Interview écrite


4 juillet 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec Lilibeth Deeclan, auteure de « WARRIOR’S ORGANIZATION Tome 1 : GARETH »

Présentez-nous votre ouvrage.

Mi-homme, mi-animal, Gareth est le chef incontesté de la Warrior’s Organization, organisme international, qui défend et protège la planète terre contre l’invasion d’entités obscures et extra-terrestres. Aidé de ses frères d’armes, quatre autres hybrides comme lui, il aura à garder en vie sa compagne Asha, guérisseuse cherokee. Dans ce monde du réel, de l’irréel, du surnaturel et extra-terrestre, un destin s’est noué par la naissance d’un amour unique et sacré. Mais l’amour peut-il triompher de tout, vaincre  et repousser les ombres au-delà des frontières trans-dimensionnelles ?

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Je suis férue de romans d’amour depuis l’adolescence. A la lecture de certains livres, je restais sur ma faim, voulant réécrire l’histoire. Alors je me suis dit qu’il fallait bien qu’un jour que j’écrive le mien. Le besoin était là, latent, endormi durant des années. Je n’aurai jamais pu imaginer à l’époque que je puisse aujourd’hui toucher du doigt mon rêve. Le déclic s’étant opéré, cela me permet de mettre en place les leviers nécessaires pour évoluer dans le domaine de la littérature. Détermination et positivité ont été mes fils conducteurs durant tout ce processus d’écriture.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

A un public adulte. En effet, en plus d’être plongé dans un monde peuplé de créatures hybrides, d’esprits maléfiques et de guerres de pouvoirs, je vous embarque pour un voyage amoureux, passionnel et érotique.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Il y a différents indicateurs. Tout d’abord le mystère, l’invisible, le surnaturel et la science-fiction : nous nous sommes tous interrogé au moins une fois dans notre vie sur la création de l’univers et de l’existence de mondes parallèles (démoniaques ou extra-terrestres). Ce roman fait référence même à la racine de l’humanité en introduisant la notion du bien et du mal. Ensuite, l’amour avec un grand A qui vous entraine dans un déferlement de sentiments complexes, sans concession et parfois jusqu’au-boutiste. Et pour finir, un rappel historique et ethnologique des différents peuples qui habitent ou qui ont habité notre planète. Dans ce tome 1, je vous parle de légendes ancestrales, des us et coutumes des peuples amérindiens notamment les cherokees.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Au gré de mes différentes lectures, à partir d’une situation, d’un évènement, d’une envie, je laisse parler mon imagination.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Dans un premier temps finir la saga de la Warrior’s Organization. Ensuite poser mes autres idées de romans. Mon imagination travaille à plein régime.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Il faut croire en soi, se faire confiance, avoir un but et foncer sans avoir peur du regard des autres. Je reprends donc ce dicton : il n’y a de barrières que celles que l’on s’impose. J’invite ainsi mes lecteurs à partager mon monde et à me suivre dans mon parcours de romancière.