Interview écrite


30 juin 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Valérie Charlot-Van Den Bergh, auteur de «Je suis là, fragments intimes»

Valérie_Charlot_Van_Den_Bergh_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Chaque histoire met en lumière un moment charnière de la vie des personnages des 15 histoires qui le composent. Ce ne sont pas des nouvelles, mais de courts instants sur un vécu décisif, voire essentiel, qui pourraient trouver place dans leur journal intime.
Chaque histoire se suffit à elle-même. Les 5 premières s’inscrivent dans une série intitulée« Brèves rencontres », les 5 suivantes dans la série « Petites histoires ordinaires sur la vie et la mort » et les 5 dernières dans celle d’ « Instants d’amour ». Le livre peut se liredans l’ordre, dans le désordre, au gré de l’intuition de la lectrice ou du lecteur. A elle ou à lui d’y faire librement son parcours. Les personnages sont très différents, les situations qu’ils vivent sont très diverses, toujours ouvertes, pleines d’émotion et ponctuées d’humour.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Il est né tout d’abord du désir d’inventer des histoires courtes et indépendantes, dont les fils conducteurs sont l’importance de l’instant présent et les questions essentielles, existentielles qui se posent à nous à des moments clés de notre existence particulière. On ne peut pas revenir sur le passé, il est derrière nous, même si, parfois, il nous rattrape ; l’avenir, quant à lui, n’existe pas encore, aussi peut-il être vécu comme inquiétant. C’est donc au présent que l’essentiel se joue. Une situation, une vie peut évoluer, changer, voire basculer l’espace d’un instant. C’est du moins ce que je crois. Ces histoires montrent ce changement à l’œuvre concrètement, simplement chez des personnages qui pourraient être chacun de nous. Elles montrent aussi les ressources inépuisables que recèle tout être humain.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
J’espère à un assez large public, dans la mesure où il met en scène différentes étapes de la vie, de l’enfance à la vieillesse. Certaines histoires parleront donc plus aux uns ou aux autres, en fonction de leur âge, de leur vécu. Mais j’espère sincèrement que la diversité des histoires pourra permettre à chaque lectrice ou lecteur de se retrouver, d’être touchée/é par une ou plusieurs situations. Je pense qu’elles doivent se vivre comme un voyage, à la fois intérieur etextérieur. La narration est plutôt introspective, tout en restant simple. Elle aborde un éventail émotionnel assez large. J’ai pris le temps d’étirer chaque instant, de lui donner son importance dans les détails, de m’y poser, de l’observer sans chercher à l’arrêter.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
La force de l’espoir, cette petite flamme qui nous pousse à agir, à faire des choix, à faire confiance. Il me semble que rien n’est figé, tout évolue sans cesse, souvent de façon imperceptible. Ce potentiel de changement est toujours là, même latent. Les rencontres, les liens humains, la force d’un individu, d’un seul mot d’encouragement peut même faire basculer une situation.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Partout, autour de moi, dans l’observation du réel, du vivant, dans les expériences, les rencontres, dans mon ressenti. Partout c’est aussi l’imaginaire, l’invisible, les sensations et les croyances, au sens large du terme.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’en ai plusieurs en cours, souvent très différents de cet ouvrage. Un roman totalement fantaisiste, plein d’humour et de folie, une nouvelle en puzzle et un recueil de poésies qui lui, prendra du temps ! Je suis aussi passionnée de cinéma et je me suis formée à l’écriture du scénario. Dans ce domaine, je travaille depuis un moment sur l’adaptation d’un roman, ainsi que sur un scénario original qui commence à voir le jour.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je suis profondément heureuse de pouvoir partager mon travail, il me passionne ! J’espère bien entendu trouver un public de lectrices et de lecteurs, car cette aventure est avant tout un partage. Si la diffusion de mon livre et le partage des idées qu’il contient peuvent permettre des échanges libres, ouverts et créer des liens, j’en serai ravie. Et bien sûr, si la lecture de ces histoires éloigne des peurs, apporte de l’espoir à ceux et celles qui les liront, ce sera ma plus belle récompense !