Interview écrite


3 avril 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Nausicaa Gros-Flandre, auteur de « Maya’s dream »

Nausicaa_Gros_Flandre_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
« Maya’s dream », c’est l’histoire d’un amour impossible, et qui n’a jamais vu le jour parce que l’héroïne, Maya, a choisi de rester raisonnable et de ne pas se lancer dans l’aventure. Mais comme elle ne cesse, encore aujourd’hui, de regretter son choix, elle décide, poussée par son amie Katie, d’imaginer ce qu’elle aurait pu vivre si elle avait écouté son coeur. Reste alors à savoir si les remords vaudront mieux que les regrets…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Parce que je me suis souvent demandée si la vie que j’aurais pu vivre (si mes choix avaient été différents) aurait été conforme à mes rêves, et si elle aurait été meilleure ou pire que celle que j’avais vraiment vécue. Car nous nous sommes tous posés au moins une fois la question : Et si je n’avais pas fait ceci ? Si j’avais fait plutôt cela ? Si j’avais choisi Paul plutôt que Pierre ? Si je n’avais pas déménagé ? Si j’avais fait du droit au lieu de faire médecine ?

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon roman s’adresse, je pense, bien plus aux femmes qu’aux hommes. Car les femmes se posent toujours un milliard de questions sur tout! Ça va du « quelle paire de chaussure irait le mieux avec cette robe ? » à « pourquoi ne m’a-t-il pas rappelé alors qu’il m’avait dit qu’il le ferait? ». L’héroïne de mon roman est une de ces femmes qui se pose sans cesse des questions. Une femme qui se veut forte mais qui reste fragile. Une femme sûre d’elle mais qui, au fond, doute de tout, et surtout d’elle-même. Une femme attachante, sincère, et, surtout, amoureuse.

D’où vous vient cet intérêt pour les romans sentimentaux ?
Je suis une grande romantique, au sens littéraire du terme… Je suis fascinée par les côtés passionné et dramatique de l’amour. C’est un sentiment unique, l’amour, mais qui peut créer tellement d’autres sentiments parallèles… Et c’est fou tout ce qu’on est capable de faire, par amour! J’aime explorer, et tenter de comprendre, le sentiment amoureux.

Pensez-vous qu’il vaille mieux avoir des remords ou des regrets dans la vie ?
Je pense que, quand on est jeune, avoir des regrets est inenvisageable ! Parce que l’on veut vivre à fond, sans se préoccuper des conséquences, parfois douloureuses, de nos actes. Puis, en prenant de l’âge (et de la maturité), on devient plus méfiant, et on préfère éviter certaines situations qui pourraient nous faire souffrir. Quitte à passer à côté d’instants magiques, parfois! Mais, au final, je pense que tout dépend de la situation et, surtout, de notre état d’esprit face à elle: parfois, il vaudra mieux avoir des remords, et parfois des regrets.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je voulais simplement que les gens prennent conscience de la complexité de chaque personne, de chaque sentiment, et de chaque situation… Pour qu’ils soient plus indulgents les uns envers les autres face aux erreurs ou omissions commises ; et plus indulgents, aussi, envers eux-même.

Où puisez-vous votre inspiration ?
C’est la vie qui m’inspire… Mais pas seulement la mienne ! Tous les gens qui m’entourent et que je côtoie, de près ou de loin ; toutes ces situations que nous vivons ensemble ou qu’ils me racontent… C’est tout ça qui me donne matière et envie d’écrire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je suis actuellement en train d’écrire deux nouveaux romans. Le premier est, encore, un roman sentimental, mais plus sensuel que le précédent, plus intriguant aussi… Quant au second, je m’essaye à un autre genre littéraire : le fantastique.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Tout d’abord, merci à vous, chers lecteurs, de m’accorder la chance de vous séduire avec mes mots. Ensuite, j’espère que vous prendrez autant de plaisir à lire mon roman « Maya’s dream » que je n’en ai pris à l’écrire.