Interview écrite


Lechangementalisme_Edilivre
12 décembre 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Lechangementalisme, auteur de  » Si j’étais  »

Lechangementalisme_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Cet ouvrage est un catalogue des pistes et des solution pour ramener le Congo démocratique sur le rail du développement durable afin que sa population profite réellement de ses richesse que Dieu nous a donné.

Pourquoi avoir écrit un essai sur le Congo ?
Si j’ai écrit sur le Congo c’est d’abord par l’amour que j’ai pour mon pays et le souci de contribuer à son redécollage sur tous les plans, sur la scène internationale et régionale.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage est adressé à tous nos dirigeants tant sur le plan local que sur le plan national ; du pouvoir judiciaire ; législatif et exécutif car ce sont eux qui sont les acteurs de premier plan pour appliquer la piste des solutions que porte cet ouvrage.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Les principales qualités de ce livre sont qu’il se focalise d’abord sur le changement de l’homme congolais ; car c’est l’homme qui est au centre du développement d’un pays, c’est pour cela qu’on a invente l’idéologie changementaliste ou le changement de mentalité donc l’homme congolais doit naître de nouveaux ; en résumé, avoir l’amour de la patrie et les intérêts collectifs qui doivent primer sur les intérêts privés, c’est cela la sève du changementalisme.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Le message transmis dans ce livre est que nous devrions changer notre manière actuelle de gérer la chose publique dans notre pays le Congo démocratique en mettant en premier lieu l’intérêt général au dessus de nos intérêts privés et partisans. Combattre les anti-valeurs qui ronge notre pays comme le clientélisme ; le népotisme, la corruption devenue aujourd’hui comme notre sport national donc tous ces mots bloquent le décollage de la république démocratique du Congo vers son développement et le peuple vit toujours dans sa majorité sous le seuil de pauvreté. Donc nos dirigeants actuels doivent appliquer toutes ses recommandation pour sauver le grand Congo qui va mourir par inanition si il n’applique pas le changementalisme.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Je continuerais toujours à sensibiliser nos dirigeants sur la bonne gouvernance et le souci de privilégier d’abord l’intérêt général face à leurs intérêts privés et égoïstes ; car sans le changement de mentalité, il continuera toujours à faire humilier ce grand pays.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je leurs recommande d’appliquer le message que porte cet ouvrage qui est le changement de mentalité donc sans ce changement nous n’accéderons jamais au bonheur que Dieu nous a donné sur la Terre. Aimons d’abord nos pays et nos intérêts après. Je vous laisse avec ces mots : ne jamais trahir la nation, mieux vaut la mort.