Interview écrite


16 février 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Maryse GILBERT, auteur de « Cœurdorée à l’école des fées »

Maryse_GILBERT_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Ce conte de fées écrit à l’ancienne raconte l’aventure de Cœurdorée, qui va apprendre à se découvrir et se connaître par la complicité et l’aide des fées au travers de 21 étapes.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’aime le principe des contes car ils aident les enfants à se « trouver ».

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Principalement aux petites filles. Mais tout le monde peut le lire et y trouver quelque chose…

Avez-vous déjà rencontré une fée ?
Oui et aussi un lutin dans la forêt de Brocéliande. Mais je ne peux pas le prouver.

Dans quelles conditions écrivez-vous le mieux ?
Dans la nature et le silence.

Que diriez-vous à un enfant qui ne croit pas aux fées ?
Qu’il a raison, que tout le monde ne peux pas croire à tout, que chaque personne doit écouter son cœur. C’est un sentiment très personnel tout comme certaines personnes croient aux ange. Moi, j’y crois mais n’ai jamais vu d’ange…

Pourquoi n’y-a-t-il que des hêtres dans cette forêt ? Pourquoi pas des chênes par exemple ?
Ne pas se tromper effectivement, j’aime aussi et beaucoup le chêne ! Mais ce conte parle de l’être et de son évolution au travers des 21 première années. Je suis musicothérapeute et le son, la musicalité des mots est important.. Ainsi le « chêne » inclus les « chaînes » qui nous « attachent » alors que le « hêtre » sensibilise au mot « être » et par là-même nous emmène vers la liberté et le « je suis »…
C’est une métaphore psychologique.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Que dans la vie, il y a beaucoup d’étapes, d’  » exercices « , d’expériences à faire et qu’ils nous aident à grandir, à forger notre personnalité.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans mon cœur, toujours, et avec les promenades dans la nature.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Il est possible que j’écrive d’autres contes. Des contes de vie…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Chaque petite fille est une Cœurdorée. Chaque être possède de l’or dans son cœur.