Interview écrite


11 mai 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Sandrine Meuzard, auteur de « La Guerre des hommes – Tome 1 »

Sandrine_Meuzard_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Il s’agit de mon premier roman publié. Il met en scène plusieurs personnages découvrant des secrets cachés et vivant des aventures imprévues. C’est un roman intriguant et mystérieux qui va chercher le questionnement du lecteur.

Pourquoi avoir écrit « La guerre des Hommes » ?
Beaucoup d’écrivains disent qu’écrire est une source de réconfort et de liberté. J’écris plutôt pour me détendre et parce que j’aime l’idée de créer des personnages et de les rendre réels et attachants. Écrire c’est comme raconter un rêve que l’on aurait fait, le mettre sur papier afin de ne jamais l’oublier et de pouvoir le partager avec d’autres personnes.
L’idée d’écrire un tel type de roman me trottait dans la tête depuis un long moment. Pourtant, je n’ai commencé à l’écrire qu’en 2013. Avant ça, j’avais déjà pensé à certains personnages et au lieu de mon intrigue. J’ai finis par laisser aller mon imagination et après un long travail de motivation et de réécriture, La guerre des Hommes est né.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon livre s’adresse à tous les fans d’aventure, de magie et de fantaisie. Il est vrai qu’il s’adresse plutôt à des lecteurs jeunes, habitués à des lectures fantastiques et imaginaires. Mon livre s’adresse en réalité à toutes les personnes ouvertes d’esprit et curieuses.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Dans « La guerre des Hommes », il est surtout question de mélange. Mélange entre plusieurs croyances, plusieurs cultures et plusieurs mondes parallèles. Dans le monde où l’on vit, il y a beaucoup d’intolérance et j’ai voulu montrer que même si l’on est tous différents, beaucoup de choses nous unissent. Mes personnages doivent apprendre à se connaître et à s’apprécier. Les choses qu’ils vont vivre va les rapprocher ou les éloigner, mais au fond, tous sont libres de choisir leur destin.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Même si le mot «guerre» est présent dans le titre, mon livre ne prône pas la violence. Ce n’est pas pour autant un livre doux et mielleux. Je veux que les lecteurs se laissent bercer par l’histoire, tout en étant passionné et impatient de lire la suite.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne sais pas vraiment quoi répondre à cette question. Je puise mon inspiration autour de moi, par des gens que j’ai connu ou des événements vécus. J’ai aussi toujours eu une imagination très vive. J’imagine que les deux combinés donne le résultat obtenu.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai l’intention de continuer à écrire. Le tome 2 de «La guerre des Hommes» est en cours d’écriture et j’ai également prévu un Tome 3. Ensuite, j’ai l’intention de continuer à écrire, je l’ai toujours fait.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Surtout pour les écrivains en herbe en fait. Si écrire vous passionne et que devenir écrivain vous plaît, foncez. Ne laissez pas les autres vous dire que c’est stupide ou que cela n’est pas un métier. Écrire est une passion et tout comme certains jouent d’un instrument à merveille, votre don à vous, ce sont les mots.