Interview écrite


3 avril 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Yannick Lavigne, auteur de « Névroses et turpitudes »

Yannick_Lavigne_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
« Névroses et turpitudes » est un recueil de poèmes plutôt centrés sur l’amour et ses multiples facettes, le vrai, le faux, le bonheur, le malheur et ses dérives.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’écris depuis toujours sur des cahiers sans me relire. Et sous la pression de ma famille et de mes amis proches, j’ai recopié les textes sur Word et j’ai envoyé le recueil à plusieurs maisons d’édition qui, à mon grand étonnement, ont répondu pour la grande majorité favorablement. J’ai choisi Edilivre car ils ont été les premiers à me répondre, tout en étant d’une grande patience avec moi et d’ailleurs, je les en remercie. Le début d’une belle aventure, en somme…

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Je peux être assez cru, mon recueil s’adresse donc à un public averti pouvant comprendre que la fiction dépasse souvent la réalité… Quoique…

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Il m’est très difficile de parler des qualités de mon recueil mais si je dois définir mes poèmes, je dirais que j’écris avant tout à l’impulsion. Autrement dit, je laisse parler mes tripes. S’il m’arrive d’écrire de façon réfléchie, j’aime avant tout donner libre cours à mon instinct.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Je ne suis pas sûr de vouloir faire passer un message au travers de mes textes.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour les textes réfléchis, elle me vient de mes amis (« Humiliations » par exemple, merci Julie!) mais aussi du monde qui m’entoure, plus ou moins proche, en forçant aussi le trait bien sûr. Comme j’ai eu une enfance amère, brutale et plutôt solitaire, je suis tombé petit à petit dans les livres et ensuite dans l’écriture. J’ai cette impression de vider un trop plein qui m’habite et ça me fait du bien. J’écoute aussi énormément de musique en écrivant et certains groupes ou artistes m’inspirent beaucoup, comme Portishead, Bashung, Joy Division ou encore Morcheeba pour ne citer qu’eux !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Comme j’écris énormément et depuis très longtemps, j’ai déjà quelques recueils de poèmes qui j’espère seront publiés après « Névroses et turpitudes », mais aussi des pièces de théâtre et quelques nouvelles. Avec ma compagne, nous travaillons notamment sur une série de contes pour enfants et nous envisageons de créer une bande-dessinée avec un concept innovant.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Les mots et leurs trémolos, ils sont si beaux
Ils dansent, ils chantent, ils envahissent
Telles des potions maléfiques qui glissent
Pour ne former que haine, tristesse et maux
Chez des humains pas si normaux
Qui ne cherchent que le culte du beau

Bonne continuation…
  .