Rencontre avec Maxime Serri, auteur de « Un Nouveau Cycle (Vers un éveil de l’humanité) »

Présentez-nous votre ouvrage.

Nous vivons une époque cruciale où l’humanité fait face à un choix entre persister dans un système qui ne respecte ni l’environnement ni l’être humain et précipitera sa fin ou créer un monde nouveau, forts des leçons du passé, qu’il soit proche ou distant, en apprenant la bienveillance envers nous-mêmes comme envers autrui et notre eco-système. Les personnages de mon roman « Un Nouveau Cycle » sont tous aux prises avec ces énergies appartenant à l’ancien système comme au nouveau monde dont je viens de parler, à la croisée de leurs chemins, et il en résulte chez eux une prise de conscience nouvelle qui va les pousser à changer, le plus souvent malgré eux. Qu’elles agissent dans le domaine environnemental, spirituel, intellectuel, politique, artistique ou psychologique, ces énergies les traversent avec une puissance insoupçonnée.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai toujours voulu écrire mais n’étais jusqu’ici jamais parvenu à dépasser cinq pages. A chaque nouveau projet, je me perdais très vite dans la trame, qui pourtant était inexistante, j’avais du mal à construire mes personnages. Avec « Un Nouveau Cycle », au contraire, tout est venu avec facilité. Je pense que c’est à la fois car j’ai passé deux ans à faire des recherches, et aussi parce que j’avais laissé suffisamment mûrir mon projet d’écriture en moi. Et j’en reviens à ces histoires d’énergie mais je crois que moi aussi j’en ai été imprégné. Comme chacun sur Terre. Je crois qu’une des manières les plus saines d’en faire quelque chose est d’être créatif. Pas forcément artistiquement. Mais créatif quand même. Je pense aussi que l’actualité, qu’elle soit politique, scientifique, archéologique ou dans le domaine du divertissement, me donnait une matière extraordinaire à exploiter. A partir de là, quand j’y ai vu plus clair dans mon propre jeu, créer des personnages est devenu évident.

 

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?

Tous types de lecteurs! Ce qui est révélé est trop important! Surtout les chercheurs de vérité mais par extension ceux qui pour une raison ou une autre n’ont pas accès à la recherche, n’ont pas le temps de se poser des questions car ils sont trop occupés ailleurs. Ils ont du ressentir les énergies dont je parle. Pensez-vous que vous avez la chance de connaître cette miraculeuse incarnation sur Terre pour vous abrutir devant la télé ou vous sacrifier au rythme du métro, boulot, dodo, ressentant toujours plus de pression dans votre quotidien? Pour autant, je suis conscient qu’il va leur falloir rester bien accrochés car certains aspects de l’histoire vont les choquer ou les rebuter. La lecture ne sera peut-être pas toujours facile. Donc, globalement, le type de lecteur privilégié est celui qui a l’esprit ouvert.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Un de mes personnages le dit très bien: tout ce qu’on a pu vous dire ou vous inculquer sur bien des sujets est FAUX! Aujourd’hui, avec les médias, la politique, l’industrie du divertissement, on tente de vous asséner une certaine réalité grâce à des leviers labellisés comme conventionnels. La science conventionnelle, la médecine conventionnelle, l’Histoire conventionnelle, les médias conventionnels...tout ceci est d’une tristesse et d’une rigidité! Et aucune place n’y est laissée à ce qui sort du carcan. Tout cela abonde dans le même sens et il n’y a pas le temps de se poser de questions. Je pense que c’est intentionnel. Pourtant, en science et en médecine comme en politique et en Histoire ou dans le domaine de l’information, c’est en se posant des questions sortant des sentiers battus, en partant de postulats incroyables notamment que l’on fait de nouvelles découvertes.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

L’actualité et le genre humain m’offre toute la matière dont j’ai besoin. L’amour inconditionnel de la vie sous toutes ses formes me pousse à essayer d’agir au mieux à ma manière. Aujourd’hui les gens ignorent ce qu’il se passe politiquement aux États-Unis par exemple, et c’est pourtant passionnant! Une multitude de gens bien intentionnés mais toujours reniés attendaient ce qui est en train de se passer, mais beaucoup ne sont pas suffisamment renseignés ou éveillés pour réellement voir ce qui se passe. Pareil en matière de science. Pour faire court, nous sommes bien plus que des êtres physiques. La réalité de notre psychisme se révèle petit à petit et c’est plus beau qu’on aurait jamais osé espérer. Nous avons des capacités extraordinaires, par exemple, dans la création de notre réalité. Que dire du spirituel, avec tous ces invariants dans les religions qui racontent en fait ce qui est en train de se passer devant nos propres yeux dans notre réalité?

 

Quels sont vos projets d'écriture pour l'avenir ?

Ce roman fait partie d’une saga. Il y aura donc d’autres volumes à venir. Du moins si la simplicité avec laquelle « Un Nouveau Cycle » m’est venu persiste... Le prochain volume traitera toujours de l’actualité politique, par exemple de l’arrestation de Julian Assange et des attentes placées dans son procès, de QAnon, l’Etat Profond et la gouvernance américaine. Il sera bien sûr aussi question de musique, de religions et de notre cosmos tout entier.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Oui. Je suis très heureux à l’idée que mon histoire puisse occuper une place dans votre tête. Voire dans votre cœur. Je sais que mon roman est un peu dérangeant et je crois que tout art doit l’être, car simplement l’idée de remettre quelque chose en question est par essence dérangeant. Et vu l’urgence, qu’elle soit écologique, politique ou religieuse, cela s’impose. Je souhaite vous remercier ainsi que plus particulièrement Luana, Titouan et Fanny pour leur patience et leur écoute. Merci.


Commentaires