Interview écrite


2 septembre 2016
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Philippe Vallart, auteur de « La Rencontre »

Philippe_Vallart_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite en Île-de-France, plus précisément à Joinville-le-Pont.

Présentez-nous votre ouvrage
Thibault et Mylène se rencontrent à Paris , au Palais Royal, par un petit matin d’hiver dans une situation inattendue et  cocasse. Très vite la découverte de chacun, va les amener à l’Amour, tel que beaucoup en rêvent. Le bonheur attire parfois l’envie, la jalousie. La route du jeune couple va croiser celle d’un être pervers qui va s’acharner à casser et détruire ce qu’ils représentent. La foi entière que Mylène accorde à Thibault va être mise à mal, engendrant le doute, puis créant la rupture. La séparation sera-t-elle définitive ?

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Depuis longtemps, j’avais envie de concrétiser ce projet d’écrire, disposant de quelques origines artistiques familiales ; l’arrivée de la retraite m’a offert l’opportunité de réaliser et de passer à l’acte et j’ai naturellement pris pour cadre un environnement que je connais assez bien, Paris, et,  de façon particulière, le Palais Royal, arrondissement dans lequel j’ai travaillé de nombreuses années. Ensuite, l’histoire s’est imposée d’elle-même, en parlant  de ce noble sentiment qu’est l’amour.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Je serais tenté de dire à tous les amoureux et les amoureux du roman. J’ai beaucoup travaillé le style que j’ai voulu contemporain, je me suis acharné à tenter d’éviter toute répétition, afin que la lecture en soit agréable, fluide ; de sorte que chacun puisse finalement vivre La Rencontre, sa rencontre !

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Il serait très prétentieux de ma part de vouloir délivrer un message ; alors allons-y carrément pour deux !  Si l’amour est un beau et noble sentiment auquel chacun peut naturellement prétendre, il faut savoir que celui-ci suscite inévitablement l’envie et et aussi la jalousie. En second lieu, quand la tentation est là il est parfois difficile de ne pas succomber à  ses charmes aussi, quand cela est, il appartient à l’intelligence du cœur de savoir faire la part des choses et  pardonner, même s’il faut du temps pour cela.

Où puisez-vous votre source d’inspiration ?
Dans ce premier roman, je me suis contenté de Paris et de l’amour fou, rien de moins ! Dans un autre contexte, les créateurs se servent de leurs yeux, de leurs oreilles et de leur plume ; a défaut ils peuvent aller s’asseoir en bordure de fleuve, ressourçant leur énergie, dans la pêche à la ligne !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Mon deuxième roman est en cours de réalisation et puis il y aura un recueil de souvenirs, un roman policier peut être, je ne manque pas d’idées.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’aimerais beaucoup avoir un contact direct et franc avec celles et ceux qui me feront le plaisir de me lire, c’est très enrichissant et je les en remercie par avance !