Interview écrite


16 juillet 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Serge Kevin Biyoghe, auteur de « Henri Joseph Koumba Bididi, le dernier nabab du cinéma gabonais »

Présentez-nous votre ouvrage.

Mon ouvrage est une biographie sur le cinéaste gabonais Henri Joseph Koumba Bididi. Il est considéré comme l’un des plus grands sinon le plus grand réalisateur de l’histoire de son pays, auteur entre autres des films comme « Les couilles de l’éléphant » et de « Le colier du Mokoko ».  Ancien Directeur Général de l’IGIS de 2014 à 2017, Henri Joseph Koumba a été admis à la retraite le vendredi 29 Décembre 2017 après 38 ans de service.

Le cinéma est beaucoup plus qu’une passion pour Henri-Joseph Koumba, c’est sa vie : en dehors de son activité cinématographique professionnelle, il continue de consommer du cinéma en regardant des films. Sa seule manière de sortir de cet univers est de s’adonner au travail de la terre, à la vie de famille et à la pratique de sports légers : marche, ping-pong. Sans être un gentleman-farmer, il revêt assez souvent des bottes pour planter des arbres ou faire de la pisciculture en amateur. L’homme écrit, surtout des scenarii, et lit énormément (des essais sur tout, des romans et, encore, des ouvrages sur le cinéma.). Enfin, il aime écouter les musiques premières.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Parce qu’il était temps, comme je l’ai fait avec Pierre Emerick Aubameyang. En effet, rare sont les sportifs ou artistes gabonais qui ont fait l’objet d’une biographie par un auteur. Ce livre peut être considéré comme un témoignage, un support didactique du cinéma gabonais.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon ouvrage s’adresse principalement aux cinéphiles mais le grand public peut également y trouver son compte.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

A travers ce livre, je me place comme un précurseur dans l’écriture biographique du plus grand réalisateur gabonais. Je mets en exergue quelques épisodes clés de sa vie afin d’en comprendre les contours pour la nouvelle génération.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration me vient principalement de mon activité de journaliste, par mes différentes lectures et l’actualité du cinéma.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

J’ai sur le feu, une pièce de théâtre et bien d’autres projets.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je vous souhaite une bonne lecture !!!