Tag Archives: classement


Ces mots, favoris des grands classiques de la littérature

Les vocables, les lettres se bousculent au portillon des livres, des intrigues, révélant toutes les richesses et les subtilités de la langue française. Portrait de quelques petits favoris !

Mots_les_plus_utilisés_EdilivrePleins phares sur quelques stars
Un lexicologue pointilleux a récemment analysé les termes les plus récurrents de la langue française, dans les grands classiques des 18ème, 19ème et 20ème siècles.
En tout, plus de 20 millions de mots ont été passés au crible. Cherchant à établir la fréquence des termes les plus employés, des verbes d’action tels que faire, aller, mais aussi de parole comme dire, et enfin d’état tels que être, avoir ont été recensés.

Bref, tous les basiques de notre langue, oscillant entre classicisme et atemporalité, sont passés au crible d’une étude approfondie, visant à décrypter les attitudes des personnages. On remarque que, interchangeables, ceux-ci désignent des actes quotidiens, mais aussi universels.
Machiste la langue française ? Il semblerait, par ailleurs, que le terme « homme » revienne à maintes reprises, bien loin devant celui de « femme ». Et pourtant, les héroïnes de la littérature ne manquent pas à l’appel.

Quand des mots baroudeurs plus spécialisés incarnent l’oeuvre d’une époque
Au 19ème siècle, dans les romans réalistes français, les mots les plus utilisés sont les termes « ouvrier », « camarade » ou encore « terre ». La littérature de l’époque, cherchant, avant tout, à décrire l’existence des différentes couches sociales, se veut la plus proche possible de l’âpre réalité des sphères sociales miséreuses mais aussi nanties.
Les champs lexicaux, nombreux et diversifiés, se réfèrent, tour à tour, à l’industrie commerçante des grands magasins dans Au bonheur des dames, au monde prolétaire et à la détresse sociale dans L’Assommoir, à l’univers des mineurs grévistes dans Germinal, tandis qu’un langage plus politique, sentimental, et épique peuple les intrigues de Stendhal et de Balzac.

Un prétexte pour défendre la langue française
En tout cas, que les mots soient populaires ou absents des classiques, certains penseurs les ont ardemment défendu. Jacqueline de Romilly, femme de lettres contemporaine, Ces_mots_favoris_des_grands_classiques_Edilivreancienne professeure émérite à la Sorbonne et à l’ENS, a procédé à une étude exhaustive sur les mots et la langue, qu’elle défend particulièrement.
Dans le jardin des mots, l’un de ses ouvrages les plus remarquables, propose notamment une étude approfondie des vocables, en décryptant leur étymologie, et leur évolution historique.

Pour vous, utilisez-vous certains mots plus fréquemment que d’autres ?

Edilivre est le 1er éditeur de France en 2013 !

Nous sommes heureux de vous annoncer qu’Edilivre est devenu le 1er éditeur de France en 2013 ! Comme chaque année, la Bibliothèque nationale de France analyse les tendances de la production de livres.
La semaine dernière, la BnF a présenté les résultats de la 3ème édition de son « Observatoire du dépôt légal : reflet de l’édition contemporaine », un document qui révèle les grandes tendances de l’édition française en 2013, statistiques à l’appui.

L’une des principales informations est le palmarès des principaux éditeurs déposant :
« En tête du palmarès des plus gros déposants figurent les mêmes acteurs que les années précédentes : l’ensemble Aparis-Edilivre qui est, pour la première fois, le principal déposant, suivi de près par L’Harmattan, Gallimard et Hachette ».

Merci à l’ensemble de nos auteurs pour leur confiance et pour ce bel esprit communautaire que vous nous aidez à entretenir.

Pour lire l’article complet en ligne, allez sur ce lien.

Article_Livre_hebdo_Edilivre

Les_livres_les_plus_vendus_en_2013

Les livres les plus vendus en 2013

2014 est l’occasion d’un bilan des meilleures ventes de livres de l’année précédente. Quels ont été ces œuvres qui ont raflé la mise en 2013 et accaparé l’attention des lecteurs ?

Le classement GFK, sous forme d’un top 50, a livré son verdict et révélé les meilleures ventes d’ouvrages de l’année 2013. 

Les_livres_les_plus_vendus_en_2013Les phénomènes
La palme revient à une bande-dessinée et pas des moindres puisqu’il s’agit du dernier tome des aventures d’Astérix le Gaulois, Astérix chez les Pictes, qui, malgré une sortie tardive (24 octobre 2013), s’est écoulé à 1,6 millions d’exemplaires. Casque bas au petit gaulois. Avec ses trois tomes, la série Cinquante nuances d’E.L. James s’est taillée une place de choix dans le cœur des lecteurs, avec pas moins d’1,8 millions d’exemplaires cumulés. La trilogie truste à elle seule les 2ème, 3ème et 4ème places du classement. 

Les polars ont toujours la cote
Les_livres_les_plus_vendus_en_2013
Le polar confirme son succès auprès des lecteurs français. Tous les habitués sont là : Camilla Läckberg (Le gardien de phare, + de 180 000 exemplaires), Harlan Coben (Sous haute tension, + de 176 000), Arnaldur Indridason (La Muraille de lave, 159 000). L’inévitable Inferno de Dan Brown s’est lui écoulé à 500 000 exemplaires tandis que l’écrivain français Fred Vargas et son Armée Furieuse réussissent une belle performance (166 000). « Petit » score en revanche pour le maître de l’épouvante, Stephen King, et son Docteur Sleep. La suite pourtant attendue de Shining ne se hisse qu’à la 42ème place (144 000 ventes).

Les auteurs francophones, entre habitués et bonnes surprises
Côté langue française, on retrouve pléthore d’auteurs dont les noms apparaissent régulièrement en tête des ventes. Marc Lévy (Un sentiment plus fort que la peur, Si c’était à refaire, + de 700 000 exemplaires cumulés), Guillaume Musso (Demain, près de Les_livres_les_plus_vendus_en_2013440 000), Jean D’Ormesson (Un jour je m’en irai sans avoir tout dit, près de 190 000 ), Amélie Nothomb (La Nostalgie heureuse, 135 000), David Foenkinos (Les Souvenirs, + de 170 000). Grégoire Delacourt et sa Liste de mes envies réalisent un gros score et se hissent à une excellente 15ème place avec plus de 330 000 exemplaires vendus.

Trois bonnes surprises dans ce classement. Prix Goncourt des lycéens et Grand prix de l’Académie française, La vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker atteint la 18ème place avec 250 000 ouvrages vendus, suivi par L’Extraordinaire voyage du fakir coincé dans une armoire Ikea de Romain Puèrtolas qui s’est écoulé à plus de 216 000 exemplaires (25ème) et devancé par le savoureux livre Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (17ème, 270 000 exemplaires).

Les_livres_les_plus_vendus_en_2013Merci le cinéma
Enfin, deux ouvrages ont bénéficié des sorties récentes de leur adaptations au cinéma. L’écume des jours de Boris Vian a réalisé 174 000 ventes, dans la foulée du film de Michel Gondry. Plus curieux, le bon score de La couleur des sentiments de Kathryn Stockett qui réalise 138 000 ventes alors que l’adaptation date déjà de 2011.

Avez-vous lu certains de ces ouvrages ? Quels livres de 2013 vous ont particulièrement marqué ?

Article écrit avec la participation de Quentin