Interview écrite


4 février 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Thomas Knoepfler, auteur de « Météorologie paranormale ? »

Thomas_Knoepfler_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
L’histoire raconte, une enquête menée par deux frères, scientifiques, qui étudient les phénomènes météorologiques, dont les origines sont potentiellement paranormales. Accompagnés, d’une journaliste, dont le devoir est de prouver aux yeux des politiques, qui eux veulent faire dissoudre l’organisation, que le travail réalisé par ces scientifiques, et bel et bien nécessaire, sur le point de vu écologique.
Leurs efforts et leurs conclusions, pourront peut-être expliquer les aléas étranges, qui se produisent sur notre planète sur le plan climatique. Nos héros devront faire face à l’un des mystères météorologique, qui hante depuis des siècles nos esprits : les foudres en boules. Ils devront trouver et expliquer leurs origines, au péril de leurs vies.

Pourquoi avoir écrit de la science-fiction ?
La science-fiction, est un genre d’écriture, tout comme le fantastique, très variable, dont les frontières de l’imagination ne sont ni fermées, ni mesurées. Écrire ce genre de récit, m’a permis justement, de laisser nager mon imagination, dans des idées non limitées. Lorsque j’écris une histoire, je m’inspire toujours de faits réels, que je calque dans une histoire fictive. Un procédé que j’ai déjà utilisé dans « mutilations animales », mon premier roman, un triller sombre. Mais dans le roman de science-fiction le rêve prend la place du noir, et le roman en devient moins machiavélique. Ça a été pour moi une très bonne expérience.

Comment avez-vous enquêté sur les phénomènes météorologiques ?
Pour arriver à écrire cet ouvrage, cela n’a pas été une tâche évidente. J’ai dû me replonger, dans mes cours de physique du collège, ou encore dans mes cours d’histoire. Ayant également effectué des recherches sur internet, pour arriver à créer l’histoire autour des foudres en boules, cela m’a pris un temps fou. Environ deux mois de recherches et d’études sur la météo, les thermes employés, et aussi sur la construction des personnages et de l’histoire, ont été nécessaire. Il y a surtout eu énormément de lecture sur le thème que j’ai choisi.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Ce livre s’adresse surtout aux mordus de science-fiction, mais également à tout le monde. Chaque individu, petit ou grand lecteur, pourra apprécier le livre.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Notre planète est un énorme terrarium. Une super-puissance, qui a malheureusement une grande fragilité. L’éco-système est sans arrêt perturbé, par des activités irresponsables de l’être humain. La météo est un enchaînement de notre planète, qui lui permet de se régulariser. Mais cette météo, signe de colère, peut devenir très ravageuse. Le message que j’ai voulu transmettre, c’est que la météo est le langage propre de notre planète. Alors écoutons sa détresse.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Généralement, lorsqu’un sujet me passionne, c’est pendant mon sommeil, que certaines idées me viennent. Il me suffit parfois d’un mot, ou d’une phrase, pour trouver l’inspiration. Comme un musicien qui trouve une note étonnante, dans la musique qu’il compose, je puise mon inspiration dans la vie de tous les jours.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Dans les prochains livres, que je veux écrire, j’ai déjà beaucoup d’idées. La science-fiction en fera partie, mais pour les deux suivant, se sera surtout, un roman sombre, très sombre, et un drame fantastique.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Eh bien, je remercie d’avance les lecteurs qui achèteront mon livre. Pour les personnes me connaissant, et qui aiment plutôt mon style d’écriture noir, je les rassure en leurs disant que le prochain roman sera très noir.