Interview écrite


2 juin 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Ousmane Dia, auteur de « Code 666 »

Ousmane_Dia_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
A travers les aventures et les expériences du guérisseur Max, héros du roman  » Code 666 « , j’ai voulu montrer la place des croyances et des forces occultes dans certaines sociétés africaines, dont la mienne. A l’épreuve des religions et de la modernité, ces croyances appelées à ddisparaître résistent bien et s’accrochent à leur valeur presque universelle qui se retrouve d’une façon ou d’une autre dans toutes les sociétés.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Mes connaissances personnelles dans le domaine, mes positions religieuse et scientifique sont autant d’atouts qui me permettent de me situer d’un côté ou de l’autre du sujet abordé ici. J’ai voulu donc faire profiter mon expérience d’observateur averti pour que le lecteur se pose les mêmes questions et en tire les conclusions qui s’imposent, sans se laisser entraîner dans le piège de la croyance aveugle.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
C’est un roman qui ouvre les portes à tous ceux qui croient d’abord pour leur dire de rester prudents quant à ce qu’on peut leur miroiter, ensuite à ceux qui ne croient pas pour leur demander d’expliquer certains phénomènes irrationnels. Finalement chacun peut y trouver son compte.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Le message clair qu’il faut retenir est l’universalité de ces croyances traditionnelles. La tradition, la religion et la science font toutes parties de notre équilibre.

Avez vous, vous-même, déjà été amené à expérimenter des forces supérieures ?
La seule force supérieure que j’ai expérimentée est le vendredi 13 et ça n’a pas marché ! Confronté, oui mais expérimenter non. Les lumières qu’on voyait au village pendant l’hivernage sont bien réelles car tout le monde était présent au moment des faits. On ne peut pas dire que tous ont eu des hallucinations.

Quels sont les thèmes qui vous inspirent le plus ?
Je suis très sensible aux thèmes de la société et de la psychologie, si bien que ce n’est pas le côté ésotérique de  » Code 666  » qui m’intéresse le plus mais la place de l’ésotérisme dans l’équilibre de la société.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Des projets ? Chez moi tout est matière à réflexion et à écriture. J’ai toujours écrit et j’écrirai tant que le temps me le permettra. J’ai déjà un manuscrit sur l’homosexualité intitulé  » Le troisième sexe « , un autre sur l’origine de la vie intitulé  » J’y crois « . Au moment où j’écris ces lignes, j’ai déjà achevé la rédaction de  » Code 69 ou les amours imaginaires « .

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Ce roman est en grande partie une fiction tirée de la réalité. Pour bien profiter du message véhiculé, il faudra faire plusieurs niveaux de lecture. A la première lecture, on risque de saisir le côté humoristique, à la seconde retenir l’information brute, et à la troisième les questions de fond à partir de l’analyse personnelle de ces informations.
.