Autour du livre


26 novembre 2013
Posté par
Flora

Les tablettes et smartphones font les yeux doux aux lectures numériques

Alors que la lecture numérique progresse considérablement en France et que le livre numérique se porte au mieux, smartphones et tablettes continuent leur marche en avant, raflant au passage 1/3 des lectures des titres de presse.

Tablettes_et_smartphones_lecture_numérique_EdilivreEffet de mode
Les tablettes et liseuses ont le vent en poupe. En France, les chiffres de 2012 traduisent une nette augmentation du nombre de ventes de ces deux supports : 3,6 millions de tablettes vendues et plus de 300 000 liseuses (les ventes devraient atteindre les 500 000 unités en 2013, chiffres GFK). La multiplication des différentes tablettes et liseuses, toujours plus innovantes et constamment repensées, n’est pas étrangère à cette hausse. A ce titre, Amazon ou Bookeen ont encore récemment commercialisé de nouveaux modèles, afin de répondre à la demande de plus en plus forte des consommateurs. Résultat : 17 % des Français possèdent aujourd’hui une tablette (étude Audipresse, organisme qui mesure l’audience de la presse en France) contre 11% qui utilisent une liseuse (étude Deloitte, 2013). Les ventes de smartphones, également ciblés par le marché du livre numérique, continuent elles aussi d’augmenter, à raison d’une hausse de 26% entre 2012 et 2013.

La lecture numérique gagne du terrain
Les Français se montrent toujours plus friands de lectures en ligne. Pour preuve, le succès des ebooks ne cesse de se confirmer, avec un chiffre d’affaires total dépassant les 21 millions d’euros en 2012 (soit 0,6% du marché global du livre, chiffres GFK). Une progression qui n’est pas sans conséquences sur les acteurs du marché du livre, obligés de s’adapter. Ainsi, 37% des libraires assurent aujourd’hui un service de vente en ligne et les bibliothèques numériques s’étoffent, proposant toujours plus d’ouvrages.

Il y a peu, les Etats-Unis ont même expérimenté la première bibliothèque rassemblant uniquement des ouvrages numériques, modèle qui pourrait faire des émules dans le monde et pourquoi pas en France.
Pourtant et malgré tous ces chiffres qui traduisent un évident engouement pour la lecture numérique, une partie du lectorat reste attachée au format papier. 55% des Français (étude de la chaire Economie numérique de l’Université Paris-Dauphine, janvier 2013) se déclarent en effet peu enclins à abandonner le support papier (sans pour autant rejeter catégoriquement l’usage du numérique).

Tablettes_et_smartphones_lecture_numérique_EdilivreLes titres de presse en vogue
Les grands gagnants du phénomène de lecture numérique sont les titres de presse, dont l’activité en ligne s’est décuplée. Les chiffres sont éloquents puisque plus de 23 millions de Français, âgés de 15 ans et plus, lisent au moins un titre de presse en version numérique une fois par mois. Cela représente une hausse de 33% de cette pratique sur les tablettes et smartphones, entre 2012 et 2013 (AudiPresse). Et avec la multiplication des organismes de presse sur Internet, soucieux de s’éviter les difficultés des éditions papiers, ce n’est probablement qu’un début.

Et vous, êtes-vous amateur de lectures numériques ? Comment envisagez-vous l’avenir du livre ?

Article écrit avec la participation de Quentin