Rencontre avec Mig Oglanov, auteur de « Les aventures de Zigoto »

MIG_OGLANOV_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
C’est un roman facile à lire, drôle, une histoire à prendre au second degré et pour tous les âges.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
À l’académie des Beaux-arts de Tournai où j’étudie actuellement, mes professeurs d’illustration nous ont demandé de créer une histoire par nous-même et de l’illustrer.
J’ai donc ressorti une de mes histoires que j’avais écrite il y a quelques temps et je l’ai amélioré. Et après discussions et relectures avec mes amis et mes parents, nous avons trouvé que ce serait bien de le proposer à l’édition. Ce qui fut fait en 2013.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Ce livre s’adresse à tous les âges à condition d’aimer l’humour au second degré. Ce n’est pas forcément de l’humour noir mais j’ai essayé de marier les genres. On retrouve dans ce roman quelques références à des contes populaires que j’ai remanié pour pouvoir les intégrer dans l’histoire de Zigoto.
Cela pourrait donc s’adresser à des jeunes mais aussi à des moins jeunes désireux de passer un bon moment de lecture.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
C’est un roman facile à lire, vous ne verrez pas le temps passé. L’écriture ne s’attarde pas sur de longs dialogues ni sur des descriptions interminables. L’histoire s’en trouve allégée et on entre plus vite dans l’action.
Cela augmente d’autant le plaisir de lecture.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Mon livre n’a pas l’ambition de transmettre des messages philosophiques ou autres.
Il s’agit essentiellement d’une histoire originale dans laquelle je me suis permis de parodier différents contes de fées et d’en détourner les clichés.
Mon but essentiel a été de m’amuser et j’espère que le lecteur en fera autant.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour répondre simplement à votre question, je vais pasticher madame Tweedee dans le film « Chiken Run » : « Tout cela c’est dans ta tête », monsieur Olganov.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Actuellement, je suis encore aux études, j’aimerais terminer mon bachelier en illustration. D’ici là, mes professeurs me proposeront encore des travaux. Et il n’est pas impossible que l’un d’entre eux me servira de base pour un prochain roman.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’en dirais plutôt deux : bonne lecture.