Interview écrite


7 novembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Roseline N’Kezabahizi, auteur de « Je te déteste, moi aussi. »

Roseline_N'kezabahizi_EdilivreOù habitez-vous ?
Bonjour. J’habite en Côte d’Ivoire précisément à Abidjan.

Présentez-nous votre ouvrage
« Je te déteste, moi aussi. » est ma cinquième production littéraire. C’est une œuvre romanesque et moderne. Pour le sujet, sachez que cette œuvre que vous prendrez plaisir à lire, relate l’histoire de deux personnages qui affichent une haine l’un envers l’autre et ce, depuis l’adolescence. Tous deux appartiennent dans le présent, au milieu artistique. L’héroïne, une diva de la musique, rêve depuis son plus jeune âge de participer au tournage d’un film et ce, en vue de mettre le gain qu’elle recevra une fois son rêve réalisé, au profit des jeunes talents défavorisés. Le bonheur lui sourira car un producteur lui proposera d’être l’héroïne d’un film romantique intitulé ‘’Two enemies on a film set.’’ Le contrat une fois signé, elle déchantera quand elle découvrira que le producteur de l’œuvre cinématographique n’est autre que son pire ennemi d’adolescence. Tous deux cachent un secret qu’ils gardent jalousement. Je vous invite donc à découvrir la pléthore d’intrigues à dénouer.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
L’écriture de « Je te déteste, moi aussi. » tire sa matérialisation de mon désir de toucher les amoureux de la lecture ou non, de sorte à ce qu’ils s’y reconnaissent et dévorent ce livre avec passion. Pour se faire, je me suis frottée au monde de la musique et du cinéma et je me suis épanchée sur des sujets tels que : le masque de ‘’haine’’ qu’affichent certaines personnes du sexe opposé l’une envers l’autre, les souffrances inutiles que le genre humain s’inflige du fait de l’immaturité, du manque de sagesse et de discernement et enfin, du bonheur qui doit être le nôtre lorsque les cadets de nos familles trouvent le grand amour avant les aînés. En effet, plus nous nous réjouirons du bonheur des autres, plus vite, le nôtre pointera à l’horizon.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage s’adresse aux amoureux de la lecture sentimentale à rebondissements ou non, dont l’âge se situe dans l’intervalle de 18 ans et plus…

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
J’ai voulu à travers « Je te déteste, moi aussi. » attirer l’attention des Hommes à être de fins observateurs afin de détecter l’amour vrai et d’agir de sorte à ne pas le laisser filer et aussi montrer que nous pouvons parfois apprendre énormément auprès de nos cadets.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mon inspiration est innée. Il me suffit de m’asseoir confortablement dans un fauteuil et d’avoir de quoi écrire pour que les idées me viennent à l’esprit.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Mes projets d’écriture se résument à agrandir ma Collection Rosedeslynes en une vingtaine de romans sentimentaux et pourquoi pas, toucher le monde du cinéma en inspirant  des scénaristes ou des producteurs à faire de mes écrits, des feuilletons télévisés.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
La collection Rosedeslynes est née pour tous les amoureux de la littérature à l’eau de rose. Après « Amour impossible », « Destins liés »,  « Le prix à payer » et « Beauté fatale »,  je vous invite à découvrir l’œuvre que je viens de mettre sur le marché. Il s’agit bien évidemment de « Je te déteste, moi aussi. » Hâtez-vous de vous l’offrir et de partager vos impressions avec moi. Je crois pour ma part que vous ne serez pas déçus. Les cinq livres de la Collection Rosedeslynes sont disponibles et n’attendent que vous. Vous pourrez vous en procurer sur www.edilivre.com, sur Amazon, sur Fnac, sur le réseau Dilicom et aussi à la Librairie de France en Côte d’Ivoire. Il vous suffira juste de passer la commande en spécifiant le titre de l’œuvre, l’auteur de l’ouvrage en l’occurrence, moi, et la maison d’édition.
J’adresse mes remerciements à Edilivre pour avoir cru en mon talent et pour m’avoir donné la possibilité de réaliser mon rêve d’écrivain.
Merci à mes fans pour le soutien sans faille que vous m’apportez. Je vous aime et il me tarde d’échanger avec vous sur www.rosedeslynes.over-blog.com et sur facebook : Roseline N’Kézabahizi.

Je vous dis à très bientôt. Bonne lecture !!!