Interview écrite


10 janvier 2017
Posté par
Flora

Rencontre avec Warren S.M. Bennett, auteur de « Werewolf Confessions »

Warren_S_Bennett_EdilivreOù habitez-vous ?
Je vis actuellement dans la région Centre (36).

Présentez-nous votre ouvrage
« Werewolf Confessions » est le premier opus d’une saga de six livres. Werewolf est un roman d’action/aventure dans lequel on suit Warren Bennett, jeune New-Yorkais de 17 ans qui doit déménager chez son père en Alaska et qui se découvre être un loup-garou.  Il va intégrer une meute dirigée par Erado qui tente depuis des années de tuer un autre loup-garou du nom de Lupus qui fait tout pour assouvir une vengeance personnelle en éradiquant l’espèce humaine « normale » tout entière.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Uniquement par plaisir ! La différence est qu’au début cette histoire m’était uniquement dédiée, je l’avais écrite pour moi et puis j’ai décidé de l’envoyer à des maisons d’éditions. J’ai eu deux accords sur quatre, seulement, les maisons d’éditions demandaient une participation assez forte ce qui a fait que j’ai perdu trois ans ! Et puis on m’a parlé d’Édilivre, ils ont accepté mon ouvrage et aujourd’hui, pour mon plus grand plaisir, mon histoire est accessible à tous. Au départ je n’en étais pas conscient mais maintenant j’en suis sûr, car je me suis battu pour ça, j’ai écrit cette histoire pour les autres, pour les lecteurs, pour vous !

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
En soi, il n’y a pas de public visé, il peut plaire à tout le monde, à tous ceux qui s’y intéresseront, adultes ou adolescents. Néanmoins, je déconseille tout de même la lecture de mon livre aux enfants de moins de 12 ans afin d’éviter que ces mineurs ne soient exposés à du contenu inapproprié à leur groupe d’âge. En effet, mon histoire contient des scènes de meurtres et de blessures (souvent par l’utilisation d’armes), également certaines scènes sanglantes et gores, un peu de grossièreté, des menaces, des scènes de nudité ou faisant allusion au sexe, deux phrases à caractère sexuel, et enfin de la discrimination basée sur les races et la religion. Veuillez noter que cet avertissement ne reflète pas pleinement le niveau des propos tenus dans mon livre de l’incipit à l’excipit, tous ces détails ont été utilisé avec parcimonie et comme réel besoin scénaristique.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Deux choses : Tout d’abord que rien n’est impossible et qu’il ne faut surtout pas baisser les bras, car si je l’avais fait au bout d’un an (après avoir fini mon livre) je ne serai pas là à répondre à cette interview.  Et enfin, en premier lieu avec mon expérience pour la publication de mon livre, que rien n’est sûr et qu’il ne faut compter que sur soi-même, j’ai eu beaucoup de chance tout comme le personnage principal ! Et comme la plupart des lecteurs auront, je pense, l’âge du personnage principal, j’ai voulu faire transparaître ceci en racontant l’histoire à travers les yeux d’un personnage perdu dans le monde qui l’entoure, un jeune adulte qui ne veut pas grandir tout de suite et qui y est contraint, qui doit prendre des décisions réfléchies et claires, des décisions d’adultes donc, en ayant encore cette âme d’enfant qu’il ne veut pas perdre. Touché par ce sujet j’aborde aussi le harcèlement scolaire et ses conséquences à travers deux personnages : l’un qui était le harceleur (qui regrette et culpabilise de ce qu’il a fait subir aux autres et essaye de changer pour devenir quelqu’un de meilleur – car oui certains regrettent quand même) et l’autre ; la victime qui s’efforce de vivre avec le poids de ses souvenirs/moments douloureux sur le dos).

Où puisez-vous votre inspiration ?
N’importe où. Je peux avoir une idée en regardant un film, ou en lisant quelque chose, en écoutant les paroles d’une musique ou bien (c’est le cas pour une autre saga de livres) en rêvant. Je ne cherche pas à avoir des idées, j’attends simplement qu’elle vienne jusqu’à moi, car les meilleures viennent toutes seules. Je me souviens qu’une fois en voiture j’écoutais de la musique avec mes écouteurs et l’association de la musique et des paysages qui défilaient me donna une idée de livres. Pour moi c’est ça le secret : il ne faut pas chercher l’inspiration, car elle nous trouvera un jour ou l’autre.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai fini un conte et la suite de « Werewolf Confessions », j’ai trois sagas de science-fiction qui m’attendent, de nombreuses histoires d’amour pour rêver, et des histoires d’épouvantes pour frissonner un peu. En tout, plus de cinquante livres arrivent alors restez attentifs !

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Vis tes rêves !