Interview écrite


20 janvier 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Vincent Vallée, auteur de « Les Écrits parleront »

Vincent_Vallée_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Ce roman est le récit d’une fuite éperdue contre la mort, celle d’une institutrice juive contre les Allemands mais aussi les Français qui collaborèrent avec l’ennemi lors des fameuses rafles en 1943 à Paris entre autres.
La fuite d’Esther va l’amener chez Emile un libraire qui acceptera de la cacher, ils tomberont amoureux l’un de l’autre… Mais la fuite d’Esther continuera et Emile se retrouvera seul face à l’angoisse de ne pas savoir ce qu’il advient d’elle.
Trahisons, cruauté, torture, amour, voilà quelques ingrédients de ce livre qui m’a demandé un long travail d’écriture pour mon premier long roman. L’issue du récit? Inattendue…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai toujours été sensible à la Seconde Guerre Mondiale et plus particulièrement au sort des juifs. On va fêter si je puis dire les 70 ans de la fin de cette horrible guerre, j’ai essayé de narrer une histoire comme il y en a eu des tas durant cette guerre en y ajoutant des ingrédients qui me parlent, comme une librairie, les bas-fonds de Paris, etc.

Esther est-elle une personne que vous avez connue ?
Non, pas du tout elle est issue de mon imagination.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Les jeunes générations puisque je l’ai illustré avec un dessinateur amateur, néanmoins talentueux. Mais aussi tous les âges qui sont sensibles à cette période de notre histoire.

Comment s’est déroulé le choix de la couverture ainsi que l’illustration de votre livre ?
Avec mon illustrateur j’ai réfléchi à la scène de mon roman qui me parlait le plus, à découvrir. Contrairement au reste des illustrations la couverture est en couleur.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Ne pas oublier, enseigner sans cesse cette partie de notre histoire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Toujours des romans historiques, mais un récit sur une partie de l’histoire de ma région, mes ancêtres, les mines, les charbonnages…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Juste que j’espère qu’ils prendront du temps pour lire mon bouquin afin d’avoir des retours positifs mais les commentaires négatifs constructifs sont bien entendu les bienvenus. Dans l’espoir qu’ils prendront autant de plaisir à le lire que moi j’en ai pris à l’écrire.