Interview écrite


25 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Stella Chatelais, auteure de  » L’héritière des elfes « 

Stella_Chatelais_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
C’est une histoire féérique avec laquelle on peut s’évader de la réalité, avec une pointe de philosophie dans quelques passages.

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour écrire ce livre ?
Tout ce qui m’entoure. Des personnalités réelles, des situations vécues ou entendues, des faits divers. J’ai toujours su réinventer une histoire au gré de mon imagination.

D’où provient votre attirance pour l’univers fantastique, et plus particulièrement celui des elfes ?
C’est le film « Le seigneur des anneaux » qui m’a attirée dans cet univers, puis je me suis penchée un peu plus sur les elfes. J’ai très vite été intriguée par leur différence, car ils sont très charismatiques, et on s’aperçoit que c’est parce qu’il émane d’eux une très grande sagesse.

Comment vous êtes-vous mise à l’écriture ?
Pour combler l’ennui, j’étais devenue une lectrice férue de fantastique lorsque j’avais 25 ans. Deux après, quelqu’un m’a poussée à écrire, et j’ai répondu « Pourquoi pas ? je vais essayer. »

L’imagination se travaille-t-elle d’après vous ?
La mienne est un don, et était plus forte lorsque j’étais enfant. Pour le tome 2, le personnage « Aldaron, » et ses origines ont été inventés lorsque j’avais douze ans. J’ai eu la chance de m’en souvenir après tout ce temps. Certaines personnes n’ont pas toujours l’esprit créatif, mais à certains moments de leur vie.

Le tome 2 de L’héritière des elfes est-il actuellement en cours d’écriture ?
Il est déjà écrit, une amélioration et une correction est actuellement en cours, mais je prends mon temps.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Je voudrais d’abord remercier mes premiers fans pour leur avis et encouragement, ceux qui ont cru en moi, ma famille, Manu, Eric, mes nièces, mes neveux, à José, les amis des réseaux sociaux, Isabelle, Colette, Bouba, Monika, Petit Nuage, Stéphane, et à mes futurs les lecteurs. J’espère que ce livre leur permettra de rêver, et de s’évader un peu du quotidien.