Rencontre avec Jean Barbat, auteur de « Tranches de vie »

Jean_Barbat_EdilivreD’où vous vient votre goût pour l’écriture ?
Avant même le goût pour l’écriture, c’est le goût pour la lecture qui s’est imposé. Très tôt grand « dévoreur » d’œuvres en tous genres, ce n’est pas tant les univers qu’elles dépeignaient qui me fascinaient, mais plutôt la manière dont les personnages étaient construits. J’étais fasciné par ce que chaque histoire, chaque aventure, pouvaient révéler de leur personnalité. Avec le temps, l’envie est venue de moi-même me confronter à cet exercice, de construire des personnages, de les faire vivre, et de partager leurs histoires.

Présentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Tranches de Vie, ce sont avant tout des rencontres, des destins qui se croisent, des personnes qui se découvrent, s’aiment, se séparent et parfois se retrouvent. Il ne dépeint pas de grandes épopées, mais raconte leurs vies, leurs histoires, leur quotidien.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Au fur et à mesure que se dessinait une image mentale de chacun des personnages, l’envie est devenue nécessité de les raconter, peut-être de me raconter à travers eux. Chaque page écrite, chaque chapitre terminé, leur donnait toujours plus de consistance, comme si ces personnages fictifs avaient fini par devenir des ami-e-s. Puis, quand j’ai apposé le mot « fin », j’ai compris que je ne voulais pas les garder pour moi, qu’il m’était indispensable de les partager. Ce qui n’était qu’un ensemble de feuillets que je conservais a fini par devenir un livre qu’il me tenait à cœur de voir publié.

Quel message avez-vous souhaité transmettre à travers votre ouvrage ?
Je crois que j’ai avant tout voulu montrer la valeur de la vie, la manière dont chaque blessure, chaque épreuve, pouvaient contribuer à nous renforcer. Montrer également que même si tout un chacun pouvait être confronté à des changements, parfois radicaux, ceux-ci ne devaient pas être craints.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
A mon sens, ce sont avant tout son intemporalité et son universalité qui permettent aux lecteurs de facilement s’identifier aux personnages. Chacun d’entre nous peut se retrouver dans leurs histoires, ce qui les rend attachants. Pierre, Adrien, Hélène ou Mélissa pourraient être nous, notre meilleur ami, ou une personne que l’on ne connaît pas mais que l’on croise tous les jours. Cette personne qui nous intrigue quotidiennement et que l’on aimerait connaître, sans oser franchir le pas de lui adresser la parole.

Vos auteurs de référence ?
Certains auteurs m’ont particulièrement touché à travers leur œuvre ; me viennent principalement en tête des auteurs comme Paulo Coelho, Armistead Maupin ou Philippe Besson.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Peut-être une suite pour Tranches de Vie, qui sait 🙂

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J’espère qu’ils apprendront à aimer les personnages autant que j’ai pu les aimer, et qu’ils se reconnaîtront à travers eux.