un nouveau livre, ce serait un roman s’appuyant sur des données psychiatriques et psychologiques.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

J’ai créée une page Facebook pour vous : https://www.facebook.com/faim.de.vivre/

Si vous avez des questions ou simplement envie d’échanger avec moi, n’hésitez pas, elle est là pour cela.