Interview écrite


5 mars 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Marc Thomassey, auteur de « Princesse Anna, François Perrin/Pignon : deux figures du personnage naïf, attachant et maladroit »

Présentez-nous votre ouvrage

« Princesse Anna, François Perrin/Pignon : deux figures du personnage naïf, sympathique et maladroit » est une analyse comparative et illustrative qui met en évidence des similitudes entre les personnages de la princesse Anna de « Frozen » (« La Reine des Neiges ») et François Perrin/François Pignon des films de Francis Veber. Il est avant tout illustratif car il présente et commente les similitudes au travers d’exemples (répliques, situations) venant des histoires respectives des deux personnages.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai écrit ce livre parce que je désirais partager une réflexion personnelle sur la fiction au public. En outre, j’ai trouvé amusant et intéressant de présenter au public des similitudes entre des personnages dont les univers sont si distincts qu’on ne penserait point à les comparer en m’appuyant sur des faits concrets. Enfin, j’adore l’écriture et me sens plus à l’aise avec le support livresque (numérique ou papier) pour partager mes réflexions.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon ouvrage s’adresse aux lecteurs qui s’intéressent au cinéma ou aux dimensions plus interprétatifs de la fiction, mais aussi à ceux qui ont aimé « La Reine des Neiges », les films de Francis Veber, voire les deux.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

J’ai voulu illustrer le fait qu’un archétype de personnage n’est pas strictement limité à un genre particulier et qu’il est réapproprié de diverses façons en fonction des récits.

Où puisez-vous votre inspiration ?

J’ai puisé l’inspiration pour cet ouvrage au travers de ma tendance à réfléchir longuement sur un sujet spécifique, à mon goût pour le cinéma et au domaine de la fiction et parce que j’ai adoré la plupart des films de Francis Veber et « La Reine des Neiges » de Disney. Sans l’appréciation de ces films, je pense que je n’aurais jamais pu repérer les similitudes commentées dans le livre et concevoir ce dernier.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je compte écrire des histoires de type romanesque dans le genre Fantasy, tenter une histoire en vers et composer une pièce de théâtre à la mode de l’alexandrin.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Bonne lecture.