Interview écrite


7 avril 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Neil S. S. Moutanga, auteur de « La naissance d’une âme pure »

Neil_SS_Moutanga_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
La naissance est pour moi comme un réveil, sans trop se leurrer, se dire que notre vie est en main et qu’on peut y arriver. Il y a une sorte de combat entre l’être et le néant et pour garder intacte son image mentale, il faut se dire que l’on est ce qu’on est devenu. Je me demande si l’on peut échapper à l’ignorance. Mon ouvrage et mes futurs parleront donc des désillusions, la fuite du temps, l’exploration de la vie, l’étrangeté, la création, la mort.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Cette question renvoie à une autre : « Pourquoi êtes-vous devenu écrivain ? » Je pourrais répondre en tant qu’être historique que l’écriture est d’une consistance vitale et qu’elle déploie chez nous le confort, l’aisance et notre rapport avec le regard des uns et des autres sur la vie. Quand on écrit, on doit être ce monde qui épie, qui vole, qui tue, qui danse à un rythme saccadé, alors je me sens un peu concerné, comme un cristalliseur d’énergie positive chez chaque être humain.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A ceux qui admirent la beauté de la vie et le profond désir de toujours s’interroger sur chaque chose.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
A cette question, je dirais que j’ai trop de style pour me faire comprendre par tous, mais cet élément est une force dans mon œuvre. Elle offre beaucoup de questions et de remises en question. La qualité de mon livre réside en mon travail en tant que parémiographe, car je véhicule une certaine sagesse dans mes poésies. La poésie est le langage de l’âme et l’œuvre de l’esprit.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Il faut faire attention aux illusions de la vie. La passion est une chose à prendre avec des pincettes.

Où puisez-vous votre inspiration ?
J’ai beaucoup d’imagination et je fais beaucoup de sport, jusqu’à présent je n’ai pas connu le mystère de la page blanche. Je suis né en réfléchissant, oui depuis tout petit, je réfléchissais beaucoup et je constate que j’aime beaucoup m’isoler pour travailler sur des bribes qui feront les futures œuvres de demain.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai un projet de recueil de poésie «  La Tardiveté d’une illusion ». Je suis en train de rédiger un roman policier intitulé « Jeu Solitaire » et je viens d’achever un Théâtre, « Une Fille Extraordinaire ». J’aimerais me fixer sur deux genres de roman policier : le roman policier à énigme comme ceux d’Agatha Christie et le roman noir comme ceux de Linwood Barclay. Fantasy mythique ? Le futur nous le dira. Cependant j’ai beaucoup à faire en poésie et au fur et à mesure, je ferai un gros travail sur la versification.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je ne vous oublierai pas. Nous avons 60 ans de vie commune à vivre, profitons-en ! 

.