Tag Archives: Charlotte


Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre

Tour d’horizon des prix littéraires 2014

La semaine de remise des prix littéraires les plus prestigieux est passée et il est désormais temps de dresser un bilan. On peut noter que les jurés se sont voulus paritaires avec 2 femmes et 3 hommes primés pour leur ouvrage cette année. Voici un tour d’horizon des auteurs qui ont marqué les remises des prix en 2014.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Grand Prix de l’Académie Française est attribué à Adrien Bosc pour son ouvrage Constellation. Ce prix est attribué par 12 académiciens au livre qui est, selon eux, le meilleur roman de l’année. Une récompense suprême donc, qui ouvre le bal des prix littéraires. Constellation revient sur un crash d’avion mythique: celui qui a coûté la vie à Michel Cerdan, mais aussi à 47 autres passagers anonymes. Adrien Bosc s’intéresse à tous ses passagers dont l’existence a été éclipsée par celle du célèbre boxeur. Il expose également de façon méthodique l’enchaînement des faits qui ont conduit au crash de l’avion Constellation le 28 octobre 1949.

Le Prix Femina est attribué à Yanick Lahens pour son roman Bain de luneTour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce prix est remis par un jury entièrement féminin, pour critiquer le manque de parité du jury du Prix Goncourt. Yanick Lahens est une figure de la littérature haïtienne. Son dernier ouvrage, Bain de Lune traite des difficultés politiques en Haïti à travers le regard d’une famille sur trois générations. L’auteur est engagée dans le développement social et culturel d’Haïti et Bain de Lune nous livre une analyse de ce que traverse ce pays en pleine mutation.

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Médicis est attribué à Antoine Volodine pour Terminus Radieux. Fondé en 1958, le Prix Médicis a pour but de mettre en avant un auteur qui n’a pas encore la notoriété qu’il mérite. Cette année, le Prix met donc à l’honneur Antoine Volodine, connu également sous les pseudonymes de Manuela Draeger, d’Elli Kronauer et de Lutz Bassmann. A la fois roman de science-fiction et livre politique engagé, Terminus Radieux nous offre la vision d’un monde apocalyptique, malgré des paysages magnifiques. La Sibérie a été entièrement irradiée et des personnages fantômes cherchent à faire revivre le rêve soviétique. Mais cela sera-t-il possible dans un monde dirigé par le très puissant Solovieï ?

Le Prix Renaudot est attribué à Charlotte de David Foenkinos. Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_Edilivre
Ce roman est l’un de ceux qui avaient marqué la rentrée littéraire, le Prix Renaudot le consacre désormais comme l’un des meilleurs romans de l’année. Ce prix a été créé en 1926 par des journalistes impatients de connaître les résultats du Prix Goncourt. Charlotte est un roman bouleversant qui dépeint la vie de l’artiste peintre Charlotte Salomon, déportée et assassinée à Auschwitz alors qu’elle était enceinte. L’auteur est passionné par son sujet et il nous livre dans ce roman un portrait magnifique qui ne laissera personne indifférent

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014_EdilivreLe Prix Goncourt est attribué à Lydie Salvayre pour Pas pleurer. Edmond de Goncourt crée ce prix par testament en 1896 et la première récompense est proclamée le 21 décembre 1903. C’est le prix littéraire français le plus ancien, et il est de ce fait considéré comme très prestigieux. Pas pleurer est un roman sur la guerre civile espagnole qui mêle deux voix. Au premier abord, on découvre cette histoire à travers la parole du célèbre écrivain Georges Bernanos, témoin privilégié de cette guerre. Puis vient celle, anonyme, de la mère de la narratrice. Lydie Salvayre joue avec ces deux personnages. Son écriture diffère, passe d’un style classique et épuré à un langage plus familier, parfois bancal, lorsqu’elle fait parler l’un ou l’autre de ses deux témoins. Un exercice de style qui n’en reste pas moins un témoignage poignant de l’Espagne des années 30.

Et vous, suivez-vous les prix littéraires pour vos propres lectures ? Quel est selon vous le meilleur livre de l’année ?

Article écrit avec la participation de Louise

Tour_d'horizon_des_prix_littéraires_2014

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Que faut-il retenir de la rentrée littéraire 2014 ?

Ça y est, nous sommes en Octobre et la rentrée littéraire, cette période d’effervescence est dernière nous. De nombreux livres étaient présents sur les étagères des librairies et nous avons décidé de faire le retour après-vente de cette rentrée en vous présentant cinq ouvrages qui retiendront sûrement votre attention.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivrePeine perdue d’Olivier Adam

Peine perdue est le portrait des laissés pour compte de la société. Olivier Adam s’intéresse à la vie et au quotidien de ces classes populaires qui forment la société française. Ses mots sont parfois durs mais toujours percutants et saisissants. Par le point de vue de 22 personnages, l’auteur nous transmet une émotion et l’on ne sort pas de cet ouvrage indemne.

Le Royaume d’Emmanuel Carrère Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

Emmanuel Carrère est un écrivain à part. Il s’intéresse aux moindres détails, est curieux de tout. Dans cet ouvrage, il mène une véritable enquête sur les origines de la chrétienté et sur la résurrection. Le Royaume n’est pour autant pas un travail d’historien, mais bien d’écrivain. Il nous plonge dans cette période de l’histoire tout en s’attachant à des personnages, essayant de comprendre leurs convictions et leurs motivations pour cette nouvelle religion. Un ouvrage passionnant qui ouvre l’horizon et fait cheminer notre pensée.

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’amour et les forêts d’Éric Reinhardt

Ce roman est avant tout le portrait véridique d’une femme, de son courage et de sa volonté alors qu’elle était prisonnière d’un enfer conjugal. L’amour et les forêts devient vite une tragédie, avec pour personnage central cette femme au caractère fort, Bénédicte Ombredanne qui a elle-même demandé à l’auteur de raconter son expérience. A travers le harcèlement, Éric Reinhardt nous décrit les perversités de la société. Plongez vite dans ce roman fort !

Charlotte de David Foenkinos Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre

On connaissait David Foenkinos pour sa manière formidable de raconter des histoires d’amours balbutiantes avec La délicatesse. C’est pourquoi nous sommes ravis de retrouver cet auteur de talent en lisant Charlotte, hommage à Charlotte Salomon, artiste morte à Auschwitz. Ce roman est presque une déclaration d’amour tant David Foenkinos est fasciné par cette femme qui a occupé ses pensées pendant 8 ans. L’auteur a enquêté sur Charlotte Salomon dès le moment où il a découvert son œuvre, pour un rendu magistral que vous devez vous empresser de découvrir !

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_EdilivreL’aménagement du territoire d’Aurélien Bellanger

Le titre de cet ouvrage n’est pas glamour, et pourtant l’histoire est passionnante. Aurélien Ballanger nous raconte la création d’un empire familial à la française, dans le département de la Mayenne. La richesse arrive avec le développement du TGV et le pouvoir politique qui gravite autour de l’aménagement du territoire. L’auteur se lance dans des détails méticuleux sur la construction des lignes ou les enjeux locaux entre autres. Ce roman nous livre une partie de l’histoire de France et permet de comprendre notre société actuelle.

Et vous, qu’avez-vous retenu de cette rentrée littéraire ? Pensez-vous qu’il s’agit d’une période importante pour la littérature ?

Article écrit avec la participation de Louise

Que_faut_il_retenir_de_la_rentrée_littéraire_2014_Edilivre