Rencontre avec…Paul Morghan

 

Paul Morghan, La Prince Essence est votre premier ouvrage publié chez Edilivre. Que pouvez-vous nous en dire ? D’abord un grand merci, à l’ensemble d’ Edilivre, réactive et constructive. Dire quoi,…le plus simple c’est de le lire. On ne peut se faire une idée des choses qu’une fois qu’on les a vécues ou lues.  Disons que dans ce premier volet, j’ai voulu lancer certaines pistes.

Comment décririez-vous Hugo, le personnage principal de  La Prince Essence ?
Je pense qu’il se décrit très bien lui-même. Il nous livre ses peines, ses joies, ses ressentiments, ses pensées…Il vit et tente de l’exprimer. Hugo se construit dans ce premier volet…Après, dans chaque livre, et là tous les auteurs se reconnaîtront, nous définissons notre propre expérience. Hugo est ainsi, il partage la sienne. Vous savez, l’important n’est pas de l’écrire ou de le lire, mais de le vivre, un peu ce que Hugo veut transmettre.

Y a-t-il un message que vous voulez délivrer à travers ce livre ?
J’en ai plusieurs. Le principal dans ce premier opus, est que si nous gardons notre même perception des choses, avec nos mêmes réflexes, alors il nous arrivera la même chose.
Et tout ceci se reproduit dans le Micro et le Macro.
C’est un peu ce que nous vivons au niveau politique aujourd’hui, ou footballistique, nous prenons toujours les mêmes, Hugo vous le dirait très bien…  Que voulez-vous qu’il nous arrive, à part ce que nous avons déjà vécu ?
Je sais aussi, qu’en lui-même, Hugo vous dirait qu’il peut exister autre chose…Mais un jour.

Si vous deviez définir votre style d’écriture, lequel serait-il ?
Je n’en ai aucun,…j’ai le mien.
Un écrivain  célèbre me l’a écrit un jour, en plus d’être joueur…Le style fait L’homme.
L’empreinte, j’écris avec la mienne, …Mais ma foi, peut être qu’un jour cela sera un style.
Peut être qu’un jour les gens penseront avec leurs sens, et non avec ce qu’on leur a enseigné. Même si l’enseignement est important.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour achever La Prince Essence?
Le plus dur fut de le commencer,…Dans ce que j’ai appris, rien n’est achevé.
Mais j’ai voulu transmettre.
Honnêtement, je répondrai trois ans, mais l’écriture s’est faite en un mois.
Et puis un jour, j’ai observé mes multitudes de pages en format A4…Alors j’ai scindé le tout en trois parties, en me disant que je ne publierai le reste que si ça intéresse.
La Prince Essence, restera ma première idée de titre de cet ensemble.

Avez-vous des projets d’écriture en cours de publication ?
Non j’observe le résultat du premier.  Mais j’ai effectivement beaucoup d’idées,…Gageons que ça devienne ensuite des projets. Que dire de plus, dans la Prince Essence…dans sa suite,…Hugo est lié à la famille Raspoutine, et il vous montrera comment on se sert du temps.

Merci à Vous…