Interview écrite


19 décembre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Paul Garcia, auteur de  » Nouvelles brèves « 

Paul_Garcia_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
La particularité de ce recueil de nouvelles réside dans le fait que les nouvelles s’enchaînent naturellement ; parce que les personnages se croisent ou que les ambiances sonores ou de climat se fondent naturellement, permettant ainsi de passer d’une nouvelle à l’autre. Différents personnages vont ainsi vivre des mésaventures où suspense, fantastique, humour vont se mêler, s’entrecroiser, pour tenter de vous tenir en haleine, vous inciter à prendre une brève respiration et à replonger dans un autre monde, dans une autre aventure. Vous allez rencontrer ainsi, entre autres personnages, un cinéphile perdu entre chimères et réalité, comme un jeune homme perturbé par « l’autre », qui lui gâche la vie ou encore participer à une fête au village particulière. Suspense et humour sont les armes favorites de l’auteur qui ne pense qu’à vous emmener dans son monde, pour satisfaire votre plaisir de lecteur.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
La conception des textes me permettait de viser, grâce aux récits ainsi liés entre eux, une adaptation aisée en un scénario de long-métrage.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Aux amateurs de suspense teinté d’humour , aux nostalgiques des séries télé comme Alfred Hitchcock présente ou Au-delà du réel ou encore La Quatrième dimension.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Un style direct, simple donnant la priorité à l’action plus qu’à la description des états d’âme. Une alternance d’ambiance, de milieu, de genre : policier, fantastique au quotidien, humour décalé etc…

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Vouloir donner au lecteur un plaisir certain, l’impliquant à chaque fois dans un rythme soutenu, dans une histoire prenante, parfois haletante, pour ne le laisser souffler qu’à l’enchaînement de l’autre histoire.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour les nouvelles, je n’exploite qu’une idée, mais la traite à fond pour amener mon lecteur là où je désire l’emmener, pour aboutir sur une chute qui le désoriente, l’émeut ou encore le fait sourire. Pour les romans, je puise dans ma vie professionnelle passée (audiovisuel), en tentant d’imprimer au récit un rythme et une ambiance propres au genre choisi : thriller, policier, drame, comédie.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai en projet deux romans:

« L’immeuble« : Une enquête policière sur le meurtre d’une jeune femme dans un immeuble cossu où chaque résidant a eu affaire avec la victime. Parfois la relation avec cette dernière cache des secrets qui vont rendre suspicieux les deux enquêteurs. Le déroulement de l’enquête va les amener à découvrir ces aspects cachés que chacun entretenait avec la victime, pour trouver le véritable meurtrier, résidant de l’immeuble. A cela se rajoute le duel verbal et comportemental entre l’inspecteur aguerri, plus de douze ans de carrière sans tâches, et le nouvel inspecteur, tout fraîchement sorti de l’académie, qui a été affecté pour remplacer un partenaire décédé. Des relations à la Lino Ventura et Patrick Dewaere dans « Adieu poulet » ou Astérix et Obélix. On gueule fort, mais on s’apprécie dans le fond.

« Le prix du trip » : un thriller. Un jeune homme, un peu zonard, un peu dépendant des drogues douces va être le témoin de plusieurs actes graves : hold-up raté pendant lequel il s’empare d’un sac d’argent… Règlement de compte entre dealers. Affaire politique. Les policiers mènent l’enquête, alors que notre jeune homme est pourchassé par plusieurs individus liés au hold-up et à l’affaire politique. Tant et si bien que pour sauver sa peau, il ne va pas s’arrêter de courir pour éviter les représailles de tout ce beau monde, avec en prime la police du secteur qui souhaite l’interroger. Mon but est d’insuffler un ryhtme soutenu au récit et à l’action, en rajoutant à chaque étape une épreuve supplémentaire et pénible que devra subir le jeune homme.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je suis un auteur et pas un écrivain, je favorise la construction d’un récit, la qualité d’une intrigue et ce peu importe le genre, au détriment parfois du style. Formé aux techniques audiovisuelles, je montre plus que ne je décris, je fais vivre et s’exprimer mes personnages au lieu d’analyser leurs différents états d’âme. Un style direct, un vocabulaire simple pour viser l’efficacité du récit, en y mêlant suspense et humour, sont, je pense, mes atouts essentiels.