Soutien de François Hollande aux libraires

Le mois de mars sonne la fin de l’hiver et du Salon du Livre mais aussi l’heure pour François Hollande de témoigner tout son appui au secteur du livre.

François_Hollande_EdilivreEnjeux économiques d’un secteur en difficulté
François Hollande a réaffirmé sa volonté de venir en aide aux librairies, secteur menacé par la hausse de la TVA sur le livre. Il reconnaît notamment que le taux de TVA, qui a augmenté de 2 %, affaiblit considérablement la vente des livres papier, et qu’il existe un véritable risque de disparition des librairies, lieux de culture et d’échange, auquel il faut remédier.

Soucieux de préserver ce secteur, François Hollande s’est donc adressé, à la veille du Salon du Livre de Paris, à un parterre de professionnels comprenant notamment Aurélie Filippetti. Il a affirmé sa volonté de mettre sur un pied d’égalité le livre papier et le livre numérique sur un plan fiscal. Il a salué l’engagement de la ministre de la Culture pour le rapprochement entre les bibliothèques et les librairies et s’est réjouit, par ailleurs, de la mise en place du contrat d’édition  entre auteurs et éditeurs, bientôt officialisé entre le SNE et le Conseil Permanent des Ecrivains.

Les conceptions littéraires de François Hollande
Hollande a insisté sur la place prépondérante du livre dans le secteur culturel, sur son importance dans la construction de l’identité des êtres. Il ajoute que « Le livre fait partie de notre histoire, représentant une économie de 4 milliards d’euros et 10 000 emplois directs ».
Affichant une volonté de rendre le livre papier accessible à tous, le Président se revendique lui-même comme un grand lecteur. Ses romans de chevet ? D’éternels classiques, tels que les multiples tomes de La Comédie humaine de Balzac.
Le Président a souligné l’importance du réseau de librairies urbaines, lieux de culture et de communication selon lui. Il a défendu l’importance de l’accès à la lecture dès le plus jeune âge. Il faut donner aux enfants l’envie de lire, dans une société qui dévalorise la culture selon lui. « Lisez, lisez, cela rend heureux et intelligent » conclut-il.

Que pensez-vous des mesures envisagées par François Hollande ?

Article écrit avec la participation de Camille