Le Sable de Bankal

Par Dominique Loquin

Thème : Roman policier / suspense

Format : Grand Format (170x240)

Nombre de pages : 342

Date de publication : 18/07/2011

ISBN : 9782812189005

Disponible

Livre papier
27,00 €

Livre numérique : format Pdf
4,99 €

Résumé

« […] Nous sommes face à un futur cataclysme d'une envergure encore inconnue. Je crois que nous n'en vivons même pas les prémices. Nos services de renseignements et de sécurité tentent d'établir des relations entre des faits qui semblent totalement étrangers les uns aux autres. Le carnage qui a eu lieu à Bankal face aux dix tueries de juin, bien plus chirurgicales, en est un exemple. Même si nous réussissons malgré tout à démanteler plusieurs cellules terroristes, nous savons que nous ne touchons pas cette organisation. Nous n'avons pas avancé d'un iota en quatre mois d'investigations et les conflits entre les services de la DST, de la PJ et des RG deviennent insolubles et empirent la situation. À croire qu'ils le font exprès. L'UCLAT n'est qu'une belle idée sur le papier. Nous ne pouvons rien anticiper, nous n'avons aucune idée de l'ennemi à combattre. Ce qui est en train de naître, de s'installer tout doucement, va créer un tel raz de marée, que notre institution n'y survivra pas. Ni elle, ni les êtres qui la composent. Le monde politique va connaître un véritable Big-bang. S'il faut en croire ce qui est en train de se dessiner, toutes nos élites vont être décimées, les unes après les autres […] » Terrorisme international, méthodes de tueries évolutives, la France est ici le terrain d'expériences d'organisations secrètes qui utilisent des puissances paranormales. L'enquête policière va peu à peu lever le voile sur une manipulation de dimension planétaire. Un roman policier de belle qualité qui met en scène une sorte d'Ignatius Reilly des temps modernes dans une France que des kamikazes ont plongé dans la peur et l'overdose d'antidépresseurs. Le classicisme lexical vient relever la modernité du style et met en relief son énergie. Convaincant.

Avis des lecteurs

Un bon moment... - 28/07/2011

Marrant, acéré...parfait pour l'été ! (ou pour le métro, pour les moins chanceux)

Génial ! - 18/07/2011

Jean Paul m'a fait mourir de rire, Matt le suspect n° 1 et le flic Tony Cassandre m'ont fait craquer, Nancy et Nadia m'ont boulversée, et je ne parle pas des autres personnages... C'est un super film d'action ! Ca suinte l'amour partout. Certaines pages sont de la pure poésie. Quand Loquin fera tout un livre avec cette rare qualité d'écriture... Allez tout de suite à Bankal, vous n'en reviendrez pas, ou plutôt si, mais un peu plus heureux. Merci Mr Loquin

Magnifique ! - 22/06/2011

Mystères et suspens. Une pléiade de personnages prêts à entrer morts ou vifs dans la légende. Et un humour acéré. J'aime

Un grand moment - 21/06/2011

Suspense et rebondissements, un gand moment ! C'est aussi un humour acéré, une pléiade de personnages prêts à entrer dans la légende... Merci

Parfum d'authenticité... - 18/06/2011

On croit s'être aventuré dans une énième version de "grand complot mondial", tous les ingrédients sont là. Point du tout. Avec ses airs qui n'en veut pas, l'auteur nous embarque dans une histoire avec des personnages éclairés d'humanité simple, plein de bon sens. Même si le sinistre Markovic sent Sarkozy à plein nez, Mariane sent la France, et ça pue merveilleusement bien le suspense ! A l'image de celui d'Astérix, Bankal est un bon village gaulois hors-la-loi ! Votez Bankal !

Super suspense pour une fin ouverte sur une immense question, et nous, que ferait-on ? - 18/06/2011

Histoire paplpitante qui nous prend doucement, nous fait rire, nous questionne, nous fait le coeur impatient de savoir, "qu'est-ce qui se passe" et, une fois l'écheveau dévoilé, pour en arriver à la fin à "que va-t-il réellement se passer" ? Ce qui nous ramène à nous, "que ferions-nous, nous ?" Ca se passe sur trois jours, heure par heure, l'écriture est fluide, se colle comme par magie à l'énergie de chaque personnage abordé. A emporter cet été !

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.