Interview écrite


11 décembre 2017
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec DENISE PERIGAULT, auteur de « APPARTENANCE »

Présentez-nous votre ouvrage

Dans la vie, il nous arrive à tous de ressentir  le plaisir ou le poids d’appartenir à un mouvement, un groupe, ou même un individu particulier.

Ces choix contribuent à notre épanouissement personnel mais peuvent aussi nous détruire.  Ils ont aussi un impact sur la vie des autres.

J’ai voulu réfléchir à cette question,  en évoquant les implications de différents types d’appartenance, sans pour autant être exhaustive et, bien entendu, il y a en beaucoup d’autres dans la vie d’un homme ou d’une femme qui me font réaliser que cet ouvrage est incomplet mais, je pense que, pour ceux qui voudront bien le lire, ce début de réflexion pourra les amener à cheminer plus loin dans leur vécu et leur permettra  de s’arrêter sur les choix  de vie sur lesquels ils cheminent volontairement ou non.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Au début, mon intention n’était pas d’écrire un livre. Très souvent, j’écris un topo sur un sujet X ou Y à partir d’une réflexion entendue ici ou là et cela ne sort pas de mes fichiers perso ;  d’autres fois, les membres de l’association à laquelle je fais partie me demandent d’exposer mon avis sur une question ou de participer à un atelier sur un sujet psy.

Je me suis rendue compte que j’avais écrit pas mal de pages sur ce sujet « appartenance » et j’ai pensé que cela pourrait être édité.  Je ne pensais pas gagner de l’argent avec cela mais Internet étant un moyen de diffusion actuel, je pensais naïvement qu’en le lançant sur le web, beaucoup de gens le lirait.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Cet ouvrage s’adresse à tous car c’est un sujet universel. Tout le monde appartient à un groupe, qu’il s’agisse d’une famille, d’une nation, d’une école, d’un groupe politique ou religieux.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

A travers ce livre, le message que je veux transmettre est : posez-vous un instant, arrêtez de courir vers n’importe quel but, arrêtez de souffrir parce que vous vous  sentez pieds et poings liés à un groupe non ou mal choisi ; pesez le pour et le contre de vos choix et tirez-en le meilleur pour votre épanouissement personnel et celui de ceux que vous aimez.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration ? Elle me vient sans que je la cherche. J’ai envie de me lever parfois la nuit pour écrire mais je suis bien trop fainéante pour le faire et je préfère dormir.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je tente le roman. Si les autres me lisent, je publierai ;  sinon, mes cogitations resteront dans mon ordi.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Un dernier mot sera : ne soyez pas des moutons qui ne lisent que les ouvrages publiés par de grands éditeurs ou des personnages connus.  Il y a de bons et de mauvais éditeurs ou auteurs partout !

Bonne lecture si vous choisissez de me lire et merci à Edilivre d’avoir accepté d’éditer mon livre.