Interview écrite


31 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Guillaume Vaumartin, auteur de  » Amertume « 

Guillaume_Vaumartin_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Il s’agit d’un recueil de nouvelles qui en comporte 17 exactement. Dans ce recueil, plusieurs thèmes sont abordés, même si mon domaine est le fantastique et la science-fiction, j’ai écrit quelques textes un peu plus réalistes, un peu plus touchants. D’autres sont très violents. À l’origine, chaque nouvelle vivait indépendamment des autres, j’ai décidé d’en faire un recueil quand j’ai découvert Edilivre et quand ils ont accepté la totalité de mes nouvelles. Amertume est en fait mon deuxième ouvrage ; le premier, qui s’intitule Premières ténèbres, a vu le jour avant mais a été publié après.

D’où vous vient cette passion pour le roman noir ?
Disons que j’ai grandi dans un univers où le noir était souvent présent et je n’ai jamais vraiment réussi à m’en débarrasser. Je vois ce qui m’entoure comme étant souvent plus mauvais que bon. Et écrire autre chose ? Non, je ne pense pas y arriver, ce n’est pas en moi. Je ne suis pas quelqu’un de mauvais mais quand j’écris, je ne suis plus le même. J’adore le roman noir, je suis tombé dedans quand j’étais petit, mais moi j’y ai encore droit, alors j’en fais profiter les lecteurs adeptes de ce genre.

Quel genre préférez-vous : science-fiction ou épouvante ?
Sans hésitation, la science-fiction. Depuis tout jeune je suis un passionné de science-fiction, de fantastique. Je ne ratais jamais un épisode de La Quatrième dimension et de X-Files. J’ai découvert l’univers de Stephen King très jeune et je me suis laissé emporter dans son sillon. Je préfère les histoires où les personnages se font dessus plutôt que couper en morceaux, mais je dois avouer que j’aime bien y mettre du sang même si pour moi, la science-fiction prend le dessus.

Vous êtes un grand admirateur de Stephen King, lequel de ses livres vous a particulièrement marqué et inspiré ?
Question très difficile, car j’en ai dévoré plus d’un même s’il m’en reste encore à explorer. Si je devais en retenir un, je dirais le cycle de la Tour sombre. Quand j’ai ouvert le premier tome, je n’ai jamais pu m’arrêter de lire jusqu’au dernier tome. L’histoire de Roland Deschain qui tourne autour de cette grande roue qu’est le Ka a été pour moi une expérience inédite et très révélatrice. Le Ka m’a donné envie de me lancer, c’est certain.

Avez-vous pour projet de vous atteler à d’autres genres : des romances par exemple ?
Des romances ? Non, je ne saurais comment faire pour les écrire. Je suis mariée depuis bientôt 7 ans avec une femme que je connais depuis plus de 17 ans et nous avons 3 enfants. La romance et l’amour ne manquent pas mais de là à mettre ces sentiments sur papier… J’ai essayé avec la nouvelle qui s’intitule « Pour que tout soit réglé », je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal et je dois avouer que lorsque j’ai écrit la fin, qui finit vraiment mal, j’étais heureux. Une autre nouvelle dans le même genre, « Ça arrive, c’est comme ça », traite un peu plus de romance, mais là encore, ça fini vraiment mal. Désolé pour les lecteurs adeptes de romance, vous ne trouverez pas votre bonheur avec moi. J’ai également écrit un roman dans lequel se mêlent extra-terrestres et bêtes féroces aux pouvoirs surnaturels, j’attends juste le bon moment pour vous le dévoiler. Je suis également en cours d’écriture sur un autre roman dont je tairais la trame. Et j’ai plein d’autres idées en tête à mettre sur papier. À suivre.

Vos histoires s’inspirent-elles de vos propres peurs ou puisez-vous l’inspiration ailleurs ?
Je ne dirais pas que mes histoires s’inspirent de mes propres peurs mais plutôt de mes sentiments, de mes goûts et de mes croyances. J’adore tout ce qui touche au surnaturel, aux loups-garous, aux vampires, aux fantômes, aux extra-terrestres et au sang. Tout ce qui pour certains n’est que foutaises et fantaisies est pour moi un peu plus réel et envoûtant. Une seule de mes histoires dans ce recueil s’inspire d’un épisode personnel et très marquant pour moi mais je ne vous dirais pas laquelle. Je vous laisse lire et le découvrir.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Si vous aimez les histoires sombres et angoissantes, mon recueil « Amertume » est fait pour vous. Et mon autre recueil «  Premières ténèbres » l’est également. Je vous invite vivement à lire mes histoires et vous dis à bientôt, peut-être.
Voici le lien de mon premier recueil :
http://www.edilivre.com/il-etait-une-fois-1e5df146ba.html