Interview écrite


12 décembre 2016
Posté par
Flora

Rencontre avec Natacha Karl, auteur de « Bonjour Mademoiselle »

Natacha_Karl_EdilivreOù habitez-vous ?
J’habite à côté de Tarbes, au pied des Pyrénées.

Présentez-nous votre ouvrage
Bonjour Mademoiselle est le récit du cheminement personnel de Lisa, femme blessée, qui porte par son obésité le poids de sa bipolarité. Elle rencontre un psychiatre hors du commun. Le livre est écrit en deux parties : « La princesse au petit poids » où Lisa se  livre et « Fragments en apesanteur » qui donne à entendre les voix du docteur et celle de Lisa.
Emotion et vérité psychologique priment dans ce témoignage du rapport patient-médecin à travers deux maladies de notre temps : l’obésité et la bipolarité.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai écrit ce livre en hommage à un psychiatre exceptionnel que j’ai eu la chance de rencontrer. Il m’a soignée et éclairée pour le reste de ma vie. Je voulais montrer la relation qui peut exister entre un patient et un psychiatre au-delà de ce qu’on appelle le transfert. Une vraie rencontre, un échange profond.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Bien évidemment, ce livre touchera d’abord les personnes qui sont atteintes de bipolarité (ou autre trouble psychique) et leur entourage, ainsi que les personnes qui sont concernées par l’obésité ou la question de la relation au corps en général. Il intéressera aussi les soignants par cette mise en miroir.
Mais ce livre plaira aussi aux lecteurs en quête de vérité psychologique, intéressés par l’autofiction. L’écriture est sensible, avec de l’humour et une bonne dose d’autodérision.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Par-delà le côté douloureux de cette histoire de vie, j’ai voulu donner un message d’espoir. Témoigner de l’importance des relations humaines, de l’amour sous toutes ses formes, de la force d’un échange véritable. Ce n’est pas la maladie qui a le dernier mot, c’est le combat qu’on mène contre elle qui est décisif.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je suis très attentive aux relations humaines, à la nature, à toute forme de beauté, au temps  qui passe. Je retranscris par l’écriture toutes mes émotions. La musique m’inspire particulièrement. Je suis très attachée à traduire par l’écriture les silences et l’au-delà des mots avec le plus de fluidité et de simplicité possible.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je consacre beaucoup de temps à l’écriture de haïkus et j’ai en projet d’éditer un recueil. Par ailleurs, j’écris aussi des nouvelles que je souhaiterais éditer. Je m’intéresse également à la littérature jeunesse et j’ai également des projets en ce domaine, à suivre !

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je souhaite qu’ils soient touchés par ce récit intime et qu’ils y retrouvent en même temps des échos à leur propre vécu.
Je suis persuadée que c’est en étant le plus sincère possible qu’on peut rencontrer au plus près la propre sensibilité du lecteur.