Interview écrite


4 mars 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Martine Roccabianca, auteur d’ «Oxydation mutique»

Martine_Roccabianca_Edilivre

Présentez-nous votre ouvrage ?
« Oxydation mutique » est un recueil de poésies sensorielles qui a la surprise de contenir également un conte. J’aime la mixité, l’inattendu et ne pas être cloisonnée dans un seul style.
Avec ma poésie, je tente de sonder les tréfonds de l’être, de plonger dans les eaux obscurs pour y décortiquer la complexité des sentiments passionnels.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Ce livre est vraiment un recueil dans son sens premier. J’ai rassemblé tous mes petits fragments pour en faire une seule toile. C’est un aboutissement et une page qui se tourne.

Pourquoi avoir choisi d’écrire de la poésie ?
Parce que la poésie est pour moi comme l’huile essentielle que l’on extrait de la plante. Un concentré intense d’émotion vitale qui n’aurait pas la même force s’il était dilué sur une centaine de pages. Christian Bobin a tellement bien résumé ce que devrait être un poème par cette phrase, que j’ai fait figurer en exergue de mon livre: « J’attends d’un poème qu’il me tranche la gorge et me ressuscite ». La poésie est trop souvent mal considérée car elle souffre de plein d’a priori mais elle peut être un merveilleux condensé d’émotions et c’est pourquoi j’aime ce style littéraire.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À tous les genres de lecteurs. Chacun peut y puiser une partie de lui-même et se reconnaître. Aux amoureux de la langue française et à tous les curieux aventuriers littéraires!

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Que c’est en descendant au fond de soi-même, en explorant les abysses de son âme que l’on comprend de quoi est fait notre cœur. Que l’obscurité nourrit la lumière. Qu’il ne faut pas avoir peur d’aller sonder ses propres bas-fonds marécageux pour mieux se connaître.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Au fond de moi. J’essaie de mettre des images sur mes émotions puis de mettre des mots sur mes images. Mon travail qui est en lien avec l’archéologie, le passé, l’art et la science m’imprègne aussi beaucoup !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Des contes et nouvelles pour laisser mon imagination vagabonder et des textes sur les situations absurdes du quotidien dans un style drôle et cynique pour le théâtre.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Avoir la possibilité d’ouvrir un livre pour son seul plaisir, s’y plonger le temps d’un poème ou d’un roman pour rêver ou peut-être même se trouver, c’est permettre de donner à des auteurs la possibilité de s’exprimer, sans censures et c’est la plus belle des libertés !