Tag Archives: David Foenkinos


Livres

La lecture en France

Malgré les difficultés que rencontre ces dernières années le marché du livre, les français lisent de plus en plus. Grâce à cet article, vous en apprendrez plus sur le comportement des français vis-à-vis du livre.

 

Centre National du livreQuelques chiffres

L’étude du Centre National du Livre « Les français et la lecture » publié fin mars 2017, établit un constat plutôt positif sur la relation des français avec les livres. 84% se déclarent spontanément lecteurs de livres, la moitié lisant tous les jours ou presque. Parmi eux 24% lisent peu, et 60% disent lire moyennement ou beaucoup. Les motivations sont variées, c’est principalement par plaisir mais aussi par désir d’apprendre, ou tout simplement parce que les bienfaits de cette activité sont nombreux. Les français assimilent donc la lecture à un moyen d’approfondir leurs connaissances, de s’ouvrir l’esprit mais aussi à un moment de plaisir et de détente.

 

Hommes ou Femmes qui lit le plus ?

Bien que le nombre d’hommes se déclarant lecteur soit passé de 87 à 89% entre 2015 et 2017, les femmes sont toujours plus nombreuses avec 93 %. L’augmentation pour la gente féminine ne se fait pas forcément dans le nombre de lectrices mais plus dans leur volume de lecture. Elles passent de 16 livres lus en 2015 à 22 en 2017. Selon la Homme vs femmeprofesseur en Lettres et Études de genre à l’Université de Genève Yasmina Foehr-Janssens cela s’expliquerait par la socialisation différente que l’on inculque aux garçons et aux filles : « Les premiers sont encouragés à être actifs, à aller jouer en plein air. Tandis que les secondes sont plutôt orientées vers des activités tranquilles, qui favorisent l’introspection. Parmi lesquelles : la lecture. Et cette facilité de contact avec le livre engendre un plaisir accumulatif : plus on lit, plus on a envie de lire ».

 

Qu’est-ce que lisent les français

Sans grande surprise, le roman reste le préféré des français, avec 69% du lectorat perçu. Parmi les romans, le genre littéraire qui rassemble le plus de lecteur est le roman policier, qui tient en haleine 43% de la population française. Les livres art de vivre et loisir intéressent en 2017 59% des français, une deuxième place qui est en grande partie due à la croissance des activités DIY (Do It Yourself) comme la couture, le tissage ou encore le tricot. En troisième position, on retrouve la BD – style littéraire qui comprend aussi les comics et les mangas – avec 48% du lectorat. Dans son étude, le Centre National du Livre fait également part de l’augmentation des livres de développement personnel qui en 2017 intéressent 31% des français.

 

e-bookLe livre numérique

Le nombre de lecteurs de « e-books » est passé en l’espace de deux ans de 19 à 24%. Le livre numérique ne séduit pas seulement plus de personnes, les lecteurs sont devenus plus fidèles à ce format, les « e-books » lus passent de deux à trois. Enfin les femmes sont de plus en plus nombreuses à lire des livres au format numérique. Le lectorat est maintenant composé d’autant d’hommes que de femmes, le plus souvent jeunes et diplômés.

 

Classement des auteurs français les plus lus en 2016

  1. 1.Guillaume MUSSO
  2. 2. Michel BUSSI
  3. 3. Marc LEVY
  4. 4. Françoise BOURDIN
  5. 5. Laurent GOUNELLE
  6. 6. Gille LEGARDINIER
  7. 7. Franck THILLIEZ
  8. 8. Agnès MARTIN-LUGAND
  9. 9. Maxime CHATTAM
  10. 10. David FOENKINOS
Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre

Tour d’horizon des prix littéraires 2014

La semaine de remise des prix littéraires les plus prestigieux est passée et il est désormais temps de dresser un bilan. On peut noter que les jurés se sont voulus paritaires avec 2 femmes et 3 hommes primés pour leur ouvrage cette année. Voici un tour d’horizon des auteurs qui ont marqué les remises des prix en 2014.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Grand Prix de l’Académie Française est attribué à Adrien Bosc pour son ouvrage Constellation. Ce prix est attribué par 12 académiciens au livre qui est, selon eux, le meilleur roman de l’année. Une récompense suprême donc, qui ouvre le bal des prix littéraires. Constellation revient sur un crash d’avion mythique: celui qui a coûté la vie à Michel Cerdan, mais aussi à 47 autres passagers anonymes. Adrien Bosc s’intéresse à tous ses passagers dont l’existence a été éclipsée par celle du célèbre boxeur. Il expose également de façon méthodique l’enchaînement des faits qui ont conduit au crash de l’avion Constellation le 28 octobre 1949.

Le Prix Femina est attribué à Yanick Lahens pour son roman Bain de luneTour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce prix est remis par un jury entièrement féminin, pour critiquer le manque de parité du jury du Prix Goncourt. Yanick Lahens est une figure de la littérature haïtienne. Son dernier ouvrage, Bain de Lune traite des difficultés politiques en Haïti à travers le regard d’une famille sur trois générations. L’auteur est engagée dans le développement social et culturel d’Haïti et Bain de Lune nous livre une analyse de ce que traverse ce pays en pleine mutation.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Médicis est attribué à Antoine Volodine pour Terminus Radieux. Fondé en 1958, le Prix Médicis a pour but de mettre en avant un auteur qui n’a pas encore la notoriété qu’il mérite. Cette année, le Prix met donc à l’honneur Antoine Volodine, connu également sous les pseudonymes de Manuela Draeger, d’Elli Kronauer et de Lutz Bassmann. A la fois roman de science-fiction et livre politique engagé, Terminus Radieux nous offre la vision d’un monde apocalyptique, malgré des paysages magnifiques. La Sibérie a été entièrement irradiée et des personnages fantômes cherchent à faire revivre le rêve soviétique. Mais cela sera-t-il possible dans un monde dirigé par le très puissant Solovieï ?

Le Prix Renaudot est attribué à Charlotte de David Foenkinos. Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce roman est l’un de ceux qui avaient marqué la rentrée littéraire, le Prix Renaudot le consacre désormais comme l’un des meilleurs romans de l’année. Ce prix a été créé en 1926 par des journalistes impatients de connaître les résultats du Prix Goncourt. Charlotte est un roman bouleversant qui dépeint la vie de l’artiste peintre Charlotte Salomon, déportée et assassinée à Auschwitz alors qu’elle était enceinte. L’auteur est passionné par son sujet et il nous livre dans ce roman un portrait magnifique qui ne laissera personne indifférent

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Goncourt est attribué à Lydie Salvayre pour Pas pleurer. Edmond de Goncourt crée ce prix par testament en 1896 et la première récompense est proclamée le 21 décembre 1903. C’est le prix littéraire français le plus ancien, et il est de ce fait considéré comme très prestigieux. Pas pleurer est un roman sur la guerre civile espagnole qui mêle deux voix. Au premier abord, on découvre cette histoire à travers la parole du célèbre écrivain Georges Bernanos, témoin privilégié de cette guerre. Puis vient celle, anonyme, de la mère de la narratrice. Lydie Salvayre joue avec ces deux personnages. Son écriture diffère, passe d’un style classique et épuré à un langage plus familier, parfois bancal, lorsqu’elle fait parler l’un ou l’autre de ses deux témoins. Un exercice de style qui n’en reste pas moins un témoignage poignant de l’Espagne des années 30.

Et vous, suivez-vous les prix littéraires pour vos propres lectures ? Quel est selon vous le meilleur livre de l’année ?

Article écrit avec la participation de Louise

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Que faut-il retenir de la rentrée littéraire 2014 ?

Ça y est, nous sommes en Octobre et la rentrée littéraire, cette période d’effervescence est dernière nous. De nombreux livres étaient présents sur les étagères des librairies et nous avons décidé de faire le retour après-vente de cette rentrée en vous présentant cinq ouvrages qui retiendront sûrement votre attention.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivrePeine perdue d’Olivier Adam

Peine perdue est le portrait des laissés pour compte de la société. Olivier Adam s’intéresse à la vie et au quotidien de ces classes populaires qui forment la société française. Ses mots sont parfois durs mais toujours percutants et saisissants. Par le point de vue de 22 personnages, l’auteur nous transmet une émotion et l’on ne sort pas de cet ouvrage indemne.

Le Royaume d’Emmanuel Carrère Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Emmanuel Carrère est un écrivain à part. Il s’intéresse aux moindres détails, est curieux de tout. Dans cet ouvrage, il mène une véritable enquête sur les origines de la chrétienté et sur la résurrection. Le Royaume n’est pour autant pas un travail d’historien, mais bien d’écrivain. Il nous plonge dans cette période de l’histoire tout en s’attachant à des personnages, essayant de comprendre leurs convictions et leurs motivations pour cette nouvelle religion. Un ouvrage passionnant qui ouvre l’horizon et fait cheminer notre pensée.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’amour et les forêts d’Éric Reinhardt

Ce roman est avant tout le portrait véridique d’une femme, de son courage et de sa volonté alors qu’elle était prisonnière d’un enfer conjugal. L’amour et les forêts devient vite une tragédie, avec pour personnage central cette femme au caractère fort, Bénédicte Ombredanne qui a elle-même demandé à l’auteur de raconter son expérience. A travers le harcèlement, Éric Reinhardt nous décrit les perversités de la société. Plongez vite dans ce roman fort !

Charlotte de David Foenkinos Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

On connaissait David Foenkinos pour sa manière formidable de raconter des histoires d’amours balbutiantes avec La délicatesse. C’est pourquoi nous sommes ravis de retrouver cet auteur de talent en lisant Charlotte, hommage à Charlotte Salomon, artiste morte à Auschwitz. Ce roman est presque une déclaration d’amour tant David Foenkinos est fasciné par cette femme qui a occupé ses pensées pendant 8 ans. L’auteur a enquêté sur Charlotte Salomon dès le moment où il a découvert son œuvre, pour un rendu magistral que vous devez vous empresser de découvrir !

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’aménagement du territoire d’Aurélien Bellanger

Le titre de cet ouvrage n’est pas glamour, et pourtant l’histoire est passionnante. Aurélien Ballanger nous raconte la création d’un empire familial à la française, dans le département de la Mayenne. La richesse arrive avec le développement du TGV et le pouvoir politique qui gravite autour de l’aménagement du territoire. L’auteur se lance dans des détails méticuleux sur la construction des lignes ou les enjeux locaux entre autres. Ce roman nous livre une partie de l’histoire de France et permet de comprendre notre société actuelle.

Et vous, qu’avez-vous retenu de cette rentrée littéraire ? Pensez-vous qu’il s’agit d’une période importante pour la littérature ?

Article écrit avec la participation de Louise

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Ce qu’il s’est passé à la Foire du Livre de Bruxelles 2013

Le pays de Tintin a accueilli en sa capitale, Bruxelles, la célèbre Foire du livre pendant cinq jours, du 7 au 11 mars 2013. Evènement littéraire incontournable depuis plus de 40 ans, celui-ci a recensé plus d’un millier de maisons d’édition.

Foire_du_Livre_de_Bruxelles_EdilivreLes temps forts de cette saison 2013
La Foire du Livre de Bruxelles s’est divisée en trois moments thématiques majeurs. La bande-dessinée a tout d’abord retenu l’attention grâce à la mise en place de l’imaginarium, espace créatif et multi-sensoriel qui a souligné tous les ressorts de ce genre littéraire.

Le roman policier s’est imposé quant à lui comme le thème de l’année à travers l’intitulé « écrits meurtriers », décliné en 2 temps : « écrits meurtris » et « écrits meurtrissures » qui nous plongent dans la noirceur du monde et de l’Histoire ainsi que dans les tourments identitaires. Chaque année depuis 1998, un sujet fort était mis à l’honneur. Les « cuvées » précédentes avaient pour sujets centraux  2000, vision du futur, 2002, métissage en Europe, 2008, les mots en colère.
Enfin, l’Espagne fut le pays mis à l’honneur cette année, permettant de rendre Cervantès et Borgès plus accessibles et de faire connaître nombre d’auteurs hispaniques. Grâce à la mise en place d’un club littéraire, d’une librairie et d’une exposition, la patrie de Don Quichotte n’avait plus de secrets pour les visiteurs du Salon.

Acteurs, visiteurs et chiffres-clés !
Quoique moins étendue et moins fréquentée que son homologue français, la Foire du Livre bruxelloise a néanmoins attiré de nombreuses personnalités du monde littéraire et quelques « people » cette année. Parmi, les célébrités, on comptait notamment Amélie Nothomb, éternelle auteure  d’Acide sulfurique, Marc Levy, et David Foenkinos, romancier à succès de La Délicatesse.  Cependant, l’évènement ne recensait pas que des hommes
et des femmes de lettres. Divers acteurs du monde artistique se sont par ailleurs pressés sur les stands. Toutefois, outre les écrivains, de célèbres personnalités du monde artistique étaient présentes. Francis Huster, comédien du répertoire classique français, est notamment venu visiter la Foire.

Si les visiteurs connus se sont précipités lors de cette rencontre, les anonymes étaient Amélie_Nothomb_Edilivretoutefois moins nombreux que l’an passé. 60 000 personnes se sont rendues à la manifestation entre le 7 et le 11 mars, contre 70 000 l’an dernier ! Le public présent, venait des quatre coins de la Belgique mais aussi d’Europe.

Avez-vous assisté au Salon du livre de Bruxelles ? Qu’en avez-vous pensé ?

Article écrit avec la participation de Camille

Cap sur les nouveautés littéraires de 2013

Ami de récits exotiques et sentimentaux, admirateur fervent de témoignages politiques, amoureux de thrillers ou de fresques familiales, vous serez comblé par la diversité romanesque de ce début d’année.

nouveautes_litteraires_2013_EdilivreQuand les talents de la génération 2000 font leur come-back
Catherine Cusset revient tout d’abord avec L’Indigo, épopée narrant le périple de quatre occidentaux invités au festival de Bombay. Après avoir convié son lecteur dans le New-York universitaire (Le Problème avec Jane) puis dans l’Europe de la guerre froide (Un Brillant avenir), Cusset nous parachute cette fois dans une Inde menacée par le terrorisme. La finesse psychologique de l’écrivain s’impose comme l’atout incontestable de ce captivant récit. David Foenkinos fait également son grand retour sur la scène littéraire. Après l’hyper médiatisation de La Délicatesse, adapté au cinéma avec Audrey Tautou dans le rôle-phare, le prosateur suédois publie Je vais mieux. Foenkinos met en scène un quadragénaire dont la prospérité  financière et familiale est malmenée par un grave problème de santé. Ce roman contient tous les ingrédients qui avaient déjà contribué au succès des précédents opus de notre auteur qui sait traiter de sujets graves tout en délicatesse. Edito politique à présent, avec Bruno Lemaire, ancien ministre de l’agriculture, qui retient l’attention avec ses Jours de pouvoir dans lequel il témoigne de sa trépidante expérience au sein du gouvernement Fillon. Quelques révélations politiques fracassantes en vue ?

Quand les plumes infiltrent le milieu journalistique
Yasmina Reza relate dans Heureux les heureux les déboires de dix-huit personnages exprimant leurs insatisfactions sous forme de monologues. Elle y brosse notamment le portrait d’un reporter en mal d’amour, déçu par une vie conjugale contraignante. Dans le registre journalistique toujours, la psychanalyste Alice Massat signe une œuvre vertigineuse avec Les Quatre éborgnés. Ce roman rapporte la perversion cruelle dont sont victimes une jeune reporter et trois de ses proches. Les mésaventures de ces personnages permettent à Reza de brosser un portrait au vitriol de la société contemporaine. Enfin, c’est l’américain Thomas H.Cook qui retient notre attention avec la parution de L’Etrange destin de Katherine Carr. Véritable polar, celui-ci met en scène un écrivain-journaliste, hanté par la disparition de son jeune fils, et déterminé à mener l’enquête pour retrouver une poétesse enlevée dans sa ville. Suspense, quand tu nous tient !

Quand les héros de 2013 se révèlent particulièrement atypiques
Des personnages en perte de repères: tels sont les protagonistes-clés d’Olivier Bleys et de Pascal Bruckner, auteurs respectifs du Le Maître de café et de La Maison des anges. Le premier narre les périples d’une famille italienne des années 1950 qui se lance dans un road-trip rocambolesque, sous l’influence du patriarche. Ce dernier conduira femme et nouveautes_litteraires_2013_Edilivreenfants jusqu’au Costa Rica ! Le second s’intéresse, quant à lui, aux errances sadiques d’un agent immobilier cynique perdu dans le Samu social parisien. Surpris par un trop plein d’ennui et de désabus amer, l’homme déferle sa violence sur les indigents qui croisent sa route… Trouvera-t-il le chemin de la rédemption ?

Alors, l’un de ces ouvrages a-t-il particulièrement attiré votre attention ?

Article écrit avec la participation de Camille