Interview écrite


13 mars 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Séphora Markarian, auteur de « Le Temps d’une illusion »

Séphora_Markarian_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
«Le Temps d’une illusion» est un recueil de cinq nouvelles, très courtes, dont le point commun est le thème de l’illusion. On y trouve des personnages simples, qui sont victimes de leurs propres peurs, mais aussi de leurs propres rêves, et de leurs désirs. C’est un ouvrage qui met en scène des sentiments comme la solitude, la nostalgie ou encore l’angoisse. Certaines nouvelles illustrent des réactions possibles à la découverte d’une illusion comme le bonheur, ou le désespoir, et d’autres laissent au lecteur la possibilité de les imaginer.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’aime particulièrement écrire des nouvelles à chute et avoir un thème pour écrire me stimule énormément. Quand je me suis rendue compte que l’illusion se retrouvait dans chacune de mes histoires, j’ai voulu les rassembler. En 2012, j’ai remporté la première place d’un concours littéraire dans la catégorie jeunesse pour la nouvelle «Un morceau de mélomane» et ce prix m’a donné confiance pour écrire.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À toute personne curieuse de voir comment une illusion peut se présenter à nous. Je pense que chaque lecteur peut s’identifier facilement aux petites histoires que je raconte parce qu’elles transmettent une vision des choses, une idée, les personnages n’étant pas centraux.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Les nouvelles sont très courtes et peuvent ainsi plaire aux personnes qui n’aiment pas lire de longs textes. Elles sont écrites avec un vocabulaire simple à comprendre, et avec des phrases très concises.

D’où vient votre passion pour l’écriture?
De la lecture et de l’analyse de textes. Les mots sont ce qu’il y a de plus proche de nous puisque nous les utilisons en permanence et l’écriture, bien qu’elle soit difficile, est selon moi la plus belle et la plus évidente façon de s’exprimer.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Que nous pouvons tous être confrontés à une illusion à un moment donné, mais ce n’est pas quelque chose de grave car chacune prouve simplement que nous avons parfois en tête des images si fortes qu’on a la capacité de les rendre réelles le temps d’une minute. Il faut simplement savoir en apprendre quelque chose.

Où puisez-vous votre inspiration ?
La plupart du temps, je pioche des sujets de concours littéraires sur internet. Par exemple, le sujet du concours que j’ai remporté était «fantasme». Quelques lectures de recueils de nouvelles m’ont également aidée à visualiser les formes que pouvaient prendre une nouvelle, leur chute possible etc. J’ai principalement lu les nouvelles d’Annie Saumont et de Jacques Sternberg.

Pourquoi avoir choisi ce titre ?
«Le Temps d’une illusion» montre qu’une illusion ne dure qu’un temps et a donc une fin, plus ou moins brutale. C’est une sorte de pause pendant laquelle la réalité n’est plus objective.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai l’intention de continuer à écrire des nouvelles, car c’est la seule forme qui m’inspire réellement, et peut-être tenter de nouveaux concours et la publication d’un nouveau recueil.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère que vous apprécierez la simplicité de mes textes et que vous prendrez plaisir à imaginer toutes leurs interprétations possibles ! Merci d’avance aux personnes qui auront la curiosité de me lire !