Interview écrite


18 mai 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Y. Castañer, auteur de « Pour que vive l’afición »

Y_Castañer_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Ce livre vient du cœur, c’est un hymne à tous ceux qui comme moi ont l’afición dans les veines ou qui souhaitent découvrir cette passion tauromachique. A l’heure où la tendance est à l’oubli des valeurs fondamentales qui nous ont forgées, j’ai pris ma plume et retranscris une vision jeune, démontrant qu’une nouvelle génération s’intéresse à la tauromachie. La jeunesse ne souhaite pas voir s’effondrer des piliers de notre histoire, ainsi que notre culture régionale.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Par passion. J’avais en tête depuis bien longtemps tous ces textes. J’ai donc profité des moments calmes de l’hiver pour prendre mon crayon et poser mes pensées sur du papier. Lorsque la passion est en nous, je trouve que l’on arrive plus facilement à transmettre ses émotions.

À quels lecteurs s’adresse votre ouvrage ?
À tous ! Pour les aficionados, je transcris une vision tauromachique jeune et ambitieuse. Mais aussi à tous ceux qui souhaitent connaître et comprendre cette passion, un lexique est d’ailleurs disponible pour que l’ouvrage soit compris de tous.  »

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Tout simplement que nos traditions font partie intégrante de notre état d’esprit, de nos valeurs. Sans elles, nous perdons notre identité. Les gens du Sud ont la fierté d’avoir un art et une qualité de vie exceptionnelle, mais il ne faut pas oublier que sans cette flamme du Terroir cela n’a plus aucune raison d’être! Heureusement, je constate qu’autour de moi, la jeunesse souhaite prendre le relais de ses aînés avec autant d’amour et de passion…

Où puisez-vous votre inspiration ?
De mon parcours personnel, j’ai voulu transmettre les valeurs taurines qui forgent un gars du Sud. Mais aussi directement de moments vécus dans les arènes. A chaque passage, je ressens une émotion différente qui crée l’inspiration. Tel un matador, qui de sa cape mène le toro, de ma plume j’utilise le verbe…

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je n’en sais rien. Chaque chose en son temps. Le thème sera sans doute sur l’amour du Terroir, avec un grand T.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Adishatz ! Et bonne lecture…