Interview écrite


24 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Prescillia Laurelle Poaty, auteure de  » Super Héros Thippy Joe « 

Prescillia_Laurelle_Poaty_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
L’Amitié et surmonter les difficultés avec les intimidateurs est le thème principal de mon sixième livre. La deuxième partie de l’ouvrage permet au lecteur de découvrir dix histoires bibliques. Je crois que les lecteurs ont besoin de découvrir des histoires inspirantes qui peuvent construire leur force intérieure.

Y-a-t-il un message que vous souhaitez transmettre aux enfants à travers votre livre ?
J’ai été victime d’intimidation à l’école parce que j’ai une personnalité douce. Beaucoup d’enfants aimables sont victimes d’intimidation parce qu’ils n’ont aucune violence à l’intérieur d’eux et parfois les parents ne sont pas conscients de ce qui ce passe parce que les enfants passent plus de temps à l’école qu’à la maison. Je voudrais dire à ces enfants de trouver leur point fort, de faire briller leurs atouts. Les parents devraient aussi laisser leurs enfants faire ce qu’ils aiment et ne pas exercer de pression sur eux, car cela peut contribuer à une personnalité fané.

D’où vient votre passion pour l’écriture ?
L’écriture est très spirituelle. C’est comme une forme de preuve contre le temps. Les écritures ne peuvent pas disparaître. J’ai commencé à écrire à l’âge de 8 ans et Dieu m’a inspiré depuis. Ma passion est née du fait que je suis très observatrice. J’écris au sujet de quelque chose qui chatouille mes orteils….au sujet des choses qui font piac, piac, piac (rires).

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour écrire cet ouvrage ?
Thipaul Joe Poaty. Le titre vient de son nom. Mon petit frère âgé de 11 ans à l’époque est décédé en 2006 d’une mort très brutale et deux ans avant sa mort, il rêvait d’avoir son nom dans l’un de mes livres. Je crois que cela devait arriver. Mais je voulais aussi montrer un côté heureux de ce livre parce que c’est pour les enfants. Je ne veux pas que ma source d’inspiration s’associe à la mort parce que je sais que Thipaul est dans un lieu de vie.

Etes-vous proche des enfants ?
Oui. Je suis issue d’une famille de 12 sœurs et 3 frères d’un même père. J’ai beaucoup de neveux et nièces. J’aime les enfants à cause de leur sens de l’honnêteté. Parfois ça vous jette une honte pas possible devant les gens…(rires) Ce sont aussi les personnes les plus vulnérables de la terre. Mon association Lumière aide les enfants les plus pauvres. C’était mon plus grand désir d’écrire ce livre pour eux parce que la société a endommagé leur sens des valeurs. La plupart des enfants ont été attirés dans des livres fictifs, des thrillers, des livres sur la sorcellerie… »Super Héros Thippy Joe » et dix contes bibliques apprennent aux enfants le succès, l’amour, la famille et la joie à travers Dieu.

Quels sont vos projets d’écriture ?
J’ai toujours rêvé d’écrire sur des choses qui vont électrifier le système. Un appel au réveil. Un sujet qui va dégringoler le ventre, brûler la folie, secouer la haine et permettre à chacun d’avoir les aisselles fraîches et des mentalités fraîches (rires).

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Je vous aime. Et s’il vous plaît achetez le livre. La lecture est un facteur très important dans cette société. Arrêtez de vous plaindre sur les prix car si vous lisiez plus, vous sauriez dans quel genre de système nous vivons et vous seriez au courant qu’il est important de se tourner vers les livres qui sont bons pour la santé mental de l’homme. « Super Héros Thippy Joe » est un bon livre et je pense que ce sera bon pour vous et tous les enfants de France et d’ailleurs.