Interview écrite


Hermann_Wekamona_Edilivre
12 mai 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Hermann Wekamona, auteur de  » Nkânda « 

Hermann_Wekamona_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Le titre de mon livre c’est Nkânda, Beaucoup vont se poser la question de savoir ce que cela signifie.  Nkânda a plusieurs significations dans ma langue maternelle et on peut utiliser ce mot pour dire : études, documents, pour ne citer que ces deux mots. Pour revenir à la présentation de mon livre, il raconte l’histoire d’un jeune garçon dont le père, Chef coutumier ne veut  pas le voir faire des études. Pourtant il lui a donné le nom de Nkânda à sa naissance pour qu’il soit sa plume. Quel paradoxe ! On ne peut pas vouloir une chose et son contraire !

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’ai écrit ce livre, pour adresser un message de rappel  aux parents que nous sommes, aux gouvernants que l’éducation est un droit. Aux enfants, je dirais que nul ne peut leur confisquer ce droit.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Ce livre s’adresse aux parents, gouvernants, étudiants et à toutes et ceux qui se battent à travers le monde pour le droit à l’éducation des enfants.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Ce livre met en lumière l’écart qui existe entre tradition et modernité

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
En choisissant pour ce roman le titre de « Nkânda, le défi d’un petit villageois devenu bachelier » j’ai voulu exprimer une pensée pour tous ses enfants non scolarisés où qu’ils se trouvent à travers le monde. Non scolarisé à cause de multiples barrières idéologiques, religieuses et autres qui leurs sont imposées. Un seul message à tous  « Il n’est jamais trop tard pour apprendre ». L’éducation est un droit, continuons à  mener un combat respectueux pour pérenniser et faire respecter ce droit parfois bafoué par les croyances et les idéologies d’un autre temps.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je puise mon inspiration un peu partout, résidant en France, j’arrive aujourd’hui à constater la chance que peuvent avoir les enfants de naître et de vivre ici. Mais cela ne veut pas dire que ceux qui naissent ailleurs ne réussissent pas.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai encore beaucoup de projets d’écriture, sachant que je publie pour le moment mon deuxième livre.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Nkânda est une vérité et une histoire surprenante que je vous invite à découvrir.