Blog

Rencontre avec Ozias Eleke, auteur de « La farandole des vers : une navigation dans les méandres de la vie »

Présentez-nous votre ouvrage

« La farandole des vers : une navigation dans les méandres de la vie » est un recueil de poèmes qui aborde plusieurs thématiques de société. Les vingt-trois poèmes qui constituent cet ouvrage décrivent les relations humaines ainsi que les vécus du quotidien tels que la migration, le changement climatique…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

L’écriture de ce livre a été motivée par le désir de rendre hommage à certaines personnes qui ont contribué significativement à ma réussite. Je suis convaincu qu’ils s’y reconnaissent après lecture de ce livre. Je ne pouvais me claquemurer dans le registre des hommages, c’est ainsi qu’il m’est venu à l’esprit de dénoncer certaines velléités du quotidien au travers des rimes et des proses car comme disait Georges Rochefort « on écrit parce que les gens n’écoutent pas ».

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

L’ouvrage s’adresse à tout le monde sans exception. Chacun y trouvera matière à réflexion. Cependant, je me dois d’attirer l’attention de la jeunesse pour qu’elle prenne conscience de son devenir et s’engage comme acteur dans la construction de son avenir.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

« La farandole des vers : une navigation dans les méandres de la vie » transmet  plusieurs messages à la fois. Toutefois, le plus important message est celui de l’interpellation de l’humanité sur sa manière d’être, sa façon d’agir… Elle doit apprendre à cohabiter en prônant l’amour du prochain, apprendre à préserver l’écosystème pour un monde durable, développer et pérenniser le savoir-vivre. La transformation ne viendra que de nous donc sachons prendre des décisions utiles pour nous et pour les autres.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon entourage m’a été d’une grande inspiration. Au-delà de mon entourage, les pratiques de la société m’ont été une source d’inspiration non négligeable. Dans la ville ou j’ai grandi, il suffit de traverser la rue avoir un sujet de réflexion, une inspiration tant elle est vivante et bouillante.

Quels sont vos projets d’écritures pour l’avenir ?

Avant de parler de projets d’écritures, mon souhait le plus ardent est de me faire connaitre au grand public à travers mes publications actuelles. Revenant aux projets d’écritures, je travaille sur plusieurs sujets simultanément et j’espère les boucler dans un bref délai. Il ne restera plus que le périlleux périple qu’est la soumission aux comités de lecture des maisons d’éditions.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Que chaque lecteur puisse au travers de ces vers prendre ses responsabilités face aux maux qui consument son futur. J’incite également les lecteurs à m’adresser un retour après lecture de leurs avis, qu’ils me disent la vérité à propos de ce livre sans langue de bois, qu’ils me critiquent, qu’ils me fassent des remarques. C’est ainsi que je pourrais m’améliorer. Personne ne peut se construire seul car la création a fait de l’homme un être social et il le demeure jusqu’aujourd’hui. Toute bonne édification repose nécessairement sur un fondement social. Vos avis sont les bienvenus car ils sont vitaux pour mon épanouissement intellectuel et social.