Interview écrite


Salim_Rabiai_Edilivre
9 décembre 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Salim Rabiaï, auteur de « Les Bookers »

Salim_Rabiaï_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Les Bookers est un recueil de sept nouvelles diversifiées qui nous entraîne dans un univers intriguant et parfois surréaliste. De la conquête d’un passé enfoui à un avenir incertain, d’une rive à l’autre de la Méditerranée, les protagonistes sont continuellement à la recherche de leur vérité.

Pourquoi avoir choisi d’écrire des nouvelles plutôt qu’un unique roman ?
Tout d’abord parce que je suis un fervent lecteur de nouvelles qui généralement nous déroutent par leurs rebondissements. A mon sens, la nouvelle est dans l’obligation de surprendre le lecteur. C’est un exercice que j’affectionne énormément. Ensuite, les prémisses d’histoires se bousculant dans ma tête, je préfère les coucher toutes sur papier plutôt que de passer plusieurs mois à l’élaboration d’un roman et de ne pas exploiter les autres idées.

Vous êtes-vous inspiré du roman «  Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury, qui se place dans une société où tous les livres sont interdits, pour l’écriture de votre nouvelle Les Bookers ?
Je crois qu’à partir du moment où l’on évoque une société où les livres sont interdits, on pense obligatoirement à «  Fahrenheit 451 ». Ensuite, à chacun de trouver un autre angle et d’émettre un point de vue différent sur le sujet. Quoi qu’il en soit, Ray Bradbury est effectivement une référence et une source d’inspiration pour moi, au même titre que Philip K. Dick, George Langelaan ou Bernard Werber.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Bien évidemment au plus grand nombre. La diversité des thèmes abordés permet à chacun de s’identifier à tel personnage ou de plonger dans tel univers.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Chaque nouvelle à un message propre à elle-même, cependant, ils se rejoignent dans des valeurs humanistes telles que la tolérance, la passion ou le respect.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Tout m’inspire. Mon vécu, mon entourage, mes rencontres, la moindre petite phrase lu dans un livre ou entendu dans la rue.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai entamé l’écriture de mon deuxième recueil de nouvelles qui j’espère sera bientôt édité par Edilivre.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’aimerais partager cet ouvrage avec tous les lecteurs des deux rives de la méditerranées, France, Algérie et même au-delà car « Les Bookers » est un lien fort entre ces deux pays parfois si proches, mais malheureusement souvent si éloignés.