Interview écrite


Natacha_Cayuela_Edilivre
7 février 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Natacha Cayuela, auteure de « La bonne échappée »

Natacha_Cayuela_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Par ce roman, je vous invite à découvrir l’histoire de Nadia Pieccelli. C’est une jeune parisienne qui pourrait être heureuse avec la vie qu’elle mène, mais ça n’est pas le cas. C’est même totalement l’inverse. Elle arrive à un point où elle va optimiser ses réflexions en passant par des actions. De là, elle va vivre des événements inattendus, rencontrer des personnes positives et faire des choix. C’est alors que la quête du bonheur est lancée. Mais pour atteindre la ligne d’arrivée, Nadia a beaucoup de chemin à parcourir et son passé va se mêler à son futur…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai toujours aimé jongler avec les mots. Plus jeune, c’était les poèmes, ensuite des chansons dont l’album s’intitulerait « Lesson of life ». Puis une histoire, des personnages et une vraie leçon de vie sont nés en moi, dans ma tête et dans mon cœur. Un jour, j’ai eu le déclic, j’ai pris un cahier, un stylo et j’ai déposé mes idées sur du papier.
Comme il y a très peu de romans qui évoque le cyclisme et étant fan de ce sport depuis des années, j’ai voulu le mettre en avant, sans pour autant en faire le sujet principal. Ce livre reflète ma personnalité, du moins la manière dont je souhaite évoluer. 

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon récit peut s’adresser à toutes les personnes qui, comme Nadia, souhaitent prendre la bonne échappée, c’est-à-dire : un nouveau départ, une vie plus belle, plus enrichissante qui reflète au mieux la personnalité de chacun. En fait il s’adresse à tous ceux qui aiment lire de belles histoires inspirantes. Ne croyez pas que tout devient rose pour autant ! Comme il évoque de nombreux sujets (relations, paysages du Sud de la France, cyclisme, confiance en soi, évolution personnelle…), je pense que vous pourriez être nombreux à aimer suivre les aventures de Nadia !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Mon inspiration ! Le fait que ce soit un récit à la fois simple et plaisant à lire tout en ayant un message fort à transmettre. J’ai pris du plaisir à l’écrire, à m’exprimer à ma façon, malgré quelques erreurs qui resteraient à corriger. Ce n’est que mon premier roman, je suis autodidacte et plutôt fière du résultat tout en sachant que je peux encore apprendre et m’améliorer.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Pour répondre à cette question, rien de mieux que de vous citer ce passage de mon roman : « Qu’attendez-vous pour vivre pour vous Nadia ? Si vous voulez que la vie soit un cadeau, foncez le chercher car il ne viendra pas tout seul ! »
Je suis fascinée par le pouvoir que peut avoir notre inconscient sur nous et sur la vie que l’on mène. Je pense que pour avancer il n’y a rien de mieux que de s’entourer de personnes et d’histoires positives et inspirantes. Les solutions sont en nous, mais parfois on ne les voit pas, c’est pour ça qu’il est important de s’ouvrir au monde, d’accepter de l’aide et du soutien des personnes qui ont compris cela avant nous, pour enfin élargir son propre état d’esprit.
En fait il y a tellement de messages que je souhaite vous faire passer que le mieux pour le savoir, c’est de prendre « La bonne échappée » ! Ce premier livre est ma façon d’aider les gens, mais aussi et surtout de m’aider moi-même à avancer dans le bon sens. Je ne suis pas Nadia mais je sais que pour de nombreuses raisons je devrais l’imiter ! Et c’est ce que je suis en train de faire…

Où puisez-vous votre inspiration ?
Au fond de moi-même comme à l’autre bout du monde. C’est bien connu, pour écrire, il faut aussi beaucoup lire, écouter, être attentif et observer. Un jour je suis tombée sur un reportage qui parlait d’une dame aveugle et guidée par un dalmatien. Malgré son handicap, elle voyage partout où elle le souhaite et voit les gens de l’intérieur, comme ils sont vraiment. L’émission s’est terminée par une citation. Cette dernière figure également à la fin de mon roman. Il y a également dans mon récit quelques scènes vécues et d’autres que j’aimerais vivre plus ou moins de la même manière.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Mon deuxième roman est en cours d’écriture, dans ma tête pour le moment. Il se peaufine peu à peu. Je n’ai pas encore eu le déclic pour le commencer mais ça viendra. Vous voulez un scoop ? Très bien, je peux vous donner le titre : « Gare aux vagues », et vous dire qu’il sera question de la vie d’un certain Leigh… D’ailleurs, mine de rien, ce dernier apparaît quelque part dans « La bonne échappée » !
Je suis également en train d’écrire ma deuxième nouvelle mais je n’en dirai pas plus pour le moment.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Merci à vous de prendre le temps de lire cette interview ainsi que mon roman. J’espère qu’il vous inspirera. J’aimerais vous croiser dans un train, dans un café, mon livre à la main. Ça serait une grande satisfaction que de pouvoir échanger avec vous et c’est dans ces moments-là que je me sentirai écrivain. Pour en savoir plus, je vous invite également à visiter mon site Internet et à rejoindre ma page Facebook.